Rechercher
Rechercher

Actualités - REPORTAGES

La céramique fine, de génération en génération

Noble matière à l’aspect fragile, la fine porcelaine est recherchée et appréciée de tous. Excepté le fait qu’elle vient bien souvent de Limoges, que sait-on vraiment de la porcelaine ? «L’appellation fine porcelaine désigne divers produits dont la faïence, la vitro-porcelaine, le Vilbofour, la porcelaine et le Bone China, explique Stéphanie Moghabghab, de Villeroy & Boch. Ces produits se différencient notamment par la composition de leurs matières premières. Ils sont cuits selon divers procédés et à des températures variées. Toutes les céramiques fines sont essentiellement fabriquées à partir de kaolin et argile (composante plastique pour le façonnage) et de feldspath et quartz (composante de densification pour l’obtention de la solidité à la cuisson)». Outre les procédés modernes de production, Villeroy & Boch a mis au point de nombreuses évolutions pour la production d’articles céramiques. Ainsi en est-il des nouvelles pâtes céramiques, de la méthode de pressage à sec isostatique, de la découpe de pièces de vaisselle asymétriques par jet d’eau sous pression ou encore de l’application, sans contact, de la marque au moyen du procédé «Ink- jet» entre autres. La plus noble des porcelaines Le Bone China est connu en Europe depuis près de deux siècles. Il est considéré comme le plus noble des porcelaines et aujourd’hui encore on le nomme volontiers «or blanc». Sa fabrication exige des compétences techniques et un savoir-faire particulier. La pâte servant à la fabrication du Bone China comprend de 40 à 50% de cendres d’os de bovins. Une cristallisation se produit au cours de la première cuisson du biscuit à 1230°C environ. Les propriétés esthétiques particulières du Bone China sont la blancheur extrême, un éclat doux et une extrême transparence. Celles-ci vont de pair avec d’importants avantages pratiques notamment une haute résistance, une inaltérabilité en lave-vaisselle, une garantie au four à micro-ondes. Quelle céramique fine choisir ? La vitro-porcelaine est une porcelaine fine, très dense. Elle résiste aux chocs et aux ébréchures. Sa couleur est, comme celle de la faïence, légèrement chaude, son ton est cependant plus clair et son effet plus fin. Cette particularité permet à la vitro-porcelaine de s’adapter à de nombreux styles: elle trouve autant sa place sur une table rustique que sur une table finement décorée. La faïence est une céramique particulièrement dure. Son tesson est plus poreux et plus volumineux que celui des autres céramiques fines, suggérant un aspect plus rustique, plus terre à terre. La faïence possède la couleur de l’ivoire, l’éclat de sa couche d’émail lui confère un aspect chaud qui souligne sa proximité avec la nature. Le Vilbofour de Villeroy & Boch est une porcelaine résistante au four; elle est donc spécialement destinée à la cuisson au four. Ce produit doit sa résistance exceptionnelle à la part importante d’argile spéciale calcinée intervenant dans la composition de sa pâte. C’est aussi la raison pour laquelle on l’appelle parfois porcelaine à l’argile. La vaisselle Vilbofour est inaltérable en lave-vaisselle; elle a démontré ses hautes qualités dans la restauration.

Noble matière à l’aspect fragile, la fine porcelaine est recherchée et appréciée de tous. Excepté le fait qu’elle vient bien souvent de Limoges, que sait-on vraiment de la porcelaine ? «L’appellation fine porcelaine désigne divers produits dont la faïence, la vitro-porcelaine, le Vilbofour, la porcelaine et le Bone China, explique Stéphanie Moghabghab, de Villeroy & Boch. Ces...