Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

Leila Solh Hamadé décore le père Salim Daccache

Leila Solh Hamadé décore le père Salim Daccache

L’ancienne ministre Leila Solh Hamadé remettant la médaille Riad el-Solh au recteur de l’USJ, le père Salim Daccache. Photo DR

La vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, a octroyé au recteur de l’Université Saint-

Joseph et président du conseil d’administration de l’hôpital de l’Hôtel-

Dieu de France, le père Salim Daccache, la médaille Riad el-Solh. Le père Daccache est le premier récipiendiaire de cette décoration, qui porte le nom du père de l’ancienne ministre et héros de l’indépendance du Liban. Elle lui a d’ailleurs été décernée à l’occasion du 80e anniversaire de l’indépendance du Liban (fêtée le 22 novembre) pour célébrer « la collaboration fructueuse sur une période de vingt ans entre l’USJ et la fondation », selon un communiqué de cette dernière. « L’esprit de Riad Solh reste présent dans cet établissement », a déclaré Mme Solh dans une allocution, feu le Premier ministre ayant mené ses études de droit à l’USJ. Et d’ajouter : « Nous venons aujourd’hui célébrer une institution, mais aussi un recteur qui est un ami. Sous sa direction, l’université a connu un développement remarquable, caractérisé par une ouverture renforcée sur le monde et une approche contemporaine. Le domaine médical a été le témoin de partenariats multiples et de progrès significatifs en termes de modernisation, sans parler de la lutte acharnée pour y garder le personnel médical. » De son côté, le père Daccache a remercié Mme Solh et la Fondation al-Walid ben Talal pour cet « honneur ». « On disait de Riad el-Solh qu’il avait un cœur généreux et qu’il était prêt à s’endetter pour donner aux autres », a-t-il souligné, rappelant la « lutte politique » de l’ancien Premier ministre. « C’était un homme politique ouvert à tous les citoyens de la nation, et les chrétiens n’hésitaient pas à le soutenir, lui et ses choix politiques, à une époque où la construction de l’État primait sur les affiliations confessionnelles, a ajouté le père Daccache. Il était vraiment aux côtés de ses camarades comme le président Béchara el-Khoury, un homme d’État. »

La vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, a octroyé au recteur de l’Université Saint-Joseph et président du conseil d’administration de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu de France, le père Salim Daccache, la médaille Riad el-Solh. Le père Daccache est le premier récipiendiaire de cette décoration, qui porte le nom du père de...