Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Israël

Netanyahu va rencontrer des familles d'otages morts dans Gaza


Manifestation contre le gouvernement du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, près du Parlement israélien, à Jérusalem le 17 juin 2024. REUTERS/Marko Djurica

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a invité des proches d'otages tués à Gaza à une réunion à sa résidence, ont indiqué mardi plusieurs familles à l'AFP, alors que les critiques se multiplient sur sa réponse à la crise des otages.

Au cours de l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien Hamas en Israël le 7 octobre, 251 personnes ont été enlevées. Sur les 116 toujours otages à Gaza, 41 sont mortes, selon l'armée. Et l'armée israélienne a ramené les corps de 19 otages retrouvés au cours de ses opérations dans la bande de Gaza.

"J'ai été invité à rencontrer le Premier ministre" a confirmé à l'AFP Sharon Sharabi, dont deux frères, Yossi et Eli Sharabi, ont été enlevés le 7 octobre du kibboutz Beeri, où ils vivaient.

M. Sharabi a précisé avoir l'intention de se rendre à cette invitation, le 23 juin. En février, l'armée lui avait annoncé que son frère Yossi avait été tué et que son corps était aux mains du Hamas. 

M. Netanyahu, contre qui manifestent chaque semaine des milliers d'Israéliens demandant un accord avec le Hamas en vue d'une libération des otages, a également été critiqué par des familles d'otages tués qui lui reprochent un manque d'empathie à leur égard alors qu'il s'est précipité début juin à la rencontre d'otages libérés par l'armée.

M. Netanyahu recevra une partie des familles ce jeudi et l'autre dimanche, selon des informations recueillies auprès de quatre familles.

Une membre de la famille d'un otage mort en captivité a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat qu'elle avait décliné l'invitation.

"Il s'est souvenu un peu tard de nous inviter", a-t-elle commenté. 

Lors d'un point presse, David Mencer, porte-parole du bureau du Premier ministre, a refusé de confirmer l'invitation.

Alors que Washington plaide pour un accord en vue du retour des otages retenus à Gaza, dans le cadre d'une trêve, et en échange de la libération de Palestiniens emprisonnés par Israël, un haut négociateur israélien a déclaré lundi à l'AFP que des dizaines d'otages détenus par le Hamas à Gaza étaient certainement en vie. 

La guerre a éclaté le 7 octobre quand des commandos du Hamas s'étant infiltrés dans le sud d'Israël à partir de la bande de Gaza ont mené une attaque qui a entraîné la mort de 1.194 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, l'armée israélienne a lancé une offensive sur la bande de Gaza qui a fait 37.372 morts, majoritairement des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas.


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a invité des proches d'otages tués à Gaza à une réunion à sa résidence, ont indiqué mardi plusieurs familles à l'AFP, alors que les critiques se multiplient sur sa réponse à la crise des otages.

Au cours de l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien Hamas en Israël le 7...