Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit

Le chef de l'opposition israélienne soutient le plan de libération d'otages à Gaza

Le chef de l'opposition israélienne soutient le plan de libération d'otages à Gaza

Une fillette palestinienne porte quelques affaires récupérées dans le camp de réfugiés de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, après être revenue brièvement avec d'autres personnes qui cherchaient à vérifier leurs maisons, le 31 mai 2024, dans le cadre du conflit actuel entre Israël et le groupe militant du Hamas. Photo Omar AL-QATTAA / AFP

Le chef de l'opposition israélienne, Yair Lapid, a assuré samedi le Premier ministre de son soutien à la feuille de route israélienne pour la libération d'otages à Gaza, un plan précédemment refusé par les partenaires d'extrême-droite du gouvernement Netanyahu.

"Le gouvernement israélien ne peut pas ignorer le discours important du président Biden", a écrit le centriste Yair Lapid sur X, en référence au discours la veille du président américain dans lequel il dévoilait une feuille de route israélienne pour un cessez-le-feu à Gaza.

De son côté, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti que les "conditions" pour parvenir à un "cessez-le-feu permanent" à Gaza n'avaient pas changé dans le plan israélien et comprenaient la "destruction" du Hamas, la "libération de tous les otages" retenus dans la bande de Gaza ainsi que l'assurance que Gaza ne poserait plus de menace à Israël. 

Selon Joe Biden, la première phase de ce plan prévoit un cessez-le-feu total, avec un retrait des troupes israéliennes des "zones habitées de Gaza" pour une durée de six semaines.

L'arrêt des combats, toujours d'après M. Biden, serait accompagné de la libération de certains otages israéliens enlevés durant l'attaque sanglante du Hamas le 7 octobre contre Israël, notamment les femmes et les malades, et de la remise en liberté de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

"Il y a un accord sur la table" et le gouvernement israélien "devrait s'en saisir", poursuit M. Lapid, ancien Premier ministre d'Israël, assurant M. Netanyahu de son soutien "pour un accord pour les otages si (Itamar) Ben Gvir et (Bezalel) Smotrich quittent le gouvernement". 

Itamar Ben Gvir, ministre de la Sécurité nationale et Bezalel Smotrich, ministre des Finances, deux figures de l'extrême droite israélienne, se sont par le passé opposés à tout accord pour la libération des otages. Le mouvement islamiste palestinien a lui jugé "positive" cette nouvelle feuille de route présentée par M. Biden.     



Le chef de l'opposition israélienne, Yair Lapid, a assuré samedi le Premier ministre de son soutien à la feuille de route israélienne pour la libération d'otages à Gaza, un plan précédemment refusé par les partenaires d'extrême-droite du gouvernement Netanyahu.

"Le gouvernement israélien ne peut pas ignorer le discours important du...