Rechercher
Rechercher

Monde - États-Unis

Le suspect d'une agression contre trois jeunes Palestiniens arrêté


Les trois étudiants d'origine palestinienne qui ont été blessés par balle à Burlington, le 25 novembre 2023. Photo Awartani family/Handout via REUTERS

La police a arrêté l'homme suspecté d'avoir blessé par balle samedi dans le Vermont (nord-est) trois étudiants d'origine palestinienne, possiblement visés en raison de leur appartenance communautaire dans un contexte de hausse des actes racistes aux Etats-Unis depuis le début de la guerre à Gaza.

Le suspect, identifié comme Jason Eaton, 48 ans, doit comparaître lundi devant un juge, a indiqué la police de la ville de Burlington, qui a annoncé avoir procédé dimanche à son arrestation après une fouille de son domicile.

« Une enquête est en cours, notamment pour savoir s'il s'agit d'un acte criminel motivé par la haine », a déclaré lundi le ministre de la Justice Merrick Garland.

Cet homme est soupçonné d'avoir ouvert le feu sur trois jeunes hommes qui passaient les fêtes de Thanksgiving à Burlington, à 70 km de la frontière canadienne.

Agés de 20 ans, ils se promenaient « quand ils se sont retrouvés face à un homme blanc armé d'un pistolet » qui « sans leur parler, a tiré au moins quatre balles avant de s'enfuir a priori à pied », selon la police de la ville.

Dimanche, deux des victimes étaient dans un « état stable » et la troisième souffrait de « blessures plus sérieuses ».

Le chef de la police de Burlington avait assuré que, dans le contexte actuel de guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, « personne ne pouvait regarder cet acte sans suspecter que cela ait pu être un crime motivé par la haine », précisant toutefois que la police n'avait pas encore d'éléments suggérant un mobile précis.

Keffieh 

Lors de l'agression, deux des trois victimes portaient un keffieh, traditionnel foulard palestinien. Deux d'entre elles sont américaines et la troisième réside légalement aux Etats-Unis, d'après les autorités.

Aux Etats-Unis, la guerre à Gaza suscite de fortes tensions, notamment sur les campus universitaires, et a donné lieu à une hausse des actes antisémites et islamophobes.

Début octobre, un garçon musulman de six ans a été poignardé près de Chicago par un septuagénaire, un crime directement lié à la guerre en cours à Gaza selon la police.

En Californie, un professeur est poursuivi pour homicide involontaire après la mort d'un homme de confession juive lors d'un rassemblement début novembre qui avait tourné à l'altercation entre pro-Palestiniens et pro-Israéliens.

« Nous avons tous constaté une augmentation très nette du nombre et de la fréquence des menaces contre les communautés juives, musulmanes et arabes à travers le pays depuis le 7 octobre », a noté lundi le ministre de la Justice, en référence à la date de l'attaque sans précédent du mouvement islamiste Hamas en Israël qui a été suivie par d'intenses bombardements et une offensive terrestre de l'armée israélienne dans la bande de Gaza.

« Nous surveillons de près ce que l'impact du conflit au Proche-Orient peut susciter auprès d'organisations terroristes et d'extrémistes violents aux Etats-Unis comme à l'étranger », a-t-il assuré.

Dans un communiqué, les familles des trois victimes de Burlington avaient demandé dimanche à la police que l'affaire soit traitée par les autorités « comme une agression motivée par la haine ».

Aux Etats-Unis, cette qualification désigne un acte contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques de son identité comme la race, la religion, la nationalité, l'orientation sexuelle ou un handicap.

Considérée comme une infraction fédérale à circonstances aggravantes, elle entraîne des sentences plus sévères.

Le Comité arabe-américain contre la discrimination a de son côté affirmé avoir « des raisons de croire que cette fusillade a eu lieu car les victimes sont Arabes ».

Selon les autorités israéliennes, 1.200 personnes, en grande majorité des civils, ont été tuées lors de l'attaque du Hamas.

A Gaza, 14.854 personnes ont été tuées par les frappes israéliennes, selon le gouvernement du Hamas.

La police a arrêté l'homme suspecté d'avoir blessé par balle samedi dans le Vermont (nord-est) trois étudiants d'origine palestinienne, possiblement visés en raison de leur appartenance communautaire dans un contexte de hausse des actes racistes aux Etats-Unis depuis le début de la guerre à Gaza.Le suspect, identifié comme Jason Eaton, 48 ans, doit comparaître lundi...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut