Rechercher
Rechercher

Culture - Brèche

De fou à fou

De fou à fou

Illustration Joseph el-Hourany

– Depuis que nous nous savons fous, la vie devient vivable. Le phénomène est connu. Quand un psychotique se reconnaît psychotique, il est déjà à moitié guéri.

– Et l’autre moitié ?

– L’autre moitié se soigne.

– Comment ?

– Elle apprend à se connaître.

– Vous voulez dire qu’une moitié de nous est folle, mais guérie de le savoir, et l’autre moitié guérissable car sur le point de se savoir folle ?

– Exactement.

– Et comment vivent les deux ensemble ?

– Comme moi et moi : totalement fous et aux deux tiers lucides.

– Vous êtes fou ou quoi ?

– Évidemment ! Je viens de vous le dire.

– Je ne sais plus, à vous entendre, si c’est bien moi qui ne suis pas vous.

– Vous voilà sur la bonne voie : aux trois quarts fou, aux deux tiers lucide et à moitié guéri !

– Depuis que nous nous savons fous, la vie devient vivable. Le phénomène est connu. Quand un psychotique se reconnaît psychotique, il est déjà à moitié guéri.– Et l’autre moitié ?– L’autre moitié se soigne.– Comment ?– Elle apprend à se connaître.– Vous voulez dire qu’une moitié de nous est folle, mais guérie de le savoir, et l’autre moitié guérissable car sur...

commentaires (8)

Serait ce la même chose que l’effet miroir? Doit on se comporter comme les fous en vivant avec eux pour leur faire entendre raison? La meilleure preuve récente a été le comportement de Trump qui, une fois élu président de EU a annoncé à tous les fous de ce monde qu’il est encore plus fou. Résultat ils sont revenus tous à la raison en essayant de calmer ses ardeurs, en se faisant passer pour des sages mal compris.

Sissi zayyat

10 h 56, le 04 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Serait ce la même chose que l’effet miroir? Doit on se comporter comme les fous en vivant avec eux pour leur faire entendre raison? La meilleure preuve récente a été le comportement de Trump qui, une fois élu président de EU a annoncé à tous les fous de ce monde qu’il est encore plus fou. Résultat ils sont revenus tous à la raison en essayant de calmer ses ardeurs, en se faisant passer pour des sages mal compris.

    Sissi zayyat

    10 h 56, le 04 septembre 2023

  • Ça fait un bien fou de s'attarder quelques minutes sur la brèche avec vous ! Merci à tous les deux de nous convier sur le plateau de ce jeu d'échos si bienvenu et stimulant entre paroles et dessin !

    Doumit El Khoury Marielle

    17 h 00, le 24 juillet 2023

  • Bravo , tres bisn dit ....

    Akl Mona

    11 h 49, le 24 juillet 2023

  • Excellent ! Merci.

    Brunet Odile

    10 h 53, le 24 juillet 2023

  • Génial cette nouvelle chronique de Dominique Edde qui a décidé d écrire tous les Lundi un papier dont le ton sarcastique caustique et très juste politiquement nous fera lire encore plus assidûment l OlJ plus assidûment tous les matins ! Merci Dominique et merci la rédaction de m OlJ ???

    Chahid Leila

    10 h 13, le 24 juillet 2023

  • À la fois concis et ténébreux, drôles et tragiques, opportuns et déplacés, ces quelques mots sur la folie qui tombent de nulle part comme un cheveu sur la soupe, tirés, on le dirait, d’une pièce de théâtre de l’absurde, ont le mérite de résumer en profondeur la situation invraisemblable dans laquelle nous nous trouvons dans notre pays. C'est fou!

    Hippolyte

    09 h 59, le 24 juillet 2023

  • Encore une erreur d’appréciation : """Quand un psychotique se reconnaît psychotique, il est déjà à moitié guéri""". Pas tout à fait. On ne se guérit jamais d’un trouble. Avant de devenir hémiplégique, le patient, lors de ses consultations habituelles, entend la première question de son médecin : Êtes-vous êtes en bonne santé ? On devine la réponse. Par la suite il est hémiplégique, (Il a même la mémoire hémiplégique). Comme il ne pouvait ignorer son état de santé, (pas besoin d’un diagnostic) il ne cherche pas à se guérir. Pour l’humour, quelle est la meilleure moitié d’un stère d’une langue de bois = mystère.

    Nabil

    09 h 36, le 24 juillet 2023

  • hahahaha:)

    Marie Claude

    07 h 32, le 24 juillet 2023

Retour en haut