Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis

Daniel Jade poursuit sa moisson sur le circuit européen

Dans la foulée de son titre de champion de France, le prodige franco-libanais a remporté le prestigieux Open Stade français, une semaine après avoir été sacré champion d’Europe avec les Bleuets.

Daniel Jade poursuit sa moisson sur le circuit européen

Daniel Jade frappant un coup droit lors d’un de ses matchs disputés à l’Open Stade français, à la Faisandrie, à Paris. Photo issue du site de l’OSF

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Daniel Jade. Le jeune Franco-Libanais de 14 ans ne cesse d’enchaîner les victoires et d’empiler les titres depuis le début de l’année, au point d’afficher une impressionnante série de 21 succès consécutifs.

Il faut en effet remonter au mois de janvier pour trouver la trace d’un revers concédé par Daniel Jade, en finale du tournoi des Petits As, le plus prestigieux des tournois en catégorie jeune, face à Mark Ceban.

Premier titre en bleu et une revanche en prime

Depuis, plus personne ne semble en mesure de se dresser sur la route du jeune prodige de 14 ans, naturalisé français en début d’année en compagnie de son frère aîné William, qui fait également partie des meilleurs jeunes joueurs de sa classe d’âge.

Pas même Mark Ceban, puisque le numéro 1 mondial britannique n’a cette fois-ci pu résister à la soif de revanche de Daniel sur les terrains de la Summer Cup à Valence, en Espagne.

Sorti vainqueur de ses six rencontres, il a largement contribué au sacre des Bleuets qui décrochent le premier titre de champion d’Europe de la France depuis 2018 dans cette catégorie.


Daniel Jade posant avec le trophée de la Summer Cup aux côtés de (de gauche à droite) Gérald Bremond, Mathys Domenc et Jules Rimbaud. Photo Richard Van Loon

Médaille présidentielle

Fort de ce premier titre collectif avec l’équipe de France, Daniel Jade était de retour sur les terrains parisiens la semaine dernière pour y disputer l’Open Stade français, l’un des principaux rendez-vous de la saison sur le circuit Tennis Europe.

Après un nouveau parcours sans faute sur la terre battue de la Faisanderie, ce dernier a terminé le travail sur un court qu’il connaît désormais par cœur, le n° 14 de Roland-Garros, là où il avait décroché quelques semaines plus tôt son premier titre de champion de France des moins de 14 ans face à Jules Rimbaud.

Après une première manche serrée face à Michael Antonius, empochée au tie-break par l’Américain (7-6), le numéro 1 français a déroulé dans les deux sets suivants en s’imposant 6-0 puis 6-3, en concluant la partie sur une énième amortie victorieuse, l’un de ses coups fétiches.

A lire aussi

Daniel Jade, le prodige libanais devenu champion de France

Lors de la cérémonie de remise des trophées, il a même eu la surprise de recevoir en prime une médaille de la République décernée par le chef de cabinet du préfet d’Île-de-France, au nom d’Emmanuel Macron. Le tout accompagné d’une lettre rédigée par le président français pour le féliciter de ses récents exploits.

Pas de quoi non plus griser le jeune champion qui poursuit sa quête de trophées en République tchèque où se disputent les championnats d’Europe individuels, et dont il a déjà atteint les quarts de finale.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Daniel Jade. Le jeune Franco-Libanais de 14 ans ne cesse d’enchaîner les victoires et d’empiler les titres depuis le début de l’année, au point d’afficher une impressionnante série de 21 succès consécutifs. Il faut en effet remonter au mois de janvier pour trouver la trace d’un revers concédé par Daniel Jade, en finale du tournoi...

commentaires (4)

Bravo daniel Ca fait plaisir

Lina Daher

15 h 09, le 21 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Bravo daniel Ca fait plaisir

    Lina Daher

    15 h 09, le 21 juillet 2023

  • Il est franco-libanais et aux Petits As il était inscrit comme Libanais. J'espère que s'il a le choix, il aura la sagesse de ne plus s'inscrire dorénavant que comme français, histoire de ne pas être obligé de déclarer forfait s'il venait un jour à tomber contre un israélien voire un suédois qui sait ...

    M.E

    14 h 26, le 21 juillet 2023

  • Bravo à ce jeune Libanais, super champion. On peut juste regretter que son pays natal l'ait laissé filer en France faute de lui offrir l'encadrement et les moyens nécessaires pour faire exploser son talent.

    Marionet

    11 h 29, le 21 juillet 2023

  • Franco-libanais...mort de rire ...on se raccroche à n'importe quoi pour se sentir important dans ce pays

    Emile G

    10 h 38, le 21 juillet 2023

Retour en haut