Dernières Infos

Syrie : Mansour accuse la Ligue de fermer les yeux sur les "violences imputées à l'opposition"

OLJ/Agences
12/02/2012

Le ministre libanais des Affaires étrangères Adnan Mansour , a condamné dimanche à l’issue de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères au Caire les décisions prises par l’organisation panarabe à l’égard de Damas, accusant la Ligue arabe de fermer les yeux sur l'implication de l'opposition dans les violences en Syrie. 'Les décisions de la Ligue accusent toujours une seule partie d’être responsable des violences et ne tiennent pas compte des autres parties de l’opposition armée".

"Depuis le début de la crise en Syrie, nous étions contre l’usage de la violence dans ce pays frère. Nous estimons toujours que le dialogue est la seule issue à cette crise", a souligné M. Mansour, mettant en garde contre les ingérences externes qui entraîneraient le pays vers le "chaos".

M. Mansour a également considéré qu’une reconnaissance du Conseil national Syrien (CNS) par la Ligue arabe serait une mesure "extrêmement dangereuse" qui mettrait en péril la stabilité dans ce pays et dans toute la région. Les pays arabes assumeraient dans ce cas une "responsabilité historique" , a-t-il conclu.

Il est à noter qu'à chaque réunion de la Ligue arabe concernant la Syrie ,le ministre Mansour fait des déclarations qui sont ensuite contestées par ses pairs au sein du gouvernement qui l'accusent de prendre position au nom du 8 Mars ,positions qui vont,selon eux,à l'encontre de la politique adoptée officiellement par le Liban et qui consiste "à se tenir à l'écart" de la crise syrienne et de ses implications politiques.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué