Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Arabie saoudite

Nouvelles victimes dues à la chaleur lors du grand pèlerinage

Vue aérienne de la Grande Mosquée de La Mecque avec, au centre, la Kaaba, le site le plus sacré de l'islam, le 17 juin 2024, lors du pèlerinage annuel du hajj. Photo AFP/FADEL SENNA

Le bilan des décès dus à la chaleur extrême durant le hajj, le grand pèlerinage musulman à La Mecque dans l'ouest de l'Arabie saoudite, s'est alourdi mardi avec notamment l'annonce par la Jordanie de nouvelles victimes.

Le nombre total de décès durant le hajj signalés par les différents pays s'élève désormais à 235, contre au moins 240 l'année dernière, bien que la plupart ne précisent pas le nombre exact de cas liés au stress thermique.

Ce rite annuel, l'un des plus grands rassemblements religieux au monde, s'est déroulé cette année encore en plein été dans l'une des régions les plus chaudes au monde, avec des températures atteignant les 51,8 degrés Celsius dans la ville la plus sainte de l'islam.

Les autorités saoudiennes ont affirmé avoir traité plus de 2.000 pèlerins souffrant de stress thermique, mais n'ont pas fourni d'informations sur les décès.

Après avoir fait état dans un premier temps de 14 décès, le ministère jordanien des Affaires étrangères a indiqué mardi avoir délivré 41 permis d'inhumer pour enterrer des fidèles à la Mecque.

Les autorités « suivent les procédures d'enterrement des pèlerins jordaniens décédés pendant le hajj après avoir souffert d'un coup de chaleur », a-t-il ajouté.

De son côté, le ministère tunisien des Affaires étrangères a fait état de 35 victimes parmi les fidèles tunisiens, dans un contexte de « forte hausse des températures » dans le royaume.

Aucun des deux pays n'a précisé le nombre de cas directement liés au stress thermique.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a affirmé pour sa part que des « opérations de recherche des Egyptiens portés disparus pendant le hajj » étaient en cours, en évoquant « un certain nombre de décès ».

L'Indonésie avait fait état plus tôt de 132 décès parmi ses ressortissants, dont au moins trois victimes de coups de chaleur, et les autorités du Kurdistan irakien avaient mentionné la chaleur comme « l'une des principales raisons » de la mort de 13 pèlerins.

L'Iran et le Sénégal ont également fait état de décès sans en préciser la cause.

Le hajj est l'un des cinq piliers de l'islam et les musulmans qui en ont les moyens doivent l'accomplir au moins une fois dans leur vie.

Environ 1,8 million de fidèles y ont pris part cette année, dont 1,6 million venus de l'étranger, selon les autorités saoudiennes.

Le bilan des décès dus à la chaleur extrême durant le hajj, le grand pèlerinage musulman à La Mecque dans l'ouest de l'Arabie saoudite, s'est alourdi mardi avec notamment l'annonce par la Jordanie de nouvelles victimes.Le nombre total de décès durant le hajj signalés par les différents pays s'élève désormais à 235, contre au moins 240 l'année dernière, bien que...