Rechercher
Rechercher

Sport - Football

Le PSG ouvre son capital à un nouvel actionnaire

Le fonds américain Arctos Partners a pris une « participation minoritaire » au sein du capital du club parisien à hauteur de 12,5 %.

Le logo du Paris Saint-Germain sur l’enceinte du Parc des Princes. Franck Fife/AFP

Le fonds américain Arctos Partners a pris une « participation minoritaire » au capital du Paris SG, a annoncé jeudi le club, qui espère ainsi poursuivre son expansion, le propriétaire Qatar Sports Investments (QSI) gardant toutefois la « maîtrise de toutes les décisions ».

Selon une source proche de QSI, Arctos a pris 12,5 % du capital des champions de France sur la base d’une valorisation totale du club de 4,25 milliards d’euros. Ce qui situe l’investissement d’Arctos à environ 530 millions d’euros.

« Le PSG, ce n’est plus juste le Qatar », a souligné la même source, même si « QSI garde un contrôle total sur le PSG ». « Ce jour est une étape importante dans l’histoire du PSG », a de son côté déclaré le président du club, Nasser al-Khelaïfi, cité dans un communiqué.

« En tant que club et institution, nous entrons dans la prochaine phase passionnante de la croissance et du développement du PSG, à la fois sur et en dehors du terrain », a ajouté le dirigeant qatari.

Arctos Partners, dont le siège est à Dallas, a été fondé en 2019 et possède des participations dans plusieurs organisations sportives professionnelles dans le monde comme la MLB (Major League Baseball), la NBA (la Ligue nord-américaine de basket-ball), la MLS (Major League Soccer), la NHL (la Ligue nord-américaine de hockey sur glace), la formule 1, et dans plusieurs clubs de football en Europe.

« Opérations du PSG », « initiatives immobilières » ou encore « expertise » pour « poursuivre l’expansion internationale » figurent parmi les avantages que le club parisien dit attendre de cet accord.

Pas un désengagement

Il permettra d’apporter de nouvelles garanties pour le projet de rachat du Parc des Princes, alors que les discussions sont officiellement bloquées avec la maire de Paris Anne Hidalgo, souligne-t-on de source proche de QSI. Le PSG devrait aussi déposer un dossier de rachat du Stade de France en janvier afin de conserver une alternative en cas d’impasse sur le dossier du stade historique.

Arctos a aussi pour volonté d’aider le PSG à investir dans le football féminin et dans d’autres sports, précise le club, qui comprend des divisions handball, judo et e-sport.

En novembre 2022, Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, avait expliqué au Financial Times qu’il était entré en discussions avec plusieurs investisseurs afin de vendre jusqu’à 15 % du club, ce qui ne constituait selon lui pas un désengagement mais un apport stratégique.

« Nous avons reçu une offre de plus de 4 milliards (d’euros) mais nous n’allons pas vendre, bien sûr, juste un pourcentage du club, nous y pensons, nous avons même différentes offres », avait-il indiqué un mois plus tard durant la Coupe du monde au Qatar.

Le fonds d’investissement QSI a acheté le PSG en 2011 au précédent propriétaire Colony Capital, le club étant valorisé à l’époque à 70 millions d’euros. Ainsi « pour QSI, outre l’arrivée d’un partenaire stratégique de premier plan et de nouveaux investissements pour faire passer le club à la vitesse supérieure, la transaction avec Arctos symbolise également l’incroyable croissance et l’appréciation de la valeur du PSG sous la tutelle de QSI depuis plus de dix ans », s’est félicité le fonds qatari.

Le PSG considère cette opération financière comme le complément logique à son « incroyable transformation sportive cette année », affirme-t-on chez QSI, avec « un nouvel entraîneur », Luis Enrique, une « nouvelle équipe » faisant la part belle aux Français et une philosophie moins « bling-bling » que par le passé. 

Même si l’avenir à très court terme du club parisien reste incertain en Ligue des champions avant un dernier match crucial à Dortmund, mercredi lors de la dernière journée de la phase de groupes.

Le fonds américain Arctos Partners a pris une « participation minoritaire » au capital du Paris SG, a annoncé jeudi le club, qui espère ainsi poursuivre son expansion, le propriétaire Qatar Sports Investments (QSI) gardant toutefois la « maîtrise de toutes les décisions ».

Selon une source proche de QSI, Arctos a pris 12,5 % du capital des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut