Rechercher
Rechercher

Politique - Focus

Le FPLP-CG palestinien s'est-il vraiment retiré de Damour et de Naamé ?

Des négociations entre l'armée libanaise et le groupe palestinien prosyrien ont été entamées il y a deux ans afin de permettre la libération de terrains privés réclamés par leurs propriétaires.

Le FPLP-CG palestinien s'est-il vraiment retiré de Damour et de Naamé ?

Un combattant du FPLP-CG, à Damour, au Liban-Sud en 2005. Photo d'archives AFP

L’évacuation il y a  quelques semaines de terrains privés dans les localités de Damour et Naamé, sur le littoral du Chouf, par des membres du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) – une faction armée...
L’évacuation il y a  quelques semaines de terrains privés dans les localités de Damour et Naamé, sur le littoral du Chouf, par des membres du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) – une faction armée...
commentaires (9)

Il s’agit mainte de guérir le mal qui ronge notre notre pays et qui est son usurpation par une milice armée par un pays étranger pour le détruire en sacrifiant son peuple et toutes ses structures après avoir détruit toutes ses institutions. VU? Assez de palabres et agissez en pays responsables pour sauver le Liban et la région des griffes des fossoyeurs qui agissent dans la région pour arriver à leur but de régner sans partage par la terreur.

Sissi zayyat

19 h 27, le 23 juillet 2024

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Il s’agit mainte de guérir le mal qui ronge notre notre pays et qui est son usurpation par une milice armée par un pays étranger pour le détruire en sacrifiant son peuple et toutes ses structures après avoir détruit toutes ses institutions. VU? Assez de palabres et agissez en pays responsables pour sauver le Liban et la région des griffes des fossoyeurs qui agissent dans la région pour arriver à leur but de régner sans partage par la terreur.

    Sissi zayyat

    19 h 27, le 23 juillet 2024

  • Dernier commentaire, tout cela est bien vu de loin, des hauteurs de Metn-nord ou sud, de Byblos, ou de Kessrouan. La réalité sur le terrain est autre, et on se laisse berner par les déclarations de l’un et de l’autre pour rendre plus dense l’invisibilité de la situation. Je le dis non pas seulement en bonne connaissance de cause, mais pour la clarté du débat, et j’aime du fond du cœur les biens fondés des analyses de madame Jalkh.

    NABIL

    13 h 34, le 23 juin 2024

  • « L'évacuation de ces terrains a été approuvée par le Premier ministre sortant Nagib Mikati, mais aussi par le président du Parlement Nabih Berry et le Hezbollah », assure à L'OLJ une source gouvernementale, Toutes ces sources gouvernementales, sécuritaires, pour qu’elles soient concordantes, ne rassurent pas une population qui craint l’extension du feu de la guerre. La réponse est dans le titre, ce groupe armé ne s’est vraiment pas retiré et on se contente de plâtrer une jambe de bois, et je me garde bien de citer d’autres conflits réglés dans cette zone et passé sous silence.

    NABIL

    13 h 04, le 23 juin 2024

  • Les conflits, ou les situations d’exception (وضع خاص) dans l’enclave druze ne manquent pas. Que pense en haut lieu le Bey du Chouf, lui qui gère son canton en bon père de famille ? Si l’on ajoute à cette situation au nord de l’enclave, le conflit avec l’administration municipale de Naamé, Haret-Naamé, l’autre conflit au sud à Joun, on l’a vu récemment. Le bey, c’est bien connu, gère bien les conflits et les situations d’exception…

    NABIL

    12 h 51, le 23 juin 2024

  • Ouf, "des sources sécuritaires", des "sources concordantes", car si depuis cinquante ans aucune démarche n’a abouti, comment donc séparer le retrait partiel du contexte d’une guerre totale (que le tandem chiite démenti pour l’instant) sachant que par le passé, les tunnels furent bombardés. Les miliciens assurent la garde (peu importe leur nombre) d’un dépôt de … et je me garde bien de citer ceux qui s’en servent. Le camp palestinien (en grande partie) de Haret-Naamé abrite les rescapés du "maslakh" de beyrouth, de la "karantina" et bien d’autres outre sa population d’origine…

    NABIL

    12 h 30, le 23 juin 2024

  • - AVEC TANT DE FORMATIONS, - SUR NOTRE SOL MAINTENUES, - NOUS SOMMES DEVENUS, - PLUS QU,UN TROU DE SCORPIONS. - ILS PIQUENT AU VOISINAGE, - PUIS RETOURNENT A LEUR TROU. - NOUS PAYONS TOUTES LEURS RAGES, - PUISQU,ON LES GARDE CHEZ NOUS.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    15 h 36, le 22 juin 2024

  • Après ils se plaignent des autres qui viennent usurper des pays qui ne leur appartiennent pas en tuant leurs citoyens.

    Sissi zayyat

    21 h 58, le 21 juin 2024

  • 2 années de négociation : avec un groupe étranger, armé, illégal occupant illégalement un terrain qui ne lui appartient. Voici le Liban !!!! Où il faut "négocier" avec des organisations étrangères pour libérer un terrain occupé illégalement...TFEH !!!!!

    LE FRANCOPHONE

    18 h 58, le 21 juin 2024

  • Le FPLP-CG n'a de Palestinien que le nom. C'est une milice de mercenaires a la solde des services de renseignements du boucher de Damas. Contrairement au FPLP et au FDPLP qui ont des directions historiquements independantes de quelque regime que ce soit. Nous devons au Hezb, et a personne d'autre, le maintien de ces bases de mercenaires au Liban, apres le depart de leurs maitres Syriens. Ils y a longtemps qu'ils auraient du etre evacues. Bon debaras.

    Michel Trad

    17 h 51, le 21 juin 2024

Retour en haut