Rechercher
Rechercher

Monde - ÉCLAIRAGE

Face à Poutine, la diplomatie sur le fil d'Erdogan

Malgré une nette ouverture vers l'Occident du côté d'Ankara, la Turquie et la Russie ont tout intérêt à maintenir de bonnes relations tant sur la scène domestique qu'internationale.

Face à Poutine, la diplomatie sur le fil d'Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan serre la main à son homologue russe Vladimir Poutine lors d'un sommet régional à Téhéran, le 19 juillet 2022. Mustafa Kamaci/AFP

Évoquée pour le 12 février, elle est finalement prévue pour avril. La visite de Vladimir Poutine en Turquie, annoncée de longue date, a été reportée à plusieurs reprises au gré des rapprochements entre Ankara et l'Occident. Moscou avait accusé la...
Évoquée pour le 12 février, elle est finalement prévue pour avril. La visite de Vladimir Poutine en Turquie, annoncée de longue date, a été reportée à plusieurs reprises au gré des rapprochements entre Ankara et l'Occident. Moscou avait accusé la...

commentaires (2)

Le mot Turquie résonne d'abord avec le génocide des populations chrétiennes ancestrales, et encore majoritaires jusqu'au 18ème siècle, aujourd'hui quasiment disparues, arméniens, grecques, syriaques. Il résonne ensuite avec duplicité, Erdogan en est la plus parfaite illustration. Enfin il se rappelle à nous régulièrement par la nostalgie qu'il éprouve pour un Empire qui s'est construit sur les ruines provoquées d'un Empire chrétien milinaire, qui produisit une véritable civilisation dont Sainte Sophie est un symbole, à nouveau outragé

Nicolas ZAHAR

10 h 33, le 13 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le mot Turquie résonne d'abord avec le génocide des populations chrétiennes ancestrales, et encore majoritaires jusqu'au 18ème siècle, aujourd'hui quasiment disparues, arméniens, grecques, syriaques. Il résonne ensuite avec duplicité, Erdogan en est la plus parfaite illustration. Enfin il se rappelle à nous régulièrement par la nostalgie qu'il éprouve pour un Empire qui s'est construit sur les ruines provoquées d'un Empire chrétien milinaire, qui produisit une véritable civilisation dont Sainte Sophie est un symbole, à nouveau outragé

    Nicolas ZAHAR

    10 h 33, le 13 février 2024

  • Surtout ne pas déplaire à Biden, mais lui faire comprendre de persister à la reconnaissance de la Palestine et à la création d’un état palestinien.

    Mohamed Melhem

    23 h 58, le 11 février 2024

Retour en haut