X

Restos, cafés

Leila

Garçon ! La note s’il vous plaît Fraichement rentrée de France où elle collaborait à la rubrique Arts culinaires d'un grand hebdomadaire de Province,
Micheline Zok teste chaque semaine pour vous un restaurant, café ou bar et vous donne son avis sans complaisance ni
compromis. Notes de 0 à 5.
30/10/2010

Le restaurant Leila est situé à l'étage supérieur du centre commercial ABC d'Achrafieh. « Leila du Liban » est le vrai nom du restaurant, comme l'affirmation d'une fierté libanaise.
Leila est, naturellement, un restaurant libanais. On le comprend très vite aux effluves intenses des narguilés « maassal » que nous respirons.  
L'accueil est souriant et aimable. L'endroit est plein et nous sommes rapidement installés à l'intérieur par manque de place en terrasse. La serveuse qui prend notre commande ne manque pas, comme souvent au Liban, de nous donner son prénom-au-cas-où-nous-avons-besoin-de-quoi-que-ce-soit. Elle nous promet aussi une table à l'extérieur et quelques minutes plus tard, nous voilà installés en terrasse. Celle-ci est certainement plus agréable car nettement mieux oxygénée malgré les nombreux nuages de fumée fruitée entourant les pipes à eau.
L'image de ladite Leila n'est aperçue que subrepticement sur la couverture du menu, dissimulée à moitié par une rose. On retrouve cette fleur qui remplace l'image poétique de la maîtresse des lieux, partout dans le restaurant, sur les uniformes des serveurs, les serviettes en papier, les sous-plats, les salières et poivriers... La serveuse précise que la rose est « le symbole de la féminité de Leila ». Le restaurant est effectivement féminin et fleuri, l'intérieur pouvant ressembler à la maison de cette Leila qui nous accueille sans que jamais nous ne puissions la voir. Leila est mystérieuse et nous sourit du coin de l'œil.
Le menu est bilingue arabe-anglais mais s'ouvre et se lit de droite à gauche. Il mélange des plats traditionnels libanais avec des plats aleppins (kafta au yaourt), ou d'autres encore typiquement arméniens (soujouk ou Manti) ce qui, tout à coup, sème le doute sur les origines de Leila qui pourtant, comme le raconte son histoire, vient d'un village du Liban... Certains plats portent une appellation moins traditionnelle comme la « pizza » [sic] libanaise, variation (savante) de la mankouché avec quelques ingrédients rajoutés. De petits symboles en bas de page en forme de papillon, tournesol et cercle indiquent les plats légers, sains (« healthy » dans le texte), et nouveaux. La dernière page du menu est dédiée aux délices diététiques et signée par une dame qui semble être nutritionniste. La « hikayet Leila  » ou histoire de Leila, est contée en arabe au dos du menu et nous raconte la vie d'une jeune fille qui est descendue à la ville avec sous le bras les recettes secrètes de sa grand-mère. L'histoire est sans doute créée de toutes pièces, mais peu importe, on se plaît à y croire. L'esprit de Leila est partout et c'est très réussi.
Les plats arrivent un peu en retard mais la nourriture est très bonne et joliment présentée dans de petites marmites, simplement comme chez soi.
En dessert, le « ghazal Beyrouth » est excellent, mélange de glace au lait et ‘‘ghazl el-banet''. Certains plats arrivent bien chauds, d'autres à peine tièdes, c'est dommage. Le repas se termine moins bien qu'il n'a commencé, les plats, une fois terminés, sont laissés à table un long moment ; les serveurs trainent, on sent qu'ils sont en bout de service et que leur journée a été longue et chargée. Quant à la note, elle n'arrive pas ; notre départ se fait presque à la sauvette, et l'on doit poursuivre notre serveuse pour payer et partir. Fait rare au Liban où il est bien inhabituel de courir derrière son addition.
E-mail : michelinezok@hotmail.com

 

 Adresse        ABC, Achrafieh

 Capacité    120 personnes

 Prix moyen    37 000 LL

 

 Qualité de la nourriture   ***

 Rapport qualité/prix   ****

 Ambiance    ***

À la une

Retour à la page "Restos, cafés"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.