Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Guerre de Gaza

Washington et Bagdad redoutent l'expansion de la guerre à la frontière libano-israélienne

Dans des déclarations séparées, des responsables américain et irakien ont fait part de leur inquiétude après que le Hezbollah a menacé d'intensifier ses attaques pour venger la mort de l'un de ses hauts commandants militaires mardi. 

Ds pompiers libanais éteignent un incendie dans une zone visée par une frappe israélienne dans une forêt de pins à Marjeyoun, le 13 juin 2024. Photo de Rabih Daher / AFP

Les États-Unis et l'Irak ont exprimé, jeudi, leur vive inquiétude face aux hostilités croissantes à la frontière libano-israélienne, faisant craindre une escalade vers une guerre totale, le Hezbollah et Israël échangeant des frappes de plus en plus intenses, qui alimentent les craintes d'une confrontation majeure.

Un haut fonctionnaire américain, cité anonymement par l'agence Reuters, a souligné que des dispositions de sécurité spécifiques sont nécessaires et qu'un simple cessez-le-feu à Gaza ne suffit pas. De son côté, le chef de la diplomatie irakienne a mis en garde contre le « danger » d'une expansion du conflit au sud du Liban, lors d'une rencontre à Bagdad avec son homologue iranien.

Les États-Unis sont très préoccupés par le fait que les hostilités à la frontière libano-israélienne pourraient dégénérer en une véritable guerre, a déclaré le responsable américain à Reuters. « Nous avons eu des conversations, de manière constante et urgente, à différents moments avec Israël et le Liban au cours des huit derniers mois, depuis le tout début de cette crise [...] afin d'éviter qu'elle ne se transforme en une guerre totale qui pourrait avoir des implications ailleurs dans la région, a-t-il dit. Le retour au statu quo du 6 octobre au Liban n'est pas une option acceptable ou viable », a-t-il ajouté.

En recevant jeudi le ministre iranien des Affaires étrangères par intérim, Ali Bagheri, le chef de la diplomatie irakienne, Fouad Hussein, a assuré que les discussions avaient porté sur les « signaux dangereux » faisant planer la menace d'une « possible attaque sur le Liban-Sud, et l'expansion de la guerre au Liban ». « Si le sud du Liban est attaqué, cela affectera toute la région. L'expansion de la guerre est un danger, non seulement pour le Liban mais pour toute la région », a averti M. Hussein, lors d'un point de presse.

Cessez-le-feu permanent

Le ministre irakien a une nouvelle fois réclamé « un cessez-le-feu permanent à Gaza ». De son côté, le ministre iranien a appelé à « mettre fin le plus rapidement possible et sans préconditions » aux « crimes de guerre » et au «génocide» dans la bande de Gaza. Il a estimé que les « sionistes » (terme utilisé pour désigner Israël), en raison de leur « échec » à Gaza, « pourraient chercher à commettre d'autres torts et à élargir le champ de leur agression ».

Lire aussi

Dans sa guerre contre le Hezbollah, Israël tente de reprendre l’initiative

Pointant du doigt l'attaque sans précédent menée par Téhéran contre Israël en avril dernier, M. Bagheri a souligné qu'une telle opération « prouvait » que l'Iran « n'autoriserait personne, pas même les sionistes, à nuire à la stabilité et à la sécurité régionale, ne serait-ce qu'un tout petit peu ».

Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a déclaré mercredi à Doha que le meilleur moyen de favoriser une solution diplomatique dans le nord d'Israël est de résoudre le conflit à Gaza dans le sud. « Cela permettrait d'alléger considérablement la pression qui pèse sur le système », a-t-il dit. « Le Hezbollah ne pourra plus justifier les attaques qu'il mène, et je pense que cela ouvrira la voie à une solution diplomatique ». Toutefois, il a souligné qu'il faudrait aller plus loin. « Il ne suffit pas d'un cessez-le-feu... il faut un accord qui permette aux Israéliens de rentrer chez eux dans le nord du pays », a-t-il déclaré.

Le Hezbollah a lancé mercredi une pluie de roquettes sur le nord d'Israël et promis d'intensifier ses attaques pour venger la mort d'un important commandant militaire tué la veille dans une frappe ciblée israélienne sur le sud du Liban. L'armée israélienne a indiqué qu'environ 160 projectiles avaient été tirés du Liban sur Israël, en barrages successifs, sans faire de victimes d'après les premières informations des autorités sur place. Elle a précisé avoir riposté par des frappes contre plusieurs sites dans le sud du Liban.

Jeudi, le parti chiite a affirmé, dans un communiqué, avoir lancé des attaques « à la roquette et au drone » contre plusieurs bases et positions de l'armée israélienne. Les combattants du Hezbollah ont lancé « une attaque à la roquette et au drone, visant six casernes et sites militaires » tout en faisant voler simultanément « des escadrons de drones chargés d'explosifs » sur trois autres bases israéliennes. 

Les États-Unis et l'Irak ont exprimé, jeudi, leur vive inquiétude face aux hostilités croissantes à la frontière libano-israélienne, faisant craindre une escalade vers une guerre totale, le Hezbollah et Israël échangeant des frappes de plus en plus intenses, qui alimentent les craintes d'une confrontation majeure.Un haut fonctionnaire américain, cité anonymement par...
commentaires (1)

- QUI MIJOTE PLEINE GUERRE, - SUR LA COMMUNE FRONTIERE ? - NOTRE ENTURBANNE BARBU, - OU LE PSYCHIQUE YAHU ? - LA BARBICHETTE PERSIQUE, - NE RISQUE PAS SA BOUTIQUE, - ET ENDURE PATIEMMENT, - LA MORT DE SES COMBATTANTS. - ELLE CROIT QUE LE QUINTETTE, - LUI EPARGNERA LA TETE, - EN PROPOSANT DES ACCORDS, - VIABLES POUR LES DEUX BORDS. - PAIX A ISRAEL ACQUISE, - A LA MAISON SA MAINMISE. - QUAND A L,EXCITE YAHU, - IL VEUT TUER LES BARBUS, - REVANT QUE SA MAIN DISPERSE, - MORTS ET RUINES JUSQU,EN PERSE. - IL SUFFIT D,UN HISTRION, - POUR METTRE A FEU LA REGION.

LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

18 h 59, le 13 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • - QUI MIJOTE PLEINE GUERRE, - SUR LA COMMUNE FRONTIERE ? - NOTRE ENTURBANNE BARBU, - OU LE PSYCHIQUE YAHU ? - LA BARBICHETTE PERSIQUE, - NE RISQUE PAS SA BOUTIQUE, - ET ENDURE PATIEMMENT, - LA MORT DE SES COMBATTANTS. - ELLE CROIT QUE LE QUINTETTE, - LUI EPARGNERA LA TETE, - EN PROPOSANT DES ACCORDS, - VIABLES POUR LES DEUX BORDS. - PAIX A ISRAEL ACQUISE, - A LA MAISON SA MAINMISE. - QUAND A L,EXCITE YAHU, - IL VEUT TUER LES BARBUS, - REVANT QUE SA MAIN DISPERSE, - MORTS ET RUINES JUSQU,EN PERSE. - IL SUFFIT D,UN HISTRION, - POUR METTRE A FEU LA REGION.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    18 h 59, le 13 juin 2024

Retour en haut