Moyen Orient et Monde

Obama veut des propositions concrètes sur les armes d’ici à janvier

États-Unis Les initiatives populaires pour une meilleure réglementation semblent se multiplier depuis la tragédie de Newtown.
OLJ
20/12/2012
Barack Obama a affiché hier sa détermination sur la question sensible de la réglementation des armes à feu et demandé des propositions concrètes d’ici au mois de janvier, estimant que les États-Unis avaient « l’obligation » d’agir après la fusillade de Newtown. « J’espère que nous n’aurons pas la mémoire courte, que nous n’allons pas oublier ce qui s’est passé à Newtown et que nous allons rester motivés pour faire avancer ce sujet dans un mois », a déclaré en conférence de presse le président américain, annonçant dans la foulée avoir nommé son vice-président Joe Biden à la tête d’un groupe de travail chargé de travailler sur ce sujet et de mettre en avant des recommandations d’ici au mois prochain. « Dès que nous aurons les recommandations du groupe de travail, je mettrai en place des projets bien précis », a ajouté M. Obama, qui s’était montré assez timide sur la question des armes durant son premier mandat.
M. Obama aimerait ainsi renouveler une réglementation contre les armes d’assaut prise sous Bill Clinton en 1994 mais qui a expiré dix ans plus tard. Au regard de l’émotion provoquée par la tragédie de vendredi, il pourrait même tenter d’aller plus loin, même si nombre d’Américains restent attachés au deuxième amendement de la Constitution qui leur garantit la liberté de posséder des armes. Ce groupe de travail devrait en particulier examiner comment réglementer la vente de fusils d’assaut et de chargeurs à forte capacité. Il travaillera aussi sur des politiques relatives à la santé mentale et la violence dans la culture populaire.
La fusillade meurtrière de vendredi dernier dans l’école primaire Sandy Hook de Newtown (Connecticut) a vu un jeune homme tuer 20 enfants et six adultes avec un fusil d’assaut. Rapidement, la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein a été la première à vouloir réimposer au Congrès une loi visant à bannir ces armes d’assaut, une initiative que Barack Obama « soutient activement ». Cependant, les chances de passage de cette loi dépendent du soutien que choisiront d’apporter les nombreux élus proches du puissant lobby des armes, la National Rifle Association (NRA), au Congrès. Nombre de propositions de lois sur les armes ont ainsi été enterrées en commissions ces dernières années.
Toutefois, la réflexion sur le sujet progresse un peu dans le pays, et les initiatives pour réglementer plus strictement les armes à feu se multiplient comme jamais auparavant aux États-Unis, après le choc de la tuerie de Sandy Hook. Les familles de victimes de fusillades meurtrières étaient les dernières personnes en date à monter au créneau en se rassemblant aux pieds du Congrès à Washington pour dire aux élus « d’arrêter ce bain de sang ». Toute une série de pétitions a aussi vu le jour depuis la tragédie, chacune signée par des milliers, sinon des centaines de milliers de personnes.
Les partisans du contrôle des armes étaient heureux également de voir un changement de mentalité parmi certains élus. Ainsi, mardi, le gouverneur républicain du Michigan, Rick Snyder, a opposé son veto à une loi permettant de détenir une arme sur soi, cachée, dans les églises, les écoles et les crèches. Mais les partisans du droit à porter des armes ne baissent pas les bras. Si la NRA a finalement exprimé sa tristesse dans un communiqué mardi, le gouverneur du Texas Rick Perry a affirmé de son côté qu’il soutenait le droit pour les instituteurs de porter leur arme s’ils ont un permis...

(Source : agences)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jaber Kamel

L'homme de l'année, prix nobel de la paix, docteur es hypocrysie qui aurait bien pu garder une larme pour les enfants qu'il tue en Afghanistan et au Pakistan avec ses drones foireux, puisque de toute façon il sait que les yankies vont dégager de tous ces endroits, en droit humanitaire.

Robert Malek

Avec 283 millions d'armes en circulation dans le pays, je me demande ce qu'il peut bien faire. Ce qui donne un rapport de 90 armes pour 100 habitants mais il faut savoir que les possesseurs d'armes ne représentent que 25% de la population, qui font tout de même une moyenne de 25 tués par jour ! Maintenant ils peuvent toujours "réglementer la vente de fusils d’assaut et de chargeurs à forte capacité", mais bon, rien n'empêchera un détraqué de tuer avec une arme à faible capacité.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants