Actualités

Sophie Marceau, officier des arts et lettres

14/02/2003
L’actrice Sophie Marceau a été élevée au grade d’officier des arts et lettres, à Paris, par le ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, qui a rendu hommage « à la femme conquérante et à l’actrice ambitieuse ». « Pour des millions de spectateurs, vous incarnez la liberté et la révolte. Votre carrière s’inscrit dans la tradition des plus grands acteurs français, dans le sillage de Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Philippe Noiret ou Jean-Paul Belmondo », a ajouté le ministre de la Culture, en présence des parents de l’actrice. « Vous êtes un modèle dans notre pays et, à l’étranger, vous incarnez l’image de la femme française parfaite, et vous méritez pour cela la gratitude de la République », a dit encore Jean-Jacques Aillagon. « Depuis toujours, je pense qu’être actrice, c’est être personne. Quand je joue, l’autre c’est moi et je m’arrange comme ça », a dit Sophie Marceau qui a fait ses débuts de réalisatrice l’an dernier avec Parlez-moi d’amour. Judith Godrèche, à qui Sophie Marceau a confié le rôle principal dans son premier film, comptait parmi ses invités pour cet hommage de la République, de même que Claude Pinoteau, qui lui donna son premier rôle dans La Boum. Sophie Marceau, qui a démenti récemment son installation aux États-Unis, vient de tourner à Los Angeles un nouveau film, Loosely Based on a True Love Story, sous la direction de Rob Reiner. Elle sera aussi à l’affiche fin 2003 du prochain film de Diane Kurys, Je reste, avec Vincent Perez et Charles Berling.

À la une

Retour au dossier "Actualités"

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants