Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Etats-Unis

La traque s'intensifie pour retrouver le criminel évadé, "armé et dangereux"

This undated image obtained from the Pennsylvania State Police shows a booking photo of escaped convicted murderer Danelo Souza Cavalcante. AFP or licensors/ RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / PENNSYLVANIA STATE POLICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Pennsylvania State Police" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTSHarrisburg (AFP)HANDOUTus-brazil-police-prison-evasion

Des écoles près de Philadelphie sont de nouveau fermées mardi et des habitants priés de rester chez eux par la police, sur les dents au 13e jour de traque d'un « dangereux » criminel évadé de prison, désormais « armé ».

Dernier épisode de cette chasse à l'homme, de plus en plus embarrassante pour les autorités, Danelo Cavalcante, 34 ans, s'est introduit lundi soir dans une propriété de South Coventry, à environ 50 km au nord-ouest de Philadelphie, et s'est emparé d'une carabine « 22 long rifle qui se trouvait dans le garage », a annoncé mardi matin le lieutenant-colonel George Bivens, de la police d'Etat de Pennsylvanie.

D'après le policier, le propriétaire a tiré sur le fugitif, sans le blesser, au moment où il parvenait à s'enfuir.

Condamné mi-août à la prison à vie pour avoir poignardé à mort son ancienne petite amie, « Cavalcante est considéré comme armé et extrêmement dangereux », a-t-il mis en garde, précisant que la carabine était munie « d'une lunette et d'une lampe ».

Alors que la traque s'intensifie, les riverains ont de nouveau été appelés à fermer les portes de leurs maisons et véhicules, et « à rester à l'intérieur » de leurs maisons, dans cette grande banlieue de Philadelphie, rurale et boisée. Comme la semaine dernière, plusieurs écoles locales sont fermées mardi.

«Chasse à l'homme »

« Notre ferme est survolée par les hélicoptères, et il y a beaucoup de forces de police. C'est vraiment une chasse à l'homme, il y a (des policiers) qui marchent à travers la propriété, à travers les bois », décrit par téléphone à l'AFP Becki Patterson, directrice de Lundale Farm, une exploitation agricole voisine.

La ferme s'étend sur plus de 220 hectares, et « il y a des arbres, des ruisseaux, des ponts, toute sorte de coins où se faufiler. Donc c'est vraiment stressant », ajoute-t-elle, jugeant que la « police fait un travail incroyable » sur un terrain difficile.

Près de deux semaines après l'évasion du criminel brésilien, le temps devient de plus en plus long pour la police, qui a positionné des centaines d'agents sur le terrain, appuyés par des hélicoptères, drones et chiens de recherche.

Cavalcante a été repéré à plusieurs reprises sur des caméras de vidéo surveillance, mais il a pu à chaque fois s'échapper des périmètres de recherches mis en place par la police de Pennsylvanie, appuyée par le FBI et des US Marshals, spécialisés dans la traque des fugitifs.

Recherché au Brésil

Dimanche, de nouvelles photos ont été diffusées, remontant à la nuit précédente, où le fugitif apparaît rasé de près, vraisemblablement pour changer d'apparence après la diffusion d'un avis de recherche où il portait une barbe noire.

Cavalcante était aussi parvenu à voler une fourgonnette blanche, retrouvée abandonnée dimanche, probablement parce qu'il manquait d'essence.

Selon la police, il a cherché de l'aide auprès de deux connaissances, qui ont prévenu les autorités. Sa soeur, en situation irrégulière sur le territoire américain, a été arrêtée.

Le Brésilien, un petit homme d'environ 1,52 m et 54 kg selon un avis de recherche, a réussi à s'évader le 31 août de la prison du comté de Chester, à quarante minutes de route au sud de l'actuelle zone de recherches.

L'évasion, dont une vidéo enregistrée par une caméra de la prison a été diffusée par les autorités, est aussi spectaculaire qu'embarrassante pour les responsables de la prison.

Sur l'extrait, on voit le prisonnier, tee-shirt blanc, pantalon bleu et baskets blanches, se cacher dans un renfoncement de la cour de promenade, puis grimper agilement, façon homme-araignée, le corps à l'horizontale entre deux murs, et disparaître sur le toit.

Le détenu avait été condamné le 22 août à la prison à vie pour avoir poignardé à mort son ancienne petite amie, sous les yeux de l'enfant de la victime, lors d'une dispute en avril 2021.

D'après la police, il est aussi recherché pour un meurtre commis au Brésil, raison pour laquelle il aurait fui son pays natal, d'abord vers Porto Rico, où il se serait procuré de faux papiers, puis vers le nord-est des Etats-Unis, selon le journal Philadelphia Inquirer, qui a suivi son procès.


Des écoles près de Philadelphie sont de nouveau fermées mardi et des habitants priés de rester chez eux par la police, sur les dents au 13e jour de traque d'un « dangereux » criminel évadé de prison, désormais « armé ».Dernier épisode de cette chasse à l'homme, de plus en plus embarrassante pour les autorités, Danelo Cavalcante, 34 ans, s'est introduit lundi...