Liban

Trois questions à Dima Saber, cofondatrice d’Altcity...

15/01/2013
Quelles sont les causes, sinon les enjeux, que sert Altcity?
Altcity est un espace de collaboration œuvrant pour l’expansion de l’accès aux outils et ressources médiatiques et entrepreneuriaux, afin de mutualiser les échanges de compétences entre entrepreneurs, usagers, chercheurs, étudiants, artistes et producteurs de contenus médiatiques. Altcity est une initiative plurielle ayant pour vocation première la création d’un environnement propice à la créativité, l’échange, l’ouverture et éventuellement la créativité, par le biais de la base communautaire qu’elle sert en même temps.

Effectuez-vous des activités régulières destinées aux travailleurs étrangers?
Il y a les cours de langue et d’informatique qui ont lieu tous les dimanches dans nos locaux depuis un an et demi, en collaboration avec l’association Migrant Workers Task Force. Nous offrons également à l’association un espace pour ses réunions hebdomadaires de volontaires (tous les enseignants sont bénévoles), en plus d’un « mentorship support » tout au long de l’année. Cette série de formation a été la première, mais nous entamons avec celle-ci un projet qui, je l’espère, va s’étendre sur les deux prochaines années grâce à un financement que nous avons de l’ambassade des Pays-Bas au Liban.

Quel est votre plan d’action au niveau de la lutte en faveur de ces travailleurs ?
Nos projets s’articulent, pour la grande partie, autour de la «culture des médias» ou plus précisément «media literacy», et nous portons un intérêt particulier au rôle que peuvent jouer les médias dans la promotion des droits de l’homme, et dans l’émancipation et «l’empowerment» des communautés minoritaires, dont les travailleurs étrangers. Nous organisons tout au long de l’année des formations, événements, conférences et discussions publiques autour du rôle des médias dans le changement social dans le monde arabe et au Liban en particulier.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Expression libre de Anne-Marie El-HAGE

Privés de classes, mais pas de l’école de la vie

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants