Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Focus/Dans nos archives

Ce qu'il faut savoir sur le « Dôme de fer » israélien

Le « Dôme de fer » de l'armée israélienne utilise des missiles guidés pour stopper des attaques en plein vol.

Ce qu'il faut savoir sur le « Dôme de fer » israélien

Le « Dôme de fer » israélien interceptant des roquettes le 11 octobre 2023. Photo Bashar Taleb/AFP

NDLR : Tandis que la télévision d'Etat iranienne a annoncé, dans la nuit de samedi 13 avril à dimanche 14 avril 2024, que le Corps des gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, a lancé une « vaste » attaque de « drones et de missiles » vers Israël, nous republions cet article sur les capacités de « Dôme de fer ».

Quand le Hamas a lancé son opération « Déluge d’Al-Aqsa » le 7 octobre 2023, il a affirmé avoir tiré plus de 5.000 roquettes sur Israël en moins de vingt minutes. Certes, ce volume représente une démonstration de force, mais il souligne également que les efforts ont été redoublés pour contourner le « Dôme de fer » israélien, ce système de défense antimissile intelligent à courte portée.

Qu'est-ce que le « Dôme de fer »  et comment fonctionne-t-il ?

Le « Dôme de fer » est en réalité l'interfonctionnement d'un système de radars, d'un centre de contrôle et de lanceurs de missiles intercepteurs qui tirent des roquettes guidées pour arrêter les attaques en plein vol. Si un système de radars détecte une attaque imminente, il transmet les données à un centre de commandement qui évalue si l'attaque représente un réel danger. Si c'est le cas, des missiles intercepteurs guidés sont déployés pour faire exploser le missile attaquant avant qu'il n'atteigne sa cible.

Bien que le système soit très efficace, le Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS), un think tank basé à Washington, estime que le coût de production d'une batterie complète - comprenant les radars, le centre de commandement et de contrôle, ainsi que les lanceurs de missiles - s'élève à environ 100 millions de dollars, tandis que chacun de ses missiles guidés coûte jusqu'à 50.000 dollars. Le « Dôme de fer » peut toutefois arriver à saturation, ne pouvant alors plus arrêter les attaques arrivant simultanément. Ce système de défense a été conçu pour contrer des attaques imprévisibles et indiscriminées tirées jusqu'à 70 kilomètres de distance. Ses détracteurs prétendent cependant qu'il est vulnérable aux attaques de mortier et aux projectiles tirés de moins de quatre kilomètres.

Infographie AFP

Selon le CSIS, il existe en Israël 10 batteries de Dômes de fer en opération. Les missiles antibalistiques qu'ils tirent, appelés Tamirs, s'appuient sur un système de guidage autonome. Cela leur permet de changer de trajectoire en vol en fonction des données des radars pour arrêter les attaques en plein vol, qui sont généralement des roquettes balistiques suivant une trajectoire guidée par l’humain et qui ne peut donc pas être modifiée après le lancement. Il est généralement dit que l'interception ne se produit que si le centre de commandement et de contrôle détermine qu'il représente une véritable menace, par exemple s'il se dirige vers une zone peuplée.

Comment Israël en est-il venu au « Dôme de fer » ?

Le géographe politique Ian Slesinger trace l'intérêt du ministère de la Défense israélien pour le développement d'un système d'interception de missiles à la suite d’une augmentation des attaques de roquettes ciblant le sud d'Israël en 2005 après son retrait de la bande de Gaza. Son développement a démarré en 2007, au milieu d'une « intensification des tirs de roquettes depuis Gaza », selon Ian Slesinger, après la guerre de 2006 entre le Hezbollah et Israël, au cours de laquelle Israël a été confronté à une salve de tirs de roquettes en provenance du sud du Liban.

Avant de devenir opérationnel en 2011, le développement du « Dôme de fer » a été entaché de controverses en raison de son coût élevé et de la question de savoir si les tactiques du Hamas et d'autres pour le contourner entraîneraient un coût civil et militaire encore plus important. Selon un travail publié sur le site web de l'Institut des études de sécurité nationale par le chercheur israélien Yiftah Shapir, le système a été déployé pour protéger les zones civiles plutôt que les cibles militaires, à la suite d'une demande populaire de priorité à la protection des civils.

Quels sont les effets de la présence du « Dôme de fer » ?

La chercheuse de l'Université de New York, Shelly Yeini, a noté dans un article de 2022 qu'après le déploiement du « Dôme de fer » en 2011, le volume de roquettes tirées sur Israël a augmenté de manière significative par rapport aux niveaux précédents, ce qui démontre une stratégie délibérée de lancement de salves massives pour submerger le nouveau système de défense.

Pourtant, Shelly Yeini, ainsi que les professeurs de la Harvard Law School, Oren Bar-Gill et Gabriella Blum, ont fait valoir dans des publications séparées, que le « Dôme de fer » perpétue l'asymétrie militaire, en vertu de laquelle Israël fait face à des centaines de victimes palestiniennes, parfois sans subir de pertes du côté israélien. Les chercheurs remettent également en question les réponses militaires d'Israël compte tenu de la protection relative offerte aux citoyens israéliens par le « Dôme de fer ».

NDLR : Tandis que la télévision d'Etat iranienne a annoncé, dans la nuit de samedi 13 avril à dimanche 14 avril 2024, que le Corps des gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, a lancé une « vaste » attaque de « drones et de missiles » vers Israël, nous republions cet article sur les capacités de « Dôme de fer ».Quand le Hamas a lancé son...
commentaires (1)

Le dôme de fer a vieilli. D'après le magazine Capital, ( du 21 10 2023 ). il existe une nouvelle batterie complémentaire au dôme de fer "IRON BEAM" mais parait il qui coûterait moins cher.

LE FRANCOPHONE

18 h 26, le 18 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Le dôme de fer a vieilli. D'après le magazine Capital, ( du 21 10 2023 ). il existe une nouvelle batterie complémentaire au dôme de fer "IRON BEAM" mais parait il qui coûterait moins cher.

    LE FRANCOPHONE

    18 h 26, le 18 décembre 2023

Retour en haut