Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Samy Gemayel : « Si le Hezbollah est attaché au pays, qu'il retire son candidat »

« Le début d'un dialogue, c'est de nous rencontrer de face, pas autour d'un dialogue stérile », le chef des Kataëb.

Samy Gemayel : « Si le Hezbollah est attaché au pays, qu'il retire son candidat »

Le chef des Kataëb Samy Gemayel lors d'une conférence de presse au siège de son parti à Beyrouth, le 3 octobre 2023. Photo Mohammad Yassine

Le chef du parti Kataëb Samy Gemayel a exhorté mardi le Hezbollah à « retirer son candidat » à la présidentielle, Sleiman Frangié, leader des Marada soutenu par le parti chiite et par le mouvement Amal de Nabih Berry. La course à la présidentielle au Liban est lancée depuis la première séance électorale en septembre 2022, sans succès jusqu'à présent.

« Si le Hezbollah est attaché au pays, qu'il retire son candidat et en propose un autre. Soit on choisira entre les deux, soit on trouvera un troisième choix », a affirmé M. Gemayel lors d'une conférence de presse au siège de son parti à Beyrouth. Il a également accusé le parti chiite de « voler le scrutin présidentiel » et d'obstruer la voie à l'élection d'un président.

Le chef des Kataëb s'est également adressé aux puissances étrangères : « Ce n'est pas juste un problème entre Libanais, qui ne savent pas se mettre d'accord. Le problème, c'est qu'un camp politique, un seul, veut imposer son candidat ! C'est tout ! », a-t-il insisté en citant le Hezbollah. M. Gemayel s'exprimait après des entretiens successifs programmés entre lui et l'ambassadeur du Qatar au Liban, Saoud ben Abdel Rahman al-Thani, ainsi qu'avec celui de l'Égypte, Yasser Alaoui.

Lire aussi

Migrants syriens : Nasrallah pour un plan national rassembleur

Refus d'un « dialogue stérile »

Ces deux puissances régionales forment avec la France, les États-Unis et l'Arabie saoudite le groupe des Cinq, qui se réunit régulièrement pour discuter de l'impasse politique au Liban, sans président depuis bientôt un an. Il y a près de deux semaines, le quintette s'est réuni à New York et a traité le dossier libanais. Des rumeurs sur des désaccords entre les puissances ont fusé, notamment entre Riyad et Paris. Mais dans un récent entretien à L'Orient-Le Jour, l'émissaire spécial du président français Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian, a assuré qu'il n'y a « aucune divergence » au sein du groupe.

« Le début d'un dialogue, c'est de nous rencontrer de face, pas autour d'un dialogue stérile », a également fustigé Samy Gemayel. Le président du Parlement, Nabih Berry, avait lancé fin août une initiative consistant à convoquer à une séance électorale ouverte où les tours de scrutin se succéderont jusqu'à l'élection d'un chef de l'État, à condition qu'elle soit précédée par un dialogue d'une durée maximale d'une semaine. Son initiative s'est toutefois heurtée au veto des partis chrétiens, même si certains s'y étaient dit favorables dans un premier temps, comme le Courant patriotique libre de Gebran Bassil (CPL, aouniste).

Les douze séances électorales tenues depuis fin septembre 2022 n'ont pas abouti à l'élection d'un nouveau chef de l'État, faute de consensus entre les différentes forces politiques locales. Le camp du Hezbollah et de ses alliés soutiennent sans faillir le chef des Marada Sleiman Frangié. L'opposition a quant à elle soutenu le haut-fonctionnaire du FMI (Fonds Monétaire International) Jihad Azour. 

Le chef du parti Kataëb Samy Gemayel a exhorté mardi le Hezbollah à « retirer son candidat » à la présidentielle, Sleiman Frangié, leader des Marada soutenu par le parti chiite et par le mouvement Amal de Nabih Berry. La course à la présidentielle au Liban est lancée depuis la première séance électorale en septembre 2022, sans succès jusqu'à présent.« Si le Hezbollah...
commentaires (3)

Je m’attendais à une déclaration tonitruante au peuple de la part des deux leaders de l’opposition, que nenni. Des discours, et encore des discours adressés aux fossoyeurs où ils demandent à ceux qui ont pris le soin de détruire de toute pièce notre pays à renoncer à leurs projets mortuaires et de participer à son sauvetage? C’est pathétique. C’est au peuple libanais qu’il faut s’adresser dorénavant et non aux comparses qui croient faire la pluie et le beau temps n’est ce pas le peuple qui doit décider de qui doit le gouverner ? Pourquoi ces discours creux qui ne mènent nulle part et nous font perdre un temps précieux. Les propositions pour sortir de cette impasse tardent à voir le jour alors que le pays et son peuple sont aux abois et attendent qu’un homme providentiel vienne les sauver. Trouvez le et imposez le point.

Sissi zayyat

11 h 30, le 04 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Je m’attendais à une déclaration tonitruante au peuple de la part des deux leaders de l’opposition, que nenni. Des discours, et encore des discours adressés aux fossoyeurs où ils demandent à ceux qui ont pris le soin de détruire de toute pièce notre pays à renoncer à leurs projets mortuaires et de participer à son sauvetage? C’est pathétique. C’est au peuple libanais qu’il faut s’adresser dorénavant et non aux comparses qui croient faire la pluie et le beau temps n’est ce pas le peuple qui doit décider de qui doit le gouverner ? Pourquoi ces discours creux qui ne mènent nulle part et nous font perdre un temps précieux. Les propositions pour sortir de cette impasse tardent à voir le jour alors que le pays et son peuple sont aux abois et attendent qu’un homme providentiel vienne les sauver. Trouvez le et imposez le point.

    Sissi zayyat

    11 h 30, le 04 octobre 2023

  • «"Si le Hezbollah est attaché au pays, qu'il retire son candidat". Mais qui a prétendu que le Hezbollah est attaché au Liban? Certainement pas Nasrallah qui en 2006, en pleine guerre avec Israël, précisait: "Le Hezbollah ne se bat pas pour le Liban, mais pour la Oumma"

    Yves Prevost

    07 h 47, le 04 octobre 2023

  • - A PLAINDRE SAMI, TU REVES ! - COMME TANT D,AUTRES AUSSI. - ET LES REVERIES SONT BREVES. - ELLES VONT AVEC LA NUIT. - MAIS ATTENDRE DE L,IMBERBE, - ET DE SON ENTURBANNE, - DE FOULER AUX PIEDS LEUR HERBE, - C,EST N,ETRE QU,ILLUMINE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 40, le 03 octobre 2023

Retour en haut