Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Pourquoi le Hezbollah radicalise la bataille pour Frangié

Après la visite du chef des Marada à Paris, le parti chiite fait monter les enchères. Serait-on dans la dernière ligne droite des négociations ?

Pourquoi le Hezbollah radicalise la bataille pour Frangié

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, cheikh Naïm Kassem. Photo d’archives Joseph Barrak/AFP

Le Hezbollah reprend du poil de la bête. Alors que les spéculations sur l’objet et les résultats escomptés de la visite à Paris de son candidat à la présidence de la République, Sleiman Frangié, allaient bon train le week-end dernier, le ton du...
Le Hezbollah reprend du poil de la bête. Alors que les spéculations sur l’objet et les résultats escomptés de la visite à Paris de son candidat à la présidence de la République, Sleiman Frangié, allaient bon train le week-end dernier, le ton du...
commentaires (19)

Les deux partis chiites ont pris du poil de la bête et s'érigent en dictateurs alors que le premier poste du pays est attribué aux maronites . Qui a osé ouvrir le clapet sur istez Nabih Berri qui accapare le parlement depuis trois décennies ? Heureusement que le CPL et les FL s'entendent sur le refus de Frangieh.

Hitti arlette

14 h 21, le 06 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Les deux partis chiites ont pris du poil de la bête et s'érigent en dictateurs alors que le premier poste du pays est attribué aux maronites . Qui a osé ouvrir le clapet sur istez Nabih Berri qui accapare le parlement depuis trois décennies ? Heureusement que le CPL et les FL s'entendent sur le refus de Frangieh.

    Hitti arlette

    14 h 21, le 06 avril 2023

  • Les deux partis chiites ont pris du poil de la bête et s'érigent en dictateurs alors que le premier poste du pays est attribué aux maronites . Qui a osé ouvrir le clapet sur istez Nabih Berri qui accapare le parlement depuis trois décennies ? Heureusement que le CPL et les FL s'entendent sur le refus de Frangieh.

    Hitti arlette

    22 h 12, le 05 avril 2023

  • Le mûr et le nouveau président aille dans le quartier chiite fini Baabda

    Eleni Caridopoulou

    16 h 59, le 05 avril 2023

  • Et Berri dans tout cela ? Comme toujours haro sur le Hezb mais jamais sur Berri ! Quelle erreur !

    Chucri Abboud

    14 h 01, le 05 avril 2023

  • La désastreuse politique pro-arabe de la France à du plomb perse dans l'aile

    Lillie Beth

    13 h 28, le 05 avril 2023

  • Le Hezb a trouvé la faille… le positionnement fragile et d’insécurité de Jumblatt

    Zovighian Michel

    12 h 28, le 05 avril 2023

  • Comme par hasard, à chaque fois qu’un représentant du HB prend langue avec les les français, soucieux du bien de notre pays et de son peuple. Si vraiment la France veut céder aux exigences du HB il ne faut pas négocier lenom du PM ni son CV. Il faut obtenir que HB accepte de renoncer à tous les ministères régaliens qu’ils usurpent depuis des années pour bloquer les projets de reconstruction et d’édification de notre pays. C’est à cette seule condition qu’on pourrait se retrouver autour de la table de négociations. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et se faire passer pour les victimes en imposant une dictature sous prétexte de négocier. Macron serait il capable de leur montrer que pour arriver à un consensus il faut savoir se montrer conciliant et faire des choix et non pas imposer pour bloquer et dire que c’est la faute des libanais qui n’arrivent pas à s’entendre? On se demande comment ces sujets n’ont pas été évoqués par les opposants comme conditions sine qua non pour arriver à satisfaire tous les partis?

    Sissi zayyat

    12 h 17, le 05 avril 2023

  • Le HB ne reconnaît le FMI que lorsqu’il fait des cadeaux au Liban pour le remettre lui en scelle. Il dit: le FMI est et restera téléguidé par les grandes puissances occidentales. Mais alors pourquoi accepter son argent pour lui cracher dessus une fois cet argent empoché? On a des principes ou on ne les a pas. HB a pris l’habitude de cracher sur tous ceux qui veulent aider notre pays à s’en sortir en acceptant les millions parfois même des milliards pour qu’ensuite il les affuble de tous qualificatifs qui s’appliquent sur lui et son parti.Il l’a fait avec tous les pays du golfe et en particulier les saoudiens, et maintenant il ne tarit pas de compliments jusqu’à l’obtention de l’argent promis. Il reviendra mais en pire leur casser du sucre sur le dos et les traiter comme des moins que rien puisque l’argent aurait été versé et dilapidé. Et en guise de remerciements, il leur enverrait des tonnes de captagon pour les faire à nouveau plier. On ne se refait pas. Le tout est de savoir traiter avec ces malfrats qui n’ont ni foi ni loi à part celle de la jungle et là, il ne faut surtout pas jouer au plus conciliant . Avec eux Il faut toujours se montrer maître de la savane sans jamais montrer la moindre faiblesse, au risque de se faire massacrer, bouffer et digérer à coups de sabots bien affûtés.

    Sissi zayyat

    11 h 47, le 05 avril 2023

  • arrêtez de vous leurrer, ni le hezb n'acceptera pour que l'Etat revive, de "fermer" les frontières, et ce pour SES raisons économiques et politiques, ni m. frangié ne peut obtenir quoi que ce soit de ce parti aveuglé par ses armes, et qui a déjà pressé le citron aoun, avant de la jeter.

    elias austa

    11 h 13, le 05 avril 2023

  • - MACRON FAIT TROP DE MAL PAR SA PROPOSITION, - QUI NOUS DIRIGE DROIT A LA GUERRE CIVILE. - SON BUT SONT LES CONTRATS DE LA RECONSTRUCTION, - DANS LA REGION, ET SANS SE FAIRE DE LA BILE = - POUR LE SORT DES CHRETIENS QUI CRIENT LEUR DESARROI, - L,INTERET PESANT PLUS SUR SA NEUVE BALANCE. - NOS FRERES, GRACE A DIEU, STIMULES PAR LEUR FOI, - DE TOUT MACRON L,AVIS REJETTERONT D,AVANCE. = - NOUS SEULS DECIDERONS DE NOTRE DEVENIR, - PUISQU,ON NOUS NIE LE DROIT NOTRE CHEF DE CHOISIR. - ET NOUS DISONS AUX GENS D,ABSURDES INTENTIONS : - POINT DE NATION BATIE AVEC DEUX NEGATIONS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 05, le 05 avril 2023

  • De Gaulle 100 | Macron 0

    Remy Martin

    09 h 57, le 05 avril 2023

  • Voilà le résultat du soutien de Macron au candidat du Hezbollah

    Tabet Ibrahim

    09 h 10, le 05 avril 2023

  • C'est malheureusement grâce à Macron et à la France que ces voyous ont repris du poil de la bête ...

    Zeidan

    08 h 59, le 05 avril 2023

  • "Nous voulons toujours dialoguer, mais autour de notre candidat". L'expression est plaisante. On peut la traduire ainsi: "Nous sommes prêts à dialoguer avec n'importe qui sur le choix du président de la République, mais à la condition évidente qu'il ne soit question que de Sleiman Frangieh"!

    Yves Prevost

    07 h 29, le 05 avril 2023

  • Démocratie de merde

    KASSIR Mounir

    06 h 17, le 05 avril 2023

  • Vive la « Démocratie » au Liban! Comme nous en sommes loin…

    CW

    05 h 24, le 05 avril 2023

  • Le parti de Dieu veut dialoguer ..... autour du nom de Frangieh ..... cela ne ressemble pas a un dialogue mais plutot une reunion avec un ordre du jour clair net et precis.

    hrychsted

    03 h 43, le 05 avril 2023

  • À LA PLACE DE GEBRAN BASSIL, JE DÉCLARE EN PUBLIC QUE JE VOTE MICHEL MOUAWAD. SINON ET SI SLEIMAN 2 SERA ÉLU, BASSIL N’OSERA PLUS SORTIR DANS LES CARIERS CHRÉTIENNE. C’EST GARENTI. IL PAYERA LE PRIX.

    Gebran Eid

    00 h 37, le 05 avril 2023

  • L'usage du mot "candidat" est quelque peu original dans le cas libanais puisqu'il n'y a pas de réelle confrontation, pas de débat frontal, pas de présentation d'un programme politique. Encore cette histoire d'expertise économique... J'espère que le prochain président sera aussi expert en économie que tous ces généraux devenus présidents et tous titulaires d'un master en macroéconomie

    Georges Olivier

    00 h 10, le 05 avril 2023

Retour en haut