Rechercher
Rechercher

Politique - Guerre de Gaza

« Nous regardons impuissants le feu dévorer nos terres » : des habitants du Liban-Sud démunis face aux incendies

« Chaque fois qu'on éteint un incendie, le feu prend à un autre endroit à cause de l'artillerie israélienne », témoigne le président de la municipalité de Wazzani.

« Nous regardons impuissants le feu dévorer nos terres » : des habitants du Liban-Sud démunis face aux incendies

Un véhicule de la Défense civile libanaise éteignant un feu déclenché par des frappes israéliennes au Liban-Sud, le 14 juin 2024. Photo Rabih Daher / AFP

Les frappes israéliennes quotidiennes, couplées à de fortes chaleurs, ont déclenché de nombreux incendies ces derniers jours dans les villages du Liban-Sud à la frontière avec l'État hébreu, rendant les habitants « impuissants » face aux dévastations, selon des témoignages recueillis par L'Orient-Le Jour et exprimés sur les réseaux sociaux. 

Le président de la municipalité de Wazzani (caza de Hasbaya), Ahmad Mohammad, a affirmé samedi à notre correspondant au Liban-Sud qu'un incendie qui s'est déclaré près de la localité suite à des tirs d'artillerie israéliens continuait de faire rage. « Chaque fois qu'on éteint un incendie, le feu prend à un autre endroit à cause de l'artillerie israélienne. Certains foyers sont éloignés et ne peuvent pas être atteints », a-t-il encore déploré. « Nous regardons impuissants le feu dévorer nos terres et nos arbres ». 

« Une montagne entière a pris feu »

À Chebaa (caza de Hasbaya), un énorme incendie qui a commencé vendredi suite à des frappes israéliennes a duré 24 heures, témoigne Mohammad, un habitant interrogé par notre correspondant Mountasser Abdallah. « Les feux ont ravagé des forêts situées près du village et les flammes étaient à quelques mètres des habitations. Une montagne entière a pris feu, des pins et des chênes ont été décimés », raconte-t-il, ajoutant que les fortes températures ont contribué à propager les flammes.

« Tous les habitants du village, hommes, femmes et enfants, ont aidé à éteindre ces incendies, aux côtés de la Défense civile, des pompiers des Scouts Al Rissala (du mouvement chiite Amal) et du comité sanitaire (du Hezbollah) », poursuit Mohammad, qui appelle à « équiper les régions frontalières de plus de moyens et de renforts pour combattre les incendies ».

Dans la journée, plusieurs autres feux se sont déclarés le long de la Ligne bleue, notamment près de Naqoura (caza Tyr) et Kfar Kila (Marjayoun). 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux appels à l'aide ont été lancés pour venir à bout d'incendies similaires provoqués par les frappes israéliennes, notamment jeudi à Rmeich (caza de Bint Jbeil). Plusieurs des habitants de ce village majoritairement chrétiens ont également critiqué l'ouverture unilatérale du front au Liban-Sud par le Hezbollah.

Jeudi, des images montrant des soldats israéliens utilisant un trébuchet, une sorte de catapulte tout droit sorti de l'Europe médiévale, pour lancer des projectiles enflammés vers le Liban-Sud, ont fait le tour des réseaux sociaux et suscité l'indignation des internautes libanais. 

L'intensification récente des échanges de tirs à la frontière a provoqué de nombreux feux de brousse dans les villages, une situation amplifiée par la vague de chaleur dans la région. Il a également été rapporté que, alors que les membres de la Défense civile luttaient pour éteindre un incendie à Dhaïra (caza de Tyr), les forces israéliennes ont pulvérisé de l'accélérateur d'incendie sur les flammes à l'aide d'un tuyau jeté par-dessus le mur érigé à la frontière, selon un responsable de la Défense civile cité par le site d'informations The New Arab.

Depuis le début des combats le 8 octobre, l'armée israélienne a utilisé diverses armes incendiaires, notamment des bombes éclairantes, ainsi que des munitions au phosphore blanc. Human Rights Watch (HRW) a rapporté le 5 juin que l'utilisation généralisée de phosphore blanc par Israël dans le sud du Liban mettait les civils en grand danger et les forçait à se déplacer.

Hicham Younés, président de l'organisation environnementale locale Green Southerners, avait déclaré à L'Orient-Le Jour que les dégâts environnementaux de ces derniers mois de guerre « sont plus importants que ceux de la [guerre] de 2006 », au cours de laquelle Israël a utilisé des bombes à fragmentation pour frapper le Liban-Sud.

Les frappes israéliennes quotidiennes, couplées à de fortes chaleurs, ont déclenché de nombreux incendies ces derniers jours dans les villages du Liban-Sud à la frontière avec l'État hébreu, rendant les habitants « impuissants » face aux dévastations, selon des témoignages recueillis par L'Orient-Le Jour et exprimés sur les réseaux sociaux. Le président de la...
commentaires (4)

Comble du modernisme: Les terres libanaises incendiées sont probablement les lumières de l'autoroute de qods et fait partie du plan urbain de cette sale guerre...

Wlek Sanferlou

18 h 24, le 16 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Comble du modernisme: Les terres libanaises incendiées sont probablement les lumières de l'autoroute de qods et fait partie du plan urbain de cette sale guerre...

    Wlek Sanferlou

    18 h 24, le 16 juin 2024

  • Nos terres brûlent au sud liban oui, mais pour HN ça n’est que feu de joie pour son ego et une preuve de son allégeance aux mollahs. Il ne s’est jamais soucié du sort de son pays et encore moins de la vie des libanais de sa communauté qu’il sacrifie sans état d’âme ni remords. Il leur donnera quelques dollars pour acheter leur silence et cela ne suffit pas et qu’il y aurait des voix dissidentes il les fera taire par les armes qu’on lui offert pour matter les libanais. Notre tour arrivera si par malheur il arrive à mettre sa main sur la présidentielle appuyé par les pays qui veulent nous aider

    Sissi zayyat

    11 h 28, le 16 juin 2024

  • - LES GENS SONT DANS LE DILEMME. - BLAMER LE HEZBOLLAH MEME, - DONT L,ENTURBANNE BARBU, - VEUT TENIR TETE AU YAHU ? - TEL VOUS, JE NE PEUX BLAMER, - PUREMENT L,ENTURBANNE, - CAR CE QU,IL FAIT EN PUISSANCE, - CA S,APPELLE RESISTANCE. - LES PAR DELA LA FRONTIERE, - VEULENT VOLER NOTRE TERRE, - PRETENDANT QUE SES ALLEES, - SONT TERRES DE GALILEE. - JE SOUTIENS LA LE BARBU, - CONTRE LE NETANYAHU. - AVEC LE HEZB A L,EXTERNE, - CONTRE LE HEZB A L,INTERNE, - A MOINS QU,IL CHANGE, DE GAMME - AU PAYS, ET SE DESARME.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    08 h 37, le 16 juin 2024

  • - LES GENS SONT DANS LE DILEMME. - BLAMER LE HEZBOLLAH MEME, - DONT L,ENTURBANNE BARBU, - VEUT TENIR TETE AU YAHU ? - TEL VOUS, JE NE PEUX BLAMER, - POREMENT L,ENTURBANNE, - CAR CE QU,IL FAIT EN PUISSANCE, - CA S,APPELLE RESISTANCE. - LES PAR DELA LA FRONTIERE, - VEULENT VOLER NOTRE TERRE, - PRETENDANT QUE SES ALLEES, - SONT TERRES DE GALILEE. - JE SOUTIENS LA LE BARBU, - CONTRE LE NETANYAHU. - AVEC LE HEZB A L,EXTERNE, - CONTRE LE HEZB A L,INTERNE, - A MOINS QU,IL CHANGE DE GAMME, - AU PAYS ET SE DESARME.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    20 h 21, le 15 juin 2024

Retour en haut