Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

Kiev envisage une participation russe lors d'un suivant sommet sur la paix

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky tient une conférence de presse avec le ministre allemand de la Défense après une visite dans une zone d'entraînement militaire dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale, au nord-est de l'Allemagne, le 11 juin 2024, où les soldats ukrainiens sont formés sur le système de missiles de défense aérienne « Patriot ». Photo AFP/JENS BUTTNER

À quelques jours de la conférence de la paix en Ukraine sans la Russie, Kiev a envisagé mardi une participation de Moscou lors d'un sommet ultérieur, afin de recevoir une feuille de route approuvée par la communauté internationale pour mettre fin au conflit. 

"Nous prévoyons de préparer ensemble le plan commun qui sera soutenu par tous les pays responsables. Et nous envisageons la possibilité, lors du deuxième sommet, d'inviter un représentant de la Russie et de présenter ensemble ce plan commun", a déclaré Andriï Iermak, chef de l'administration présidentielle ukrainienne, aux médias européens. "Pour le deuxième sommet, nous travaillerons avec tous les collègues, avec tous les pays qui souhaitent y participer", a souligné M. Iermak par liaison vidéo depuis Berlin.

Moscou a déclaré qu'elle ne souhaitait pas participer au sommet de ce week-end et n'a donc pas été invitée par la Suisse, pays hôte, tandis que l'Ukraine souhaite obtenir des résultats concrets afin de les présenter lors du second sommet. 

Pour ce proche du président ukrainien, la "mauvaise expérience" des formats de négociation précédents impliquant Moscou, avant l'invasion totale de l'Ukraine par la Russie en février 2022, a montré que pour mettre fin à la guerre il faudra s'appuyer sur une large plate-forme de soutien ancrée dans le droit international. Une perspective soutenue par "100 pays ou plus" de tous les continents, plutôt que par la seule position de l'Ukraine, "sera un véritable plan très difficile de contester", a-t-il estimé. 

Des dizaines de dirigeants du monde entier vont se retrouver en Suisse samedi et dimanche avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour un sommet conçu comme un "premier pas" pour trouver la voie vers la paix en Ukraine, mais sans Moscou ni Pékin. Cette "Conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine", qui doit se tenir dans le complexe hôtelier du Burgenstock, se déroulera dans la foulée de la réunion du G7, de jeudi à samedi, dans le sud de l'Italie, avec la participation aux deux rencontres de M. Zelensky.  

Les dirigeants du G7 espèrent parvenir à un accord sur l'utilisation des intérêts provenant des avoirs russes gelés pour aider l'Ukraine, visée depuis février 2022 par une offensive russe meurtrière.  M. Zelensky rejoindra ensuite, en Suisse, les représentants de plus de 90 Etats et organisations, dont le président français Emmanuel Macron, la vice-présidente américaine Kamala Harris et le chancelier allemand Olaf Scholz.  Environ la moitié des dirigeants seront des Européens. L'objectif du sommet, demandé par Kiev, est d'"inspirer un futur processus de paix", mais l'issue de la rencontre reste incertaine.


À quelques jours de la conférence de la paix en Ukraine sans la Russie, Kiev a envisagé mardi une participation de Moscou lors d'un sommet ultérieur, afin de recevoir une feuille de route approuvée par la communauté internationale pour mettre fin au conflit. 

"Nous prévoyons de préparer ensemble le plan commun qui sera soutenu par tous les...