Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Liban: trois morts dont deux membres du Hezbollah dans des frappes israéliennes

Trois personnes dont deux membres du Hezbollah ont été tuées vendredi dans des bombardements israéliens au Liban, où le mouvement armé libanais a revendiqué des attaques contre Israël.

Le Hezbollah a annoncé dans deux communiqués la mort de deux de ses membres, Mohammed Mazraani et Wajih Mshek.

Les échanges de tirs entre le Hezbollah et l'armée israélienne à la frontière israélo-libanaise ont repris après une pause liée à la trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, qui a volé en éclats vendredi.

Selon une source proche du Hezbollah, Mohammed Mazraani a été tué avec sa mère dans leur maison et n'était engagé dans aucun combat au moment de sa mort.

Plus tôt, l'Agence nationale d'information libanaise (ANI) avait affirmé que les "civils" Mohammed Mazraani et sa mère Nassifa avaient été tués dans le village de Houla "après que leur maison a été la cible d'un bombardement ennemi".

Le Hezbollah, un allié du Hamas, a indiqué dans un communiqué séparé avoir pris pour cible "un groupe de soldats ennemis (israéliens, NDLR) dans les environs de la position de Jal al-Allam", en référence à un site israélien situé de l'autre côté de la frontière.

Il a également revendiqué quatre autres attaques contre des cibles militaires israéliennes.

L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué avoir frappé "une cellule terroriste" et "intercepté deux tirs" en provenance du Liban, ajoutant que son artillerie avait "frappé les sources des tirs".

Après le début de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, les échanges de tirs entre le Hezbollah et Israël étaient quotidiens à la frontière.

Ces échanges ont quasiment cessé pendant la trêve de sept jours entre Israël et le Hamas.

Au Liban, les tirs et bombardements israéliens ont fait plus de 110 morts, dont une majorité de combattants du Hezbollah et plus d'une dizaine de civils incluant trois journalistes, selon un décompte de l'AFP. Au moins six soldats israéliens et trois civils ont été tués en Israël dans les attaques en provenance du Liban, selon les autorités.

L'attaque menée par le Hamas le 7 octobre à partir de Gaza a fait environ 1.200 morts en majorité des civils, selon les autorités israéliennes. En représailles, Israël mène des bombardements dévastateurs sur Gaza qui ont tué plus de 15.000 personnes, d'après le gouvernement du Hamas.
Trois personnes dont deux membres du Hezbollah ont été tuées vendredi dans des bombardements israéliens au Liban, où le mouvement armé libanais a revendiqué des attaques contre Israël.Le Hezbollah a annoncé dans deux communiqués la mort de deux de ses membres, Mohammed Mazraani et Wajih Mshek.Les échanges de tirs entre le Hezbollah et l'armée israélienne à la frontière...