X

Restos, cafés

Crepaway

Garçon ! La note s’il vous plaît Micheline Zok teste chaque semaine pour vous un restaurant ou café choisi au hasard, au gré des humeurs. Elle vous donne son avis sans complaisance ni compromis, en relatant une expérience vécue qui pourrait être la vôtre. Pour que, enfin, le consommateur libanais ait voix au chapitre. Notes de 0 à 5.
05/03/2011
Crepaway déclame haut et fort (sur son site Web) qu'il est le doyen des « diners » au Liban (mot qui définit le restaurant décontracté et populaire, servant une cuisine « américaine » simple et surtout rapide). Il est vrai que Crepaway est né dans les années 80 au Liban et qu'il a réussi, depuis, à plaire à plusieurs générations d'adolescents qui ont fini par vieillir eux aussi. C'est encore aujourd'hui une institution pour les (nouveaux) adolescents, mais aussi un restaurant qui plaît au grand public, à en juger par les personnes présentes.
Il y a plusieurs Crepaway un peu partout dans Beyrouth et celui que nous choisissions ce jour-là est situé à Sioufi, Achrafieh.
L'ambiance générale est très décontractée et très colorée. Le slogan du restaurant, « Come as you are » (Venez comme vous êtes), ne pouvait pas mieux tomber.
Nous sommes assis face à des baies vitrées-aquarium avec des plantes derrière la vitre, et une moto qui traîne. Les tables et chaises en bois sont peu confortables, mais c'est peut-être voulu : il ne faut pas se sentir trop à l'aise pour laisser la place à d'autres.
La serveuse qui s'occupe de notre table s'avère être une stagiaire. Une autre serveuse plus expérimentée se poste « discrètement » derrière elle et surveille la malheureuse de près. Elle n'hésite pas à lui souffler quelques rappels essentiels, comme le fait de répéter la commande. Et dire que nous avons pensé un instant y avoir échappé ! La stagiaire répète donc notre commande et se fait reprendre deux ou trois fois par sa supérieure qui a décidé que notre table devait être celle des cobayes.
La carte propose des entrées, salades, plats principaux, des sections pour les burgers, les pizzas et les pâtes. La serveuse nous explique que le mozzarella burger est un classique incontournable ; il est en effet très bon, à recommander. Les salades sont correctes, compte tenu du concept de restauration rapide.
Les crêpes, pourtant à l'origine du nom, sont un peu laissées-pour-compte. Il n'y a que 4 crêpes salées et 4 autres sucrées sur le menu, contre 11 burgers et 10 sandwichs ! C'est vrai que nous sommes loin de la crêperie bretonne traditionnelle, mais tout de même, avec un nom pareil, nous nous serions attendus à un plus grand choix de crêpes, d'autant plus que ces dernières ne sont pas bonnes. La pâte de la crêpe est froide, probablement précuite, et sa consistance, son épaisseur et son goût rappellent davantage la tortilla mexicaine que la crêpe traditionnelle française. De plus, la décoration des assiettes est grossière et peu appétissante. La crêpe sucrée « Martine » (chocolat, banane et noix) est entièrement couverte par des ingrédients en tout genre qui la font ressembler à tout sauf à une crêpe.
L'addition arrive, le rapport qualité/prix est bon. Nous sortons seuls et sans escorte jusqu'à la porte, et sommes visuellement agressés par des affiches dont les affirmations, comme « We love your mom cooking » (Nous aimons la cuisine de votre mère), nous sont incompréhensibles. Mais que vient faire la cuisine de maman dans cette affaire ?

E-mail : michelinezok@hotmail.com

Adresse        Sioufi, Achrafieh
Capacité    150 personnes
Prix moyen    25 000 LL


Qualité de la nourriture    **
Rapport qualité/prix    ***
Ambiance    ***

À la une

Retour à la page "Restos, cafés"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

E.T. go home !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.