X

Agenda

Cynthia Tabet élue Miss Liban-France 2012

26/06/2012
Cynthia Tabet, une grande et belle brune franco-libanaise de Paris, a été élue Miss Liban-France. Elle participera cet été au traditionnel gala de Miss Liban Émigrés à Dhour Choueir. Mlles Kelly Halabi et Rime Milelli ont été respectivement désignées première et deuxième dauphine.
L’élection s’est déroulée dans les salons du Marriott des Champs-Élysées sous les auspices de la section française de l’UCLM, sous le patronage et en présence du ministre du Tourisme, M. Fadi Abboud, spécialement venu de Beyrouth pour la circonstance, de l’ambassadeur du Liban, M. Boutros Assaker, de Mme Assaker, elle-même ambassadrice du Liban auprès des organisations internationales à Genève.
Devant plus de trois cents invités, douze candidates, habillées par Georges Bedran, ont défilé selon la coutume, d’abord en robe de cocktail puis en robe du soir, avant de subir le non moins traditionnel test des questions-réponses devant un jury présidé par Mme Artémis Keyrouz, également organisatrice de la soirée.
Des mots de circonstance ont été prononcés. D’abord par le ministre Abboud qui a évoqué la tournée à travers le monde qu’il effectue actuellement pour promouvoir le tourisme libanais et encourager nos compatriotes de la diaspora et leurs amis à se rendre au Liban cet été. Ensuite par M. Edmond Abdel-Massih, président de l’UCLM France, et M. Élias Bousaab, président de la municipalité de Dhour-Choueir, qui est également organisateur de l’élection de Miss Liban Émigrés.
À la proclamation des résultats, Tatiana Gabriel, Miss Liban-France et Miss Liban-Europe 2011, a couronné Cynthia Tabet qui poursuit en France des études d’économie pour faire carrière dans l’organisation d’événements internationaux.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué