Rechercher
Rechercher

Actualités - CHRONOLOGIE

Qatar Les médias à l’étude par des professionnels de l’information

Une centaine de professionnels de l’information étaient réunis hier à Doha pour une réflexion sur les médias, à l’intiative d’al-Jazira, la chaîne de télévision de Qatar. Placée sous le thème « Les médias dans un monde en mutation : normes professionnelles et diversité culturelle », la rencontre s’est penchée sur la couverture par les médias des derniers événements dans le monde, dont le cas d’al-Jazira qui, huit ans après sa création, s’est imposée sur l’échiquier médiatique régional et mondial. « L’arrivée d’al-Jazira et d’autres chaînes satellitaires arabes est extrêmement importante, notamment après (les attentats du) 11 septembre 2001 et la couverture de la guerre en Irak », a déclaré Éric Wishart, rédacteur en chef central de l’Agence France-Presse, lors du débat. Évoquant les scènes de mort, de décapitation ou de prises d’otages diffusées par des chaînes arabes durant la guerre en Irak l’an dernier et depuis la fin des hostilités, Éric Wishart a défendu cet aspect de la mission des médias. « Devons-nous montrer la face hideuse de la guerre ? » s’est-il interrogé, avant de répondre : « Cela fait partie de notre responsabilité en tant que moyen d’information. » Mais il a estimé qu’il faudrait savoir comment « tracer une limite entre la légitime couverture de l’actualité dans l’intérêt du public et (le risque) de se faire manipuler pour servir d’outil de propagande », notamment dans des vidéos télévisées concernant des prises d’otages et de décapitation. « Al-Jazira fait partie du processus d’édification démocratique dans la région », mais il est prématuré d’évaluer l’apport de cette chaîne, de création récente, a expliqué pour sa part Bertrand Picquerie, président du World Editors Forum, une association internationale basée à Paris. Mais un journaliste d’al-Jazira, Jamil Azer, a répliqué que « l’Occident, qui a dominé les médias pendant longtemps, n’a pas assimilé l’apparition d’un média aussi influent » dans le monde arabe. Pour pallier toute anomalie dans son fonctionnement, la chaîne satellitaire de Qatar s’apprête à se doter d’un code de déontologie professionnelle, « une synthèse des codes similaires dans le monde », a déclaré son directeur, Waddah Khanfar, devant les participants.

Une centaine de professionnels de l’information étaient réunis hier à Doha pour une réflexion sur les médias, à l’intiative d’al-Jazira, la chaîne de télévision de Qatar. Placée sous le thème « Les médias dans un monde en mutation : normes professionnelles et diversité culturelle », la rencontre s’est penchée sur la couverture par les médias des derniers événements...