Moyen Orient et Monde

Les troupes du régime utilisent un gaz jusqu’ici inconnu

OLJ
25/12/2012
Des militants des Comités locaux de coordination (LCC) et l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) ont accusé hier les troupes syriennes d’avoir utilisé un gaz jusqu’ici inconnu contre la rébellion à Homs. L’OSDH cite des militants dans la ville qui affirment que six rebelles ont péri dans la nuit dans le quartier de Khaldiyé après avoir inhalé un gaz inodore tiré par les forces gouvernementales. L’ONG, qui s’appuie sur un large réseau de militants et de médecins sur le terrain, évoque « un gaz qui se dégage sous forme de fumée blanche dès que les grenades heurtent un mur ». « Il pourrait s’agir d’un gaz jamais utilisé jusqu’ici, provoquant des vertiges, de graves maux de tête ainsi que chez certains des crises d’épilepsie », poursuit l’OSDH.
Son directeur, Rami Abdel Rahmane, a également affirmé qu’ « il ne s’agit pas d’une arme chimique mais nous ne savons pas si elle est interdite au niveau international ou pas ». Cette ONG en appelle à la Croix-Rouge internationale, l’exhortant à envoyer immédiatement une équipe médicale spécialisée à Homs. Selon des experts, la Syrie dispose de stocks d’armes chimiques qui datent des années 1970 et sont les plus importants du Moyen-Orient, avec des centaines de tonnes. La communauté internationale a multiplié au début du mois les mises en garde à Damas contre le recours à ces armes chimiques, après que des responsables américains eurent affirmé sous le couvert de l’anonymat que des préparatifs étaient en cours.
De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a estimé hier qu’un recours aux armes chimiques constituerait un « suicide politique » pour le régime syrien de Bachar el-Assad, dans un entretien diffusé par la chaîne Russia Today. « Chaque fois que nous parviennent des rumeurs ou des informations qui indiquent que les Syriens font usage d’armes chimiques, nous les vérifions deux ou trois fois, nous nous adressons au gouvernement, et à chaque fois on nous assure fermement qu’ils ne le feront pas quelles que soient les circonstances », a-t-il ajouté.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué