Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Candidature

Borrell avertit la Géorgie que la porte de l'UE pourrait se "fermer"

Borrell avertit la Géorgie que la porte de l'UE pourrait se

Des gens tiennent des smartphones avec des lampes de poche alors qu'ils protestent contre la loi sur "l'influence étrangère" devant le bâtiment du parlement dans le centre de Tbilissi le 28 mai 2024. Photo AFP ou licensors/GIORGI ARJEVANIDZE

L'Union européenne, inquiète de l'adoption en Géorgie d'une loi controversée sur l' »influence étrangère », pourrait fermer sa porte à ce pays, candidat pour la rejoindre, a averti lundi le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell.

« La porte de l'Union européenne est ouverte pour la Géorgie », a déclaré M. Borrell avant le début d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Luxembourg. « Mais si ce gouvernement (géorgien) continue sur la même voie, continue à faire ce qu'il est en train de faire, la porte pour la Géorgie sera fermée, et le peuple géorgien en subira les conséquences et en souffrira », a-t-il ajouté.

Les ministres européens ont eu un débat lundi sur cette question et « 26 des 27 Etats membres » partagent cette analyse, a indiqué M. Borrell à l'issue de la réunion.

Une liste d'options est sur la table, dont un gel de l'aide militaire fournie par l'UE dans le cadre de la Facilité européenne pour la paix ou le blocage d'une partie de l'aide financière accordée à Tbilissi, a expliqué le chef de la diplomatie européenne.

Ces mesures, qui pourraient être discutées lors d'un sommet des dirigeants européens jeudi et vendredi, ne requièrent pas l'unanimité et la Hongrie n'est donc pas en mesure de s'y opposer, a assuré le chef de la diplomatie européenne.

Les autorités géorgiennes ont promulgué le 3 juin un texte sur l' »influence étrangère », inspiré d'une loi répressive russe, qui a suscité des manifestations monstres à Tbilissi pendant des semaines et de vives critiques des pays occidentaux.

Les Etats-Unis ont interdit d'entrée sur leur territoire plusieurs dizaines de responsables géorgiens, accusés d'être impliqués dans l'adoption de cette loi largement perçue comme un signe de rapprochement avec la Russie.

Le Rêve géorgien, le parti au pouvoir en Géorgie, qui a renforcé ces deux dernières années son virage conservateur, a aussi introduit début juin un projet de loi visant à interdire la « propagande LGBT » dans l'enseignement et à la télévision.

La Géorgie a obtenu en décembre 2023 le statut de pays candidat à rejoindre l'UE, mais les négociations d'adhésion n'ont pas encore commencé.

L'Union européenne, inquiète de l'adoption en Géorgie d'une loi controversée sur l' »influence étrangère », pourrait fermer sa porte à ce pays, candidat pour la rejoindre, a averti lundi le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell.« La porte de l'Union européenne est ouverte pour la Géorgie », a déclaré M. Borrell avant le début d'une réunion des ministres...