Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit

L'Ukraine appelle à réduire la consommation électrique après une frappe sur une centrale


L'Ukraine appelle à réduire la consommation électrique après une frappe sur une centrale

Des militaires ukrainiens devant un monument pour rendre hommage au soldat ukrainien tué Oleksandr Matsievsky, à Kiev, le 7 décembre 2023. Photo Roman PILIPEY / AFP

Les autorités ukrainiennes ont appelé jeudi à réduire la consommation d'électricité après une frappe sur une centrale thermique près du front, premier appel de ce genre à l'approche des grands froids et face à la menace de nouveaux bombardements russes.

Cet appel intervient au moment où l'aide des Occidentaux à Kiev, qui lui avait notamment permis de tenir face aux bombardements russes contre son système énergétique l'année dernière, sont menacées par des dissensions politiques.

Une enveloppe de 50 milliards d'euros prévue pour consolider le soutien européen à l'Ukraine est bloquée par les réticences de certains Etats membres, tout comme la nouvelle aide américaine, freinée au Congrès par des élus républicains.

En attendant, l'Ukraine redoute une nouvelle campagne d'attaques russes sur ses centrales et infrastructures, comme pendant l'hiver précédent durant lequel des millions d'Ukrainiens avaient été privés de chauffage ou d'électricité.

Jeudi, une attaque russe a visé « une centrale thermique dans la zone de la ligne de front », a indiqué le ministère ukrainien de l'Energie dans un communiqué, sans donner la localisation exacte de ce site. « Les équipements ont été sérieusement endommagés », a-t-il ajouté, précisant que « deux unités électriques » avaient été arrêtées.  « Du fait de l'arrêt de ces unités thermiques, ainsi que d'une baisse de la température extérieure (liée à la météo et qui entraîne une hausse de la consommation, ndlr), une pénurie d'électricité temporaire est signalée dans le réseau », a-t-il poursuivi.

Le ministère a donc appelé « les consommateurs à soutenir les travailleurs du secteur de l'énergie » en utilisant l'électricité « sagement et de manière économe, en particulier pendant les heures pleines ».

Importations d'électricité 

Sur Facebook, le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal, a précisé que cette pénurie était liée à « une baisse des températures, à des réparations d'urgence et au fonctionnement limité de centrales solaires du fait d'une météo nuageuse ». « Le gouvernement et les entreprises du secteur énergétique appellent tout le monde à réduire sa consommation électrique, en particulier de 09H00 à 19H00 », a-t-il écrit.

Il a notamment recommandé aux Ukrainiens de ne pas brancher simultanément des appareils consommant beaucoup d'énergie, de reporter les lavages en machine pendant la nuit et de réduire la luminosité des enseignes des commerces. « Tout cela pourra nous aider à éviter d'instaurer des coupures d'énergie », a-t-il ajouté.

Le 23 novembre, l'opérateur Ukrenergo avait déjà signalé une situation « difficile » sur le réseau électrique ukrainien, endommagé par les bombardements russes de l'année dernière.

Ukrenergo avait alors annoncé avoir dû recourir à une « assistance d'urgence » de la part de trois pays voisins: la Roumanie, la Slovaquie et la Pologne.

Jeudi, le Premier ministre a rappelé que l'opérateur était « forcé » de demander ces importations d'électricité d'urgence à l'Europe, mais que ces demandes n'avaient « pas toujours » des résultats garantis.

Jusqu'à présent, la Russie n'a pas mené de nouveaux bombardements massifs sur le réseau électrique, mais, début octobre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait affirmé que Moscou s'efforcerait cet hiver de « détruire » le système électrique de son pays.

Kiev réclame, pour faire face à cette menace, de nouveaux systèmes de défense antiaérienne à ses alliés occidentaux.

Les autorités ukrainiennes ont appelé jeudi à réduire la consommation d'électricité après une frappe sur une centrale thermique près du front, premier appel de ce genre à l'approche des grands froids et face à la menace de nouveaux bombardements russes.Cet appel intervient au moment où l'aide des Occidentaux à Kiev, qui lui avait notamment permis de tenir face aux bombardements russes...