Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Monarchie

En l'absence de Charles III, une reine Camilla plus visible

En l'absence de Charles III, une reine Camilla plus visible

La reine Camilla lors d'une réception pour les auteurs, illustrateurs et relieurs au château de Windsor le 30 janvier 2024. Kirsty Wigglesworth/AFP

En l'absence du roi Charles III convalescent, de son fils William et de sa belle-fille Kate également convalescente, la charge de représenter publiquement la monarchie britannique repose largement sur les épaules de la reine Camilla pour une durée indéterminée.

Les ennuis de santé de Charles et Kate ont quasi réduit de moitié le cercle des membres actifs de la famille royale : Camilla, 76 ans, modérément populaire, la princesse Anne, 73 ans, le prince Edward, 59 ans, frère du roi qui intéresse peu, sont devenus temporairement les figures publiques de la famille royale.

Le prince William, 41 ans, héritier de la couronne, a en effet fait savoir qu'il suspendait ses activités, le temps de s'assurer que son épouse Kate se remet bien de son opération. Elle est rentrée lundi dans leur résidence de Windsor (ouest de Londres) où le couple vit avec ses trois enfants, George, Charlotte et Louis.

La princesse de 42 ans, extrêmement populaire, n'a pas été vue publiquement depuis Noël, et sa convalescence, après une opération à l'abdomen et 13 jours d'hospitalisation à la London Clinic, promet d'être longue. « Improbable », selon Kensington palace, qu'elle reprenne ses activités publiques avant Pâques, en dépit de « bons progrès ». Les raisons de son opération le 16 janvier restent mystérieuses, mais il ne s'agit pas d'un cancer selon les médias britanniques.

Le roi Charles, 75 ans, opéré d'une hypertrophie bénigne de la prostate dans la même clinique, et qui en est sorti souriant lundi après y avoir passé trois nuits, a aussi fait savoir qu'il avait reporté certains engagements « pour pouvoir récupérer en privé ». Cela pourrait prendre jusqu'à un mois selon certains médias.

L'emploi du temps de Camilla, qui l'avait accompagné le jour de son hospitalisation, rompant avec la tradition de secret entourant la santé du monarque, est en revanche chargé. Elle lui a rendu visite tous les jours à l'hôpital, parfois deux fois par jour.

Mardi, elle a participé à une réception au château de Windsor, pour les auteurs, illustrateurs et relieurs de la collection de livres miniatures de la maison de poupées centenaire de la reine Mary. Elle a encore trois déplacements prévus cette semaine, dont deux hors de Londres.

Cercle réduit

Le prince Edward a lui passé quatre jours la semaine dernière à Sainte-Hélène, île confetti de l'Atlantique sud, à près de 2 000 km des côtes de de l'Angola. Il a notamment inauguré l'aéroport international, planté un arbre et rencontré une tortue de 191 ans. Sa femme Sophie, restée à Londres, y a mené plusieurs engagements. Mais le couple intéresse peu les Britanniques. La princesse Anne est plus populaire, mais ses activités sont peu relayées par la presse. La semaine dernière, elle a notamment visité une prison à Norfolk et inauguré les nouveaux locaux d'une association de voile dans la même ville. Elle représentait également le roi pour une cérémonie de remise de distinctions au château de Windsor.

Alors que les jeunes s'intéressent de moins en moins à la monarchie britannique, l'absence du prince William et de la princesse Kate, qui fait régulièrement la une d'innombrables magazines, prive la famille royale de son couple phare. Ils étaient notamment attendus en février à la cérémonie des Baftas (équivalent britannique des Oscars) et un voyage à Rome avait été évoqué. William est le plus populaire des « working royals », avec 68 % d'opinions favorables selon un récent sondage YouGov, devant la princesse Anne à 67 % et Kate à 63 %. Le roi arrive en 6e position à 51 %, son frère Edward à 42 %, devant la reine Camilla à 41 %.

Le cercle des membres actifs de la famille royale britannique s'est réduit ces dernières années avec le départ du prince Harry et de sa femme Meghan aux États-Unis, et la mise à l'écart du prince Andrew après un scandale sexuel. En font également partie le duc et la duchesse de Gloucester, 79 et 77 ans, la princesse Alexandra, 87 ans, et le duc de Kent, 88 ans.

En l'absence du roi Charles III convalescent, de son fils William et de sa belle-fille Kate également convalescente, la charge de représenter publiquement la monarchie britannique repose largement sur les épaules de la reine Camilla pour une durée indéterminée.Les ennuis de santé de Charles et Kate ont quasi réduit de moitié le cercle des membres actifs de la famille royale : Camilla, 76...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut