Rechercher
Rechercher

Des Palestiniens fuyant avec leurs biens conduisent leurs véhicules à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 29 mai 2024, dans le cadre du conflit entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas. Photo Bachar TALEB/AFP

Direct Moyen-Orient

L'armée israélienne a pris le contrôle du corridor qui longe la frontière entre Gaza et l'Égypte : jour 236 de la guerre

Ce qu’il faut retenir

Les houthis du Yémen ont déclaré mercredi avoir pris pour cible six navires en mer Rouge, en mer d'Arabie et en mer Méditerranée.

Le gouvernement brésilien a rappelé son ambassadeur en Israël.

« Israël a besoin d'un plan pour l'après-guerre dès que possible », estime Antony Blinken.


21:24 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël.

Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

21:24 heure de Beyrouth

Le Parlement israélien a approuvé en première lecture un projet de loi qui ouvrirait la voie à la désignation de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (Unrwa) comme organisation terroriste, selon plusieurs médias israélins.

Le projet de loi vise à révoquer les immunités de l'agence des Nations unies établies dans les années 1940 et à permettre sa désignation en tant qu'organisation terroriste. Le projet de loi a été adopté en première lecture par 58 voix pour, 6 contre  par l'assemblée qui compte 120 membres. Il faudra encore trois lectures avant qu'il ne soit officiellement adopté.


Selon le Time of Israel, la loi ne devrait pas passer, bien que l'Unrwa soit de plus en plus pris pour cible en Israël.


L'Unrwa est sous le feu des critiques d'Israël qui affirme depuis le début de l'année qu'une douzaine de ses 12.000 employés à Gaza ont participé à l'attaque du Hamas le 7 octobre. Depuis lors, Israël a cherché à fermer l'UNRWA et à le remplacer, mais n'a donné que peu d'informations sur qui ou quoi devrait le remplacer. L'Unrwa dément les accusations israéliennes.

20:59 heure de Beyrouth

Les ministres des Affaires étrangères espagnols, qatari, saoudien, turc et jordanien ce mercredi 29 mai 2024 à Madrid. Susana Vera/Reuters

"Nous sommes ici pour remercier l'Espagne, la Norvège, l'Irlande et la Slovénie d'avoir pris la bonne décision, au bon moment, d'être du bon côté de l'Histoire", a déclaré le chef de la diplomatie saoudienne, le Prince Faisal bin Farhan bin Abdullah, lors d'une réunion qui s'est tenue ce mercredi à Madrid.


Le ministre espagnol des Affaires Étrangères Jose Manuel Albares a également reçu ses homologues de Jordanie, du Qatar, de Turquie et de Palestine, en visite dans la capitale espagnole à l'invitation du Premier ministre Pedro Sánchez, qui les avait accueillis en début de matinée au palais de la Moncloa, le siège de la présidence du gouvernement.


M. Albares a assuré que l'Espagne continuerait à œuvrer à ce que davantage de pays européens reconnaissent l'État palestinien et afin de "normaliser les relations entre les pays arabes et Israël"

20:35 heure de Beyrouth

Un responsable militaire israélien a déclaré mercredi que l'armée israélienne avait pris le contrôle tactique du corridor de Philadelphie, qui longe la frontière entre la bande de Gaza et l'Égypte.


« Cela ne signifie pas que nous avons des troupes sur le terrain dans tout le corridor, mais que nous pouvons le contrôler et sommes dans la capacité de couper la ligne d'oxygène que le Hamas a utilisée pour se réapprovisionner et se déplacer dans et autour de cette zone », a déclaré le responsable.


Ce dernier a ajouté que l'opération militaire israélienne dans la zone de Rafah aurait permis de découvrir en dix jours 20 tunnels qui traversent la frontière entre l'enclave palestinienne et l'Égypte et que cette information a été transmise au gouvernement égyptien.

20:00 heure de Beyrouth

Le ministère libanais de la Santé a publié, mercredi 29 mai, un nouveau bilan, sur la période allant du 8 octobre 2023 au 28 mai 2024, de la guerre au Liban-Sud entre le Hezbollah et Israël. Ce bilan fait état de 1.534 victimes, tués et blessés, dont 375 morts et 257 blessés qui ont dû être hospitalisés.


➡️ Lire plus de détails ici.

19:54 heure de Beyrouth

Le président français Emmanuel Macron a appelé mercredi le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à "mettre en œuvre les réformes indispensables" dans "la perspective de reconnaissance de l'État de Palestine" a rapporté la présidence française dans un communiqué.


Dans leur appel téléphonique, le président français "a marqué l'engagement de la France à travailler à bâtir avec ses partenaires européens et arabes une vision commune de paix qui offre des garanties de sécurité pour les Palestiniens et les Israéliens" et à "inscrire la perspective de reconnaissance de l'État de Palestine dans une dynamique utile".

19:40 heure de Beyrouth

Photo de la frappe sur Khiam relayée par notre correspondant Mountasser Abdallah

Nouveau point sur la situation au Liban-Sud, par notre correspondant :



• Selon une source sécuritaire, l’aviation israélienne a bombardé une maison et une blanchisserie dans le quartier est de la localité de Khiam (caza de Marjeyoun).


L'armée israélienne a bombardé le village de Rachaya el-Foukhar dans le caza de Hasbaya, ont indiqué des habitants du village.


Le Hezbollah a annoncé trois nouvelles attaques, les 4e, 5e et 6e de la journée. La première a ciblé le site de Ramia (en face de Ramiyé, dans le caza de Bint Jbeil) à 18h ; la seconde a eu lieu à 18h10 sur le site israélien de Samaka, dans la zone contestée de Kfarchouba, en face de la localité libanaise du même nom dans le caza de Hasbaya ; la troisième a ciblé le site israélien de Zebdine, dans les fermes contestées de Chebaa.

19:20 heure de Beyrouth

"Israël a besoin d'un plan pour l'après-guerre dès que possible", a déclaré mercredi le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une visite en Moldavie. "Sans plan pour le jour d'après, il n'y aura pas de jour d'après. C'est ce dont on a besoin, aussi vite que possible", a-t-il déclaré aux journalistes.


Ces mots du chef de la diplomatie américaine interviennent quelques heures après ceux du conseiller à la sécurité nationale israélien, Tzachi Hanegbi, qui a de son côté déclaré que les combats à Gaza pourraient encore durer "sept mois", soit jusqu'à la fin de l'année.

19:01 heure de Beyrouth

Le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné a accusé mercredi les pays européens ayant reconnu l'État de Palestine (l'Espagne, l'Irlande et la Norvège) de privilégier un "positionnement politique" notamment dans le cadre de la campagne des élections européennes, plutôt que de chercher une solution diplomatique au conflit.


➡️ Lire plus de détails ici.

18:46 heure de Beyrouth

Photo de la banderole qui a été arrachée, relayée par notre correspodnant M%ountasser Abdallah

Un groupe de personnes appartenant à l'organisation Muslim Youth (Jeunesse musulmane) a retiré une bannière que la branche libanaise du Hamas avait installée hier devant son bureau, près de la mosquée Khalid ben Walid, dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, à Saïda (Liban-Sud).


Selon le communiqué relayé par notre correspondant, la banderole affichait un message de condoléances à l'attention de la République iranienne suite à la mort de son président Ebrahim Raïssi dans un crash d'hélicptère le 19 mai dernier. 


Muslim Youth avait protesté contre le maitien de cette banderole mardi et exigé qu'elle soit retirée. Alors qu'ils venaient l'arracher, des membres du Hamas ont réagi en tirant des coups de feu en l'air.


Le comité de sécurité mixte du camp est actuellement en contact avec les deux parties pour éviter que la situation ne s'aggrave.

18:26 heure de Beyrouth

Israël doit faire plus pour protéger les Palestiniens innocents dans la bande de Gaza ainsi que pour s'assurer que l'aide humanitaire arrive dans l'enclave et soit distribuée en toute sécurité, a déclaré mercredi l'ambassadeur adjoint des États-Unis auprès des Nations unies, Robert Wood.


« La persistance de dommages civils importants résultant d'incidents tels que les frappes aériennes de dimanche compromet les objectifs stratégiques d'Israël à Gaza », a déclaré M. Wood devant le Conseil de sécurité de l'ONU. 

18:22 heure de Beyrouth

Nouveau point sur la situation à la frontière entre le Liban-Sud et le nord d’Israël, où les échanges de tirs ont relativement baissé en intensité jusqu’à présent, selon notre correspondant dans la région :


Vers 14h, des habitants du caza de Nabatiyé ont entendu des bruits d’explosion de missiles intercepteurs.


Après 15h, l’artillerie israélienne a bombardé la zone de Kroum el-Chraki, à l’est de la localité de Meis el-Jabal (caza de Marjeyoun).


Vers 16h30, le Hezbollah a annoncé avoir lancé une attaque comptant plusieurs séquences sur le site israélien d’al-Baghdadi, en face de Meis el-Jabal, au moyen de roquettes et de drones. Le parti chiite affirme avoir provoqué plusieurs explosions sur ce site militaire et blessé une partie des soldats qui y sont postés.

16:48 heure de Beyrouth

Le sénateur américain Lindsey Graham a fustigé mercredi la Cour pénale internationale, la plus haute juridiction des Nations unies, la qualifiant de « plaisanterie » et son président d'« antisémite forcené ».


M. Graham a fait ces commentaires lors d'une réunion avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem, lors de la cinquième visite du sénateur en Israël depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas en octobre.


« Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir (...) pour que la CPI rende compte de cet outrage au peuple d'Israël », a déclaré M. Graham. Les Républicains du Sénat ont menacé de sanctions le personnel de la CPI pour la décision de demander des mandats d'arrêt contre M. Netanyahu et le ministre de la défense Yoav Gallant. L'administration Biden a également critiqué cette décision et a déclaré qu'elle travaillerait avec les législateurs pour trouver une réponse appropriée, le cas échéant.

16:30 heure de Beyrouth

Les houthis du Yémen ont déclaré mercredi avoir pris pour cible six navires en mer Rouge, en mer d'Arabie et en mer Méditerranée, dont le vraquier Laax, battant pavillon des Îles Marshall, qui  été endommagé par une attaque de missiles des houthis au large des côtes du Yémen mardi.

16:19 heure de Beyrouth

Le gouvernement brésilien a rappelé son ambassadeur en Israël et ne nommera personne à ce poste dans l'immédiat, a déclaré mercredi à l'AFP une source diplomatique.

L'ambassadeur, Frederico Meyer, avait été initialement rappelé pour des consultations avec son gouvernement, après que le Brésil et Israël ont échangé des propos virulents en février au sujet du conflit en cours dans la bande de Gaza. Les conditions n'étaient pas réunies "pour qu'il retourne en Israël", a expliqué la source diplomatique mercredi.

15:20 heure de Beyrouth

Le ministre palestinien de la santé a déclaré qu'il n'y avait aucune indication de la part d'Israël que le poste frontière de Rafah, utilisé pour acheminer des fournitures humanitaires et médicales essentielles, pourrait être ouvert prochainement.

« Depuis qu'il a été fermé, nous n'avons aucune indication que les Israéliens souhaiteraient le rouvrir prochainement », a déclaré le ministre, Majed Abu Ramadan, à la presse en marge de l'Assemblée mondiale de la santé à Genève.

15:12 heure de Beyrouth

Le président chinois Xi Jinping a déclaré à son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi que la Chine était "profondément attristée" par la situation humanitaire "extrêmement grave" dans la bande de Gaza, selon un média d'Etat.

"Ce nouvel épisode du conflit israélo-palestinien a fait un grand nombre de victimes parmi les civils palestiniens innocents et la situation humanitaire à Gaza est extrêmement grave. La Chine en est profondément attristée", a affirmé M. Xi à M. Sissi lors d'une rencontre à Pékin, d'après la télévision publique chinoise CCTV.

15:01 heure de Beyrouth

Le conseiller israélien à la Sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, a déclaré que l'offensive israélienne à Gaza - qui a tué plus de 36 000 Palestiniens en plus de sept mois, parmi lesquels seulement un tiers de l'aile militaire du Hamas - se poursuivra pendant au moins sept mois supplémentaires, rapporte Reuters.

Un rapport du Haaretz ajoute que M. Hanegbi a annoncé qu'Israël contrôlait "75 % de la zone tampon du corridor de Philadelphie" le long de la frontière entre Gaza et l’Égypte.

14:43 heure de Beyrouth

Un collectif d'associations a appelé les organisateurs d'Eurosatory, un salon international de défense et de sécurité terrestre près de Paris, à « empêcher » le commerce d'armements susceptibles d'être utilisés par l'armée israélienne à Gaza, sous peine de poursuites judiciaires.

Plus d'informations ici

14:08 heure de Beyrouth

Dans le nord de Gaza, des véhicules militaires israéliens ont ouvert le feu à Gaza-Ville et des frappes ont ciblé des zones à Jabalia, ont indiqué des témoins.


14:07 heure de Beyrouth

Toujours dans le sud de l'enclave, trois corps ont été sortis des décombres d'une maison touchée par un bombardement israélien à Khan Younès, selon la Défense civile.

"J'ai perdu deux de mes enfants, Haydar, 8 ans, et Mecca, 5 ans, mon unique fille", tués dans des frappes israéliennes sur Khan Younès, lance éploré Rami Abou Jazar après avoir dit adieu à ses enfants enveloppés dans des linceuls blancs.


14:06 heure de Beyrouth

A Rafah, des combats de rue ont opposé soldats et combattants palestiniens, un hélicoptère israélien a tiré dans le centre et des bombardements intensifs ont visé un secteur à la lisière de la ville, ont indiqué des témoins qui ont vu des chars israéliens dans différents secteurs, notamment le centre.

Le Hamas a dit avoir tiré des roquettes sur des soldats près du camp de Yebna à Rafah.

12:55 heure de Beyrouth

Le ministère de la Santé à Gaza a annoncé un nouveau bilan de 36.171 morts dans l'enclave depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien il y a plus de sept mois, rapporte l'AFP.

Au moins 75 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que 81.420 personnes ont été blessées depuis le 7 octobre.

12:44 heure de Beyrouth

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a jugé que "l'esprit des Nations unies est mort à Gaza", après les frappes israéliennes contre les déplacés palestiniens de Rafah, rapporte l'AFP.

"L'ONU ne peut même pas protéger son propre personnel. Qu'attendez vous pour agir? L'esprit des Nations unies est mort à Gaza", a déclaré le chef de l'Etat devant les députés de son parti.

12:26 heure de Beyrouth

Les équipes du Croissant-Rouge palestinien ont évacué hier l'un des hôpitaux de campagne de l'organisation situé dans la zone d'al-Mawasi à Rafah. Dans un message publié sur son compte X, le Croissant-Rouge palestinien indique qu'il a été contraint d'évacuer l'hôpital en raison du niveau de menace accru, en raison des « bombardements aériens et tirs d'artillerie continus » dans les environs de l'établissement.

L'organisation ajoute que tous les résidents de la zone environnante ont également été évacués. Al-Mawasi est situé à l'ouest de Rafah, le long de la côte, dans une zone désignée par Israël comme zone humanitaire élargie, selon Reuters.

11:33 heure de Beyrouth

La situation au Liban-Sud (suite) :

- Une source sécuritaire a fait état de tirs de mitrailleuse israéliens visant "une position de l'armée libanaise" dans la périphérie d'Alma el-Chaab (Tyr), qui n'ont pas fait de blessés.

Une source sécuritaire haut placée a précisé à L'Orient-Le Jour que la position visée est un mirador, dans lequel l'armée libanaise positionnait des éléments avant la guerre, mais qui n'est plus utilisé depuis le début des affrontements transfrontaliers. Cette source précise que le site est régulièrement visé par des tirs israéliens, sans toutefois que des soldats libanais ne soient directement ciblés, et sans faire de victimes.

- Plusieurs obus d'artillerie israéliens ont visé la périphérie de Naqoura- Wadi Hamoul (Tyr), selon des riverains.

11:32 heure de Beyrouth

La situation à la frontière entre le Liban et Israël au cours des deux dernières heures :

Le Hezbollah a revendiqué deux attaques contre des positions israéliennes dans la matinée. La première, sur du « matériel d'espionnage nouvellement installé sur le site de Raheb », face à Aïta el-Chaab (Bint Jbeil). La cible a été « détruite », selon le parti chiite. La deuxième frappe de la matinée a été lancée avec des obus d'artillerie contre « des soldats » déployés dans « la forêt de Shtoula », proche du site de la frappe précédente.

De son côté, l'armée israélienne a dit avoir « intercepté un engin aérien suspect au-dessus de la mer dans la région de Ras Naqoura », sans que cela ne déclenche les sirènes d'alerte. Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne a également évoqué sur X des frappes nocturnes sur les régions de Naqoura (Tyr) et Ramiyé (Bint Jbeil). 

10:24 heure de Beyrouth

La nuit d’hier selon des sources de sécurité a été marquée par les événements suivants le long de la frontière entre le Liban et Israël :

Après des tirs de roquettes depuis le Liban-sud rapportés par des sources sécuritaires, le Hezbollah a annoncé dans un communiqué que ses combattants ont pris pour cible, à 23h, une patrouille israélienne au moyen d'obus d'artillerie. Cette frappe a été menée sur le site de Bayad Blida (opposé à la localité libanaise de Blida), après avoir "observé les mouvements" de ces troupes, selon le communiqué du parti chiite. 

Vers minuit, la zone de Wadi Hassan, dans le caza de Tyr, avait déjà été bombardée par l'artillerie israélienne

10:14 heure de Beyrouth

Le calme qui régnait ce matin au Liban-Sud dans les différents villages frontaliers a été interrompu par des tirs israéliens d'artillerie sur la région de Wadi Hassan, à proximité des villages de Jibbein et de Chihine (caza de Tyr), selon des habitants. 

09:03 heure de Beyrouth

L'ex-candidate républicaine à l'élection présidentielle américaine Nikki Haley a, elle, écrit "Achevez-les" sur un obus israélien, lors d'un déplacement dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, selon une photo publiée mardi sur X par un député israélien. Le député Danny Danon, ancien ambassadeur à l'ONU, accompagnait Nikki Haley, elle aussi ex-ambassadrice aux Nations unies, lors de ce déplacement près de la frontière nord avec le Liban.

"+Achevez-les+, c'est ce que mon amie l'ancienne ambassadrice a écrit", a déclaré Danny Danon dans la légende de la photo montrant l'ancienne candidate républicaine agenouillée devant un obus, un marqueur à la main et en train d'écrire sur le missile. Sur l'obus sont aussi écrits les mots "L'Amérique aime Israël". Mme Haley n'a pas précisé à qui le mot "les" référait, mais M. Danon a suggéré indirectement le Hezbollah. "Israël doit prendre l'initiative et changer la donne. Les habitants de Tyr et de Sidon (villes libanaises) évacueront leurs maisons, et les habitants du nord (d'Israël) rentreront chez eux", a écrit M. Danon, en référence aux Israéliens vivant près de la frontière et déplacés.

09:01 heure de Beyrouth

Les Etats-Unis "ne ferment pas les yeux" sur les victimes à Rafah mais maintiennent leur soutien à Israël, a assuré hier un porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby, alors que la presse s'interroge sur la "ligne rouge" de Washington dans ce conflit. Le président Joe Biden a répété ces dernières semaines son opposition à une offensive terrestre de grande envergure à Rafah, ville qu'environ un million de personnes ont déjà fui, selon l'ONU, depuis le début de l'opération au sol de l'armée israélienne il y a trois semaines.

Or la Maison Blanche ne voit toujours pas d'"opération terrestre majeure" contre Rafah, a indiqué mardi M. Kirby. Par conséquent, il n'y a "pas de changement de la politique" américaine de soutien à Israël, a-t-il ajouté.

09:00 heure de Beyrouth

Hier, la Défense civile de la bande de Gaza a annoncé la mort de 21 personnes dans une frappe israélienne sur un camp de déplacés dans le sud du territoire palestinien, deux jours après un bombardement similaire à Rafah qui a provoqué une indignation internationale.

08:58 heure de Beyrouth

Sur place, à Gaza, l'armée israélienne bombarde Rafah, où elle a déployé ses chars.

Aux premières heures de la journée, une équipe de l'AFP a fait état de frappes sur Rafah et des témoins ont vu des chars israéliens dans différents secteurs de cette ville, devenue le nouveau point de mire de la guerre. "Les gens restent pour l'instant dans leurs maisons car quiconque bouge est visé par des tirs de drones israéliens", a affirmé à l'AFP un habitant de Rafah, Abdel Khatib.

08:57 heure de Beyrouth

Depuis l'attaque sans précédent du Hamas contre Israël le 7 octobre et le début des représailles israéliennes dans la bande de Gaza, le Conseil de sécurité peine à parler d'une seule voix. Après deux résolutions principalement centrées sur l'aide humanitaire, il avait finalement exigé fin mars un "cessez-le-feu immédiat"; un appel précédemment bloqué plusieurs fois par les Etats-Unis, alliés d'Israël, qui s'étaient cette fois abstenus.

Interrogée sur le projet de texte algérien, l'ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield a indiqué attendre de le voir. "Et après nous y réagirons".

08:56 heure de Beyrouth

Commentant ce projet de résolution, l'ambassadeur chinois à l'ONU a dit espérer "que ça pourra être fait aussi vite que possible parce que des vies sont en jeu" et souhaiter un vote dès cette semaine.

"Il est grand temps que ce Conseil agisse et adopte une nouvelle résolution", a plaidé de son côté avant le début de la réunion l'ambassadeur français Nicolas de Rivière, mettant lui aussi en avant une "question de vie ou de mort".

08:55 heure de Beyrouth

Dans ce projet de résolution vu mardi soir par l'AFP, le Conseil, mettant en avant les décisions de la Cour internationale de justice, "décide qu'Israël, puissante occupante, doit arrêter immédiatement son offensive militaire et toute autre action à Rafah". Il exige également "un cessez-le-feu immédiat respecté par toutes les parties" et "la libération sans condition de tous les otages".

L'Algérie avait réclamé lundi la réunion d'urgence du Conseil, au lendemain d'une frappe israélienne nocturne à Rafah qui a mis le feu à des tentes occupées par des Palestiniens dans un camp de déplacés, faisant 45 morts et 249 blessés selon le ministère de la Santé à Gaza. Depuis, la Défense civile de la bande de Gaza a annoncé mardi la mort de 21 personnes dans une autre frappe israélienne sur un camp de déplacés dans le sud du territoire palestinien.

08:54 heure de Beyrouth

L'Algérie a présenté aux membres du Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution exigeant l'arrêt de l'offensive israélienne à Rafah et un cessez-le-feu "immédiat", selon le texte vu hier par l'AFP.

A l'issue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité hier après-midi à New York, l'ambassadeur algérien à l'ONU Amar Bendjama a annoncé que son pays allait faire circuler auprès des autres membres du Conseil un "texte court, un texte clair, pour arrêter le massacre à Rafah". L'ambassadeur algérien n'a pas précisé quand il espérait pouvoir mettre au vote le projet de résolution.

08:53 heure de Beyrouth

Bonjour !

Nous sommes au 236e jour de la guerre dans la bande de Gaza. Il s'agit également du 235e jour depuis l'ouverture d'un front au Liban-Sud entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

Retrouvez ici notre couverture en direct du conflit et ses répercussions dans la région.

commentaires (2)

l'Égypte était contre l'entrée des soldats de l'entité à Rafah, maintenant ces derniers commencent à comprendre. Les tunnels construit côté égyptien côté Rafah et dans le Sinaï

Dorfler lazare

20 h 09, le 29 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • l'Égypte était contre l'entrée des soldats de l'entité à Rafah, maintenant ces derniers commencent à comprendre. Les tunnels construit côté égyptien côté Rafah et dans le Sinaï

    Dorfler lazare

    20 h 09, le 29 mai 2024

  • Cessez de nous mentir. Toute personne pro Israël est fiché par Israël et doit se soumettre à ses desideratas pour qu’Israël ne montre pas justificatifs à l’appui le bien fondé de ses menaces qu’il mettrait à exécution pour salir l’intéressé.

    Mohamed Melhem

    19 h 53, le 29 mai 2024

Retour en haut