Rechercher
Rechercher

Politique - Grand Angle

Un an après les législatives, il était une fois le club des treize

La promesse était séduisante, le réveil sera amer. En quelques mois, les députés issus de la contestation sont passés du statut d’inconnus à celui de superhéros... Avant de tomber en disgrâce – raillés pour leur amateurisme ou critiqués pour leur désunion. Un an jour pour jour après leur élection, « L’Orient-Le Jour » raconte le récit de cette promesse inaboutie.

Un an après les législatives, il était une fois le club des treize

Les treize députés issus de la contestation. De gauche à droite : Élias Jaradé, Ibrahim Mneimné, Michel Douaihi, Mark Daou, Melhem Khalaf, Halimé Kaakour, Paula Yacoubian, Najate Aoun-Saliba, Cynthia Zarazir, Rami Fanj, Firas Hamdane, Waddah Sadek et Yassine Yassine. Photo montage Guilhem Dorandeu

Aucun d’eux n’était prêt. Certains ne veulent pas de cette mise en scène carnavalesque, d’autres ne savent pas comment ils ont atterri là. Mais ils y sont allés. Ce jeudi 20 mai 2022, devant des milliers de téléspectateurs, ils ont souri face à la...
Aucun d’eux n’était prêt. Certains ne veulent pas de cette mise en scène carnavalesque, d’autres ne savent pas comment ils ont atterri là. Mais ils y sont allés. Ce jeudi 20 mai 2022, devant des milliers de téléspectateurs, ils ont souri face à la...

commentaires (11)

Je ne comprends pas cet acharnement contre des « bleus » qui en sont à leurs premières armes. Vous préférez peut-être les attelages qui sont en place ?

Citoyen Lambda

15 h 36, le 17 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Je ne comprends pas cet acharnement contre des « bleus » qui en sont à leurs premières armes. Vous préférez peut-être les attelages qui sont en place ?

    Citoyen Lambda

    15 h 36, le 17 mai 2023

  • Merci Stephanie pour cette mise au point. J'espere que cette tribune se developpera pour que le debat entre les composantes des forces de changement puisse etre a la hauteur des enjeux. Savoir faire des compromis sans compromission pour promouvoir l'essentiel. C'est l'essence du debat en esperant qu'il adviendra avec une issue a l'impasse.

    Baddoura Rafic

    00 h 55, le 16 mai 2023

  • J'ai voté pour cette alternative avec beaucoup de conviction et d'espoir. Je ne me faisais pas d'illusion, un boulversement total de la scène politique était impossible, mais j'avais l'espoir que ces candidats porteurs d'espoir sauraient élevé la voix, occuper la scène médiatique et populaire, porter de réelles valeurs et des projets forts pour proposer une vision moderne de l'état libanais -même si ces supposés projets ne verraient jamais le jour avec un tel Parlement. Malheureusement, une majorité s'est eclipsée dans les abimes de notre mémoire, une autre partie s'est révélée être beaucoup plus conservatrice et complaisante envers des partis qui détruisent le pays, d'autres s'accrochent farouchement à des valeurs et des opinions sans s'adapter à la realpolitik du milieu. Cela fait un an déjà, le résultat est très maigre et même nul, le souvenir du jour des élections est désormais associé a un sentiment de regret. L'erreur majeur que nous avons faite -ceux qui ont voté aux listes alternatives- est d'avoir donné notre confiance à un groupe disparate, inhomogène, incapable de se mettre d'accord sur une politique claire, une idéologie précise et une vision nette pour le Liban. Au prochaine élections il faudra absolument avoir un groupe politique unique à l'origine des différentes listes, sans quoi notre vote sera malheureusement inutile

    comair kevin

    18 h 05, le 15 mai 2023

  • Cet article est globalement injuste à l’égard de ces personnes qui se sont battues pour le changement et qui continuent à souscrire à des valeurs de justice, de droit, de reddition des comptes que les autres députés du système n’ont pas du tout. Ils ne sont pas allés à la bataille ensemble puisqu’ils ne se connaissaient pas mais se sont efforcés de travailler sur de nombreux dossiers ensemble. Ils ont marqué par quelques actes symboliques important également dans une société où plus rien ne choque (venir à pieds au parlement, continuer à être proche de leur électorat…). Nous qui avons voté contre le système politique, contre la kleptocracie actuelle, contre les fossoyeurs des plans de redressement financier, contre l’ordre mortifaire continuons à penser que ces députés sont meilleurs que les autres au moins en terme de valeurs. La route est longue, les obstacles très tenaces et la tentation de la critique très encrée dans une société qui ne fait rien que commenter sur les réseaux sociaux ou… essayer de survivre.

    alia atieh

    15 h 16, le 15 mai 2023

  • L’émission de la MTV est d’un ridicule ahurissant et le soi disant journaliste présentateur, aux grosses montres de luxe, est plus proche d’un animateur de jeux télévisés d’après midi avec la finesse de l’humour en moins. Quant aux députés cités, il n’y a aucune raison pour qu’ils soient meilleurs que leurs confrères hormis des actions pour faire le buzz

    Liberté de penser et d’écrire

    12 h 37, le 15 mai 2023

  • Bof, un jour une personne des 13 sourit à un leader et le considère comme exemple ( je n'ai rien contre mais il faut être cohérent par la suite ) et le flatte, le lendemain elle critique la classe dirigeante. Un jour on se range pour "la résistance islamique" et un autre jour on la critique ( une autre personne des 13 ). Pire cette personne utilise la 'langue de bois" : MANZOUMÉ !!! c'est qui? C'est tout le monde et c'est personne au final. Moi je mettrai la faute sur les "politiciens" ( oui mais qui? bref langue de bois). L'autre au verbe fort se croit en train de réciter un poème lyrique ...Tout ceci n'a rien de THAWRA : C'est juste une triste comédie . Je conseille à certains de faire cette présentation au théatre Monnot à la limite, il pourraient faire rentrer du fric dans les caisses du pays faute de passer leurs temps à diviser l'oppostion traditionnelle. Parce que ces dames et messieurs ont cru que les libanais ont attendu leur "venue" (ALLELUIA? ) pour commencer leur opposition? ou même leur allégeance au pouvoir ?? Des gens sont morts de toutes parts , qu'ils soient du 8 ou du 14 : Peu importe, ils sont morts pour LEURS convictions et pour leur pays. Même si on ne partage pas les mêmes idéologies, nous avons toutes et tous un respect pour ces LIBANAIS décédés: Nous n'avons pas attendu leur arrivée à l'assemblée pour qu'ils divisent les libanais ( déjà divisés) et qu'ils nomment à la présidentielle des gens qui ne VOULAIENT PAS être candidats !! Amateurs.

    radiosatellite.co

    12 h 31, le 15 mai 2023

  • En résumé, THÉÂTRE : Les voilà présentés par un présentateur ridicule (Mr. HA,HA,HA ). A l’arrière résonne l’hymne de la thaoura comique. Ils ne savent pas très bien qui ILS SONT , ni POURQUOI/COMMENT ils SONT LA ?? Ils disent vouloir se joindre au jeu de la DÉMOCRATIE ( ! ) tout en voulant FAIRE CONNAISSANCE par des marches et des occupations de locaux bouffonnes. Ils sont des CLOWNS ( OUI ) ou La PAGAILLE et Le BROUILLON sont Reine et Roi….

    aliosha

    10 h 39, le 15 mai 2023

  • L‘orient le jour devrait mettre leurs initiatives et leur travail en lumière, vous devriez ecrire un article chaque jour. Sur les choses positives qu‘ils font au lieu de toujours faire de la propagande pour les politiciens corrompus qui bloquent tout.

    Staub Grace

    08 h 34, le 15 mai 2023

  • Vous êtes les plus forts, incorruptibles. Unissez vous, ni 8 mars, ni 14 mars. Pas de Zaïm. Momed.

    Mohamed Melhem

    06 h 34, le 15 mai 2023

  • It’s unfair to state that the progressive MPs have failed only one year after the elections while there is no fully functioning government. So far, they have behaved as an opposition and have advanced draft laws and initiatives that serve the public interest, have been holding members of the government and Parliament accountable, and have shed light on the work of Parliament including committee meetings and discussions that have remained secret so far. They’re off to a rough start however, they’re likely to become more effective after the elections of a President. OLJ ought to write a series of articles reviewing the work of other members of Parliament and compare them to the performance of the 12 MPs. I urge OLJ not to join the chorus of the traditional Parties and paint the 12 MPs as a failure.

    Mireille Kang

    04 h 57, le 15 mai 2023

  • La "manzoume" dirigee par le Hezb ne s'est pas trompee. Elle a fait sauter l'election de Rami Finge qui est le plus sage et le plus mur des 13. Ceci dit, face a la canaille politichienne mafieuse et milicienne qui tient le pays sous sa chape de corruption, d'irresponsabilite et d'incompetence, les erreurs des 12 restent bien venieles.

    Michel Trad

    02 h 04, le 15 mai 2023

Retour en haut