Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Biden appelle à "condamner sans ambiguïté" les crimes sexuels du Hamas

Joe Biden a appelé mardi à "condamner sans ambiguïté et avec force les violences sexuelles des terroristes du Hamas", lors d'une rencontre destinée à lever des fonds pour sa campagne à Boston (nord-est).

"Les terroristes du Hamas ont fait souffrir le plus possible les femmes et les jeunes filles" lors de l'attaque du 7 octobre, a dit le président américain, en évoquant les "affreux témoignages sur l'inimaginable cruauté" subie ce jour-là.

"Mettre fin aux violences contre les femmes et aux agressions sexuelles est l'un des combats de ma vie" a-t-il poursuivi.

"Nous devons tous - gouvernements, organisations internationales, société civile et monde économique - condamner sans ambiguïté et avec force les violences sexuelles des terroristes du Hamas", a-t-il exigé.

Le président américain a ensuite répété que selon les Etats-Unis, le mouvement palestinien portait seul la responsabilité de la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, après une trêve temporaire ayant permis de libérer des otages qu'il détenait, mais pas la totalité des personnes détenues.

"Ce sont des civiles, la plupart âgées de 20 à 39 ans, que le Hamas a refusé de libérer", rendant ainsi impossible une prolongation de la trêve, a encore dit le démocrate de 81 ans.

En Israël, des juristes et des militantes dénoncent le silence d'organisations internationales de défense des droits des femmes sur ces accusations de crimes sexuels.

En plus du meurtre de 1.200 personnes, pour la plupart des civils, commis selon Israël lors de cette attaque, la police enquête sur des violences sexuelles, dont des viols en réunion ou des mutilations de cadavres.
Joe Biden a appelé mardi à "condamner sans ambiguïté et avec force les violences sexuelles des terroristes du Hamas", lors d'une rencontre destinée à lever des fonds pour sa campagne à Boston (nord-est)."Les terroristes du Hamas ont fait souffrir le plus possible les femmes et les jeunes filles" lors de l'attaque du 7 octobre, a dit le président américain, en évoquant les "affreux...