Dernières Infos

Flottille: une ONG turque rejette les conclusions de l'enquête israélienne

OLJ
18/07/2010
L'ONG islamiste turque IHH a rejeté dimanche les conclusions de l'enquête sur le raid meurtrier israélien contre la flottille d'aide à Gaza, estimant qu'elles n'étaient bonnes qu'à "mettre à la poubelle".
L'armée israélienne a rendu publics la semaine dernière les résultats d'une enquête interne sur l'assaut lancé fin mai contre la flottille humanitaire qui avait fait neuf morts. Elle a reconnu des "erreurs" lors de la planification et l'exécution du raid, mais elle a justifié le recours à la force.
Ces conclusions "ne mettent en cause aucun des soldats qui ont tué les neuf militants", a souligné dans un communiqué l'IHH ("Insani yardim vakfi" ou "Fondation d'assistance humanitaire"), un des organisateurs de la flottille qui avait tenté le 31 mai de forcer le blocus de la bande de Gaza.
"Les conclusions affirment que les passagers ont ouvert le feu sur les soldats (...) Non seulement il n'y avait pas d'armes à bord du Mavi Marmara, mais les armes prises aux soldats israéliens pendant l'assaut ont été jetées par dessus bord", poursuit le texte.
Les commandos de la marine israélienne avaient fait irruption sur le Mavi Marmara, un ferry turc considéré comme le navire amiral de cette flottille, dont neuf passagers turcs ont été tués pendant l'assaut.
Les soldats israéliens "n'ont pas seulement tué les militants qui ont agi en légitime défense mais également Cevdet Kiliclar qui prenait des photos (...) et ils sont abattu à bout portant Furkan Dogan qui filmait ce qui se passait", selon l'IHH.
"En résumé, nous pensons que les conclusions de cette enquête doivent être mises à la poubelle", affirme l'ONG.
Mardi, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a continué à réclamer une enquête internationale et demandé aux Israéliens de "prendre les mesures nécessaires" puisqu'ils avaient "admis qu'il y avait eu faute".
Le raid a provoqué une crise sans précédent dans les relations déjà tendues entre la Turquie et l'Etat hébreu, naguère alliés dans la région, après l'offensive de l'armée israélienne à Gaza fin 2008.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants