Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Transports

A quelques jours de Noël une grève surprise entraîne la fermeture du tunnel sous la Manche

Des passagers attendent au bas de l'escalier menant au quai de l'Eurostar à la Gare du Nord à Paris, le 21 décembre 2023, alors qu'une grève sauvage des ouvriers exploitant le tunnel sous la Manche a bloqué la circulation des trains entre la France et la Grande-Bretagne. Photo AFP/DIMITAR DILKOFF

A quelques jours de Noël et alors que les départs en vacances commencent, une grève surprise des salariés d'Eurotunnel a entraîné la fermeture du tunnel sous la Manche et créé la panique dans plusieurs gares européennes. L'annonce soudaine de l'annulation de tous les trains en direction du continent à la gare de St Pancras, à Londres, jeudi en début d'après-midi a provoqué un affolement chez tous les passagers en attente de leur train.

Selon une journaliste de l'AFP présente sur place, les agents d'accueil et de sécurité de la gare - qui semblaient tout aussi pris au dépourvu - ont même dû faire sortir les passagers qui avaient déjà passé les contrôles de sécurité et patientaient sur le quai.

C'est une grève surprise des salariés français d'Eurotunnel, filiale du groupe Getlink, qui a provoqué la fermeture du tunnel jeudi à midi. Le mouvement social a entraîné « l'interruption complète du service et la fermeture de nos terminaux en France et au Royaume-Uni », a indiqué Getlink dans un communiqué.

Résultat, Eurostar a annulé 30 trains au départ de Paris, Londres et Bruxelles jeudi. La compagnie, filiale de la SNCF, doit faire un point auprès de ses clients devant voyager vendredi à 20H00 et remboursera tous ceux dont le train a été annulé. Les navettes emportant voitures et camions dans le tunnel sont elles aussi restées bloquées à Calais et Folkestone.

« Cette forte mobilisation n'est pas une surprise », a déclaré l'intersyndicale, regroupant les six syndicats d'Eurotunnel (FO, CGT, Sud-Rail, CFE-CGC, CFDT et SACDC), dans un communiqué. « Depuis plusieurs mois, toutes les organisations syndicales confondues ont alerté la direction générale sur la terrible dégradation du climat social », écrit-elle. Elle a été reçue par la direction jeudi à 16H30.

« des petites gens »

« Le blocage du tunnel sous la Manche est inacceptable. Une solution doit être immédiatement trouvée », a exigé le ministre délégué aux Transports français Clément Beaune sur le réseau social X. « J'appelle chacun à la responsabilité pour assurer la circulation et les départs en vacances dans de bonnes conditions », a-t-il poursuivi.

D'après la direction, les organisations syndicales réclament un triplement de la prime de 1.000 euros qui leur a été promise. « Au-delà de l'argent, il y a d'autres choses et nos conditions ne sont plus ce qu'elles étaient. Qu'ils se rappellent que derrière les personnes en parka, il y a des petites gens », a confié à l'AFP Cathia Capon, coordinatrice sur le terminal fret chez Eurotunnel lors d'un rassemblement de salariés à Coquelles, dans le Pas-de-Calais. Elle comme d'autres employés dénoncent la dégradation des conditions de travail et un changement de mentalité dans l'entreprise.

Dès l'annonce de l'annulation des trains, les nombreux voyageurs qui prévoyaient de regagner la France ou la Belgique pour les fêtes depuis Londres se sont rués sur leurs téléphones pour tenter de changer leur billet pour le lendemain, ou réserver en catastrophe l'un des vols encore disponibles au départ de Londres.

« On devait aller à Disneyland (près de Paris, ndlr) avec les enfants. On pense prendre le ferry de Douvres à Calais, mais on a besoin d'une voiture pour ça. C'est juste trop stressant. On ne peut pas improviser un voyage en voiture avec trois enfants, il faut se préparer », enrageait Sam Boyal, un voyageur britannique resté à quai.

A la Gare du Nord à Paris, les employés d'Eurostar ont annoncé au mégaphone que l'ensemble des trains pour le reste de la journée étaient annulés. Ed Basham, un Britannique de 31 ans venu rendre visite à sa petite amie à Paris, partageait sa colère: « Je vais devoir dormir chez des amis ce soir en attendant de trouver une solution ».

La gare de Lille-Europe était bien plus calme. Santiago Rodriguez, un Mexicain en vacances avec sa famille en Europe se préparait à trouver une autre solution pour rejoindre Londres. « Maintenant on va à Bruxelles. C'est horrible de saccager nos plans comme ça », a-t-il dit à une journaliste de l'AFP.

A Calais, à l'entrée du terminal français où voitures et camions montent dans les trains pour rejoindre Folkestone de l'autre côté du détroit, de longues files de véhicules, sur plus d'un kilomètre, se sont formées peu après l'annonce de la fermeture du tunnel.

A quelques jours de Noël et alors que les départs en vacances commencent, une grève surprise des salariés d'Eurotunnel a entraîné la fermeture du tunnel sous la Manche et créé la panique dans plusieurs gares européennes. L'annonce soudaine de l'annulation de tous les trains en direction du continent à la gare de St Pancras, à Londres, jeudi en début d'après-midi a...