Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Conflit

Un Palestinien tué par l'armée en Cisjordanie occupée, des dizaines d'arrestations


Un Palestinien près d'un village au sud de Naplouse, en Cisjordanie occupée, le 29 novembre 2023. Photo AFP/KENZO TRIBOUILLARD

Un Palestinien a été tué mardi en Cisjordanie au cours d'une opération de l'armée israélienne et plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées depuis dimanche dans ce territoire occupé, ont indiqué à l'AFP les autorités palestiniennes et une ONG.

L'armée israélienne a fait état de 21 arrestations en Cisjordanie occupée depuis lundi soir. Elle a notamment précisé dans un communiqué être entrée dans le camp de réfugiés de Jénine dans le but d'arrêter le meurtrier présumé d'un Israélien de 31 ans, Meir Tamari, tué au volant de sa voiture par des tirs à proximité de Jénine.

Lors d'un raid israélien dans le camp de réfugiés de Qalandiya (proche de Jérusalem-Est), tôt mardi, un Palestinien, identifié par le ministère palestinien de la Santé comme étant Mohammed Youssef Manasra, âgé de 25 ans, est mort. Un témoin a indiqué à l'AFP que l'armée israélienne était entrée dans le camp pour arrêter son frère, Abdallah Youssef Manasra. "L'armée a fait sauter la porte de la maison, derrière laquelle se tenait Mohammed Manasra, le frère d'Abdallah, le tuant sur le coup, et Abdallah a été arrêté", a précisé ce témoin.

L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué avoir arrêté à Qalandiya "deux personnes recherchées". Un Palestinien avait été tué à Qalandiya lundi, et deux avaient été tués près d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, territoire occupé depuis 1967.

Quatre personnes ont été blessées dans le camp de Dheisheh à Bethléem, dont une se trouve "dans un état très critique", également lors d'une opération de l'armée israélienne, selon le ministère palestinien de la Santé. Le Club des prisonniers, une ONG qui défend les prisonniers palestiniens, a de son côté déclaré à l'AFP que l'armée israélienne avait arrêté dans la nuit de lundi à mardi 40 Palestiniens en Cisjordanie.

La Cisjordanie, territoire palestinien séparé de la bande de Gaza par le territoire israélien, est en proie à une intensification des violences depuis le début de la guerre à Gaza. L'ONU a recensé plusieurs incursions israéliennes et des attaques de colons sur des villages palestiniens. Des restrictions de mouvement supplémentaires ont par ailleurs été imposées en Cisjordanie, notamment aux barrages qui parsèment le territoire.

En un mois, au moins 244 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie par l'armée ou des colons israéliens, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). La guerre a été déclenchée par l'attaque sans précédent du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a fait 1.200 victimes, majoritairement des civils, selon les autorités israéliennes. Le Hamas a par ailleurs enlevé 240 personnes ce jour-là, emmenées à Gaza.

En représailles, Israël a lancé une offensive militaire de grande ampleur dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas depuis 2007, qui a fait près de 16.000 morts. Une trêve d'une semaine a permis la libération de 110 otages, parmi lesquels 80 Israéliens ou binationaux, contre 240 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. En Cisjordanie, l'armée israélienne a arrêté 3.580 personnes depuis l'attaque du 7 octobre selon le Club des prisonniers.

Un Palestinien a été tué mardi en Cisjordanie au cours d'une opération de l'armée israélienne et plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées depuis dimanche dans ce territoire occupé, ont indiqué à l'AFP les autorités palestiniennes et une ONG.L'armée israélienne a fait état de 21 arrestations en Cisjordanie occupée depuis lundi soir. Elle a notamment précisé dans un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut