X

À La Une

Washington appelle le régime syrien à respecter la souveraineté libanaise

Sécurité Déployée à la frontière syrienne, l'armée libanaise a l'ordre de répondre aux tirs.
olj.com
13/07/2012

Le régime syrien doit respecter la souveraineté libanaise, a déclaré vendredi à Beyrouth le secrétaire d'Etat adjoint américain William Burns.

Il a également affirmé que son pays "s'inquiétait du fait que la violence utilisée par le régime syrien contre son peuple puisse causer une instabilité au Liban".

 

Le diplomate s'est rendu à Beyrouth dans le cadre d'une mission régionale qui doit le conduire aussi en Israël et en Cisjordanie.

 

A Beyrouth, M. Burns a aussi appelé l'ONU à mener une action contre le régime syrien citant "le rapport sur un massacre à Treimsa hier (jeudi). C'est un rappel horrible du besoin urgent de la communauté internationale à agir de manière décisive".

 

Il y a eu ces dix derniers jours une série d'incidents à la frontière entre le Liban et la Syrie, dont certains furent meurtriers.

 

L'armée libanaise a renforcé sa présence dans les zones frontalières avec pour ordre de "riposter aux tirs" quelle que soit leur origine, a affirmé vendredi le commandement général de l’armée, à la suite de plusieurs incidents meurtriers à la frontière libano-syrienne.

 

"Conformément à la décision du gouvernement, l’armée a commencé à renforcer son déploiement dans le nord à partir de la ville de Tripoli et ses banlieues jusqu’à la frontière nord-est", a indiqué l'institution militaire dans un communiqué.

 

"Cette opération se poursuivra dans les prochains jours et inclura le déploiement de nouvelles unités en plus de celles conjointes de l’armée et des Forces de sécurité intérieure (FSI) déjà présentes dans la région", ajoute le texte.

 

Le commandement de l’armée a donné aux soldats des instructions claires pour protéger les citoyens contre toute attaque, poursuivre les miliciens armés et empêcher toute infiltration ou trafic le long de la frontière libano-syrienne.

 

Leur mission est de riposter "immédiatement aux tirs quelle que soit leur origine", ajoute le communiqué de l’armée.

 

Ce déploiement intervient après plusieurs incidents meurtriers à la frontière impliquant des tirs de l’armée syrienne sur des villages libanais, dont le but déclaré est de viser des rebelles syriens. Six personnes, dont quatre enfants, ont été blessées jeudi dans la chute d’obus sur des villages du Akkar et de Baalbeck.

 

 

Lire aussi

Le dossier syrien au menu de l’entretien Sleiman-Hollande

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants