Rechercher
Rechercher

Agenda - Projet

Le traitement des eaux usées à travers une stratégie de décentralisation

Le traitement des eaux usées à travers une stratégie de décentralisation

Ahmad el-Moll, coordinateur du projet Aquacycle. Photo DR

Le projet européen Aquacycle (2019-2023) comprenant un groupe d’universitaires et de chercheurs de pays méditerranéens (Grèce, Tunisie, Malte, Espagne et Liban) était coordonné au Liban par Ahmad el-Moll, professeur à l’Université libanaise. Les travaux dans le cadre de ce projet ont abouti à plusieurs conclusions.

Pour le Pr Ahmad el-Moll, le recyclage et la réutilisation des eaux usées sont au cœur d’une approche d’économie circulaire dans le contexte de la décentralisation. Des stratégies doivent être mises en place pour améliorer la gouvernance de l’eau pour une durabilité à long terme. Le traitement de l’eau avec de faibles émissions de carbone et respectueuse de l’environnement est considéré comme un moyen essentiel pour atténuer les effets du changement climatique et préserver les ressources en eau et leur qualité.

L’objectif s’inscrit dans le cadre d’une bonne gestion de l’eau, de l’amélioration de l’environnement et du soutien à l’agriculture dans les zones rurales, ce qui conduit à réduire les émissions d’eaux usées et à diminuer la pollution, permettant ainsi les investissements, une amélioration de l’environnement et un développement social et économique pour un grand nombre de pays méditerranéens.

Selon cette stratégie, l’ambition est d’améliorer la gouvernance pour une gestion durable et à long terme de l’eau au Liban. Il est possible de mettre en place des solutions décentralisées, basées sur la nature afin d’optimiser et de réutiliser l’eau traitée dans les municipalités et les compagnies d’eau.

La réutilisation de l’eau contribue à aider la région à s’adapter au changement climatique en fournissant une eau propre supplémentaire et durable, et contribuer donc au développement durable à travers la Méditerranée.

Le projet européen Aquacycle (2019-2023) comprenant un groupe d’universitaires et de chercheurs de pays méditerranéens (Grèce, Tunisie, Malte, Espagne et Liban) était coordonné au Liban par Ahmad el-Moll, professeur à l’Université libanaise. Les travaux dans le cadre de ce projet ont abouti à plusieurs conclusions.Pour le Pr Ahmad el-Moll, le recyclage et la réutilisation des eaux...