Rechercher
Rechercher

Politique - Fact-checking

Le nettoyage du Grand Sérail et de son jardin coûte-t-il 14 000 dollars par mois ?

L’Orient-Le Jour a pu consulter une copie du contrat liant C-Plus et la direction générale de la présidence du Conseil des ministres datant du 16 février 2023.

Le nettoyage du Grand Sérail et de son jardin coûte-t-il 14 000 dollars par mois ?

Le Grand Sérail, dans le centre-ville de Beyrouth. Photo d’archives Nabil Ismaïl

Sur Facebook, lundi, a circulé une info suivant laquelle un contrat de gré à gré aurait été conclu entre le Grand Sérail et la compagnie de nettoyage C-Plus pour l’entretien des jardins et du bâtiment. Pour certains internautes, la nouvelle a fait scandale.

« 14.430 dollars par mois, contrat de gré à gré, dans un pays en faillite, pour nettoyer les jardins du Grand Sérail, siège du Conseil des ministres que personne ne visite, même pas les ministres ! Nettoyer le jardin des Tuileries (...) ne coûterait pas autant ! » a écrit Lina Hamdan, ancienne candidate aux législatives à Beyrouth II, sur son compte Facebook. L’Orient-Le Jour a pu consulter une copie du contrat liant C-Plus et la direction générale de la présidence du Conseil des ministres datant du 16 février 2023.

Qu’en est-il réellement ?

Dans le contrat, le montant mensuel est de 1,443 milliard de livres libanaises (soit 13 460 dollars calculé au taux de 107 200 sur le marché libre). « Il est vrai que le montant est en livres, mais j’ai voulu indiquer la somme en dollars pour montrer que le chiffre est aberrant », explique Lina Hamdan. Le règlement de la somme se fait en monnaie nationale par virement bancaire, affirme l’avocat Aymane Jezzini, représentant de la société C-Plus, contacté par L’OLJ. « Une fois la somme transférée à notre compte, au vu de la situation des banques, nous ne parvenons pas à l’encaisser en totalité », rapporte-t-il. La somme indiquée est celle revue à la hausse par le Sérail. « Avant, il nous payait moins et en livres aussi », indique l’avocat de C-Plus. Ni la compagnie ni notre source au sein de l’Autorité des marchés publics ne nous a communiqué le montant précédent.

Est-ce bien un contrat de gré à gré ?

Le communiqué de presse de C-plus dément qu’il s’agisse d’un contrat de gré à gré, indiquant qu’il date de 2018 et est renouvelé chaque année. Ayant aussi pu consulter le contrat, comme l’indique Lina Hamdan, la mention de « gré à gré », c’est-à-dire sans appel d’offres, y est bien mentionnée. Une source de la présidence du Conseil des ministres assure que le contrat est réglementaire, arguant du fait qu’il a été publié sur la plateforme des marchés publics (relevant de la Direction des adjudications), ce que notre publication a pu vérifier. La source précitée s’est contentée de nous diriger vers le communiqué de presse de la société C-Plus, « n’ayant pas plus de détails à communiquer ».Interrogée à ce propos, une source au sein de l’Autorité des marchés publics explique que « le contrat est en fait basé sur l’article 46, alinéa 4, qui permet, pour des raisons de sécurité et d’État, d’être effectué de gré à gré ».

Que devrait couvrir la somme ?

Selon Me Jezzini, la société C-Plus a été engagée pour nettoyer les bâtiments et entretenir le jardin du Sérail, ainsi que les asperger de pesticides. Elle s’occupe également de fournir les détergents et produits hygiéniques comme le savon, le gel pour les mains, les mouchoirs en papier, etc. « C’est aussi pour régler les salaires des 47 employés engagés pour nettoyer le Sérail et ses bâtiments. La zone à couvrir fait 40 000 mètres carrés », continue l’avocat. Une source au sein de l’Autorité des marchés publics nous a confirmé que la société C-Plus s’occupe, en plus du jardin du Sérail, comme indiqué dans le contrat, « du nettoyage du Sérail, y compris la salle du Premier ministre ».

Pourquoi C-Plus demande-t-elle à être payée en « dollars frais » ?

La société a publié un communiqué de presse affirmant que la somme en livres ne suffit plus à couvrir ses dépenses et qu’elle travaille à perte à cause de la fluctuation constante de la monnaie nationale face au dollar. « Nous devons payer nos employés et régler tous les produits en cash, aucun fournisseur n’accepte les chèques bancaires. C’est pour cela que nous demandons que le contrat soit revu et que l’on soit payés en dollars frais », explique Me Jezzini. L’entreprise a demandé au Sérail de s’entendre sur un montant à payer en dollars frais, à défaut de quoi elle devrait mettre un terme à ses services. Le Sérail refuse jusque-là la requête.

Sur Facebook, lundi, a circulé une info suivant laquelle un contrat de gré à gré aurait été conclu entre le Grand Sérail et la compagnie de nettoyage C-Plus pour l’entretien des jardins et du bâtiment. Pour certains internautes, la nouvelle a fait scandale. « 14.430 dollars par mois, contrat de gré à gré, dans un pays en faillite, pour nettoyer les jardins du Grand Sérail, siège...
commentaires (12)

De scandale en scandale

Khoury-Haddad Viviane

10 h 08, le 02 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • De scandale en scandale

    Khoury-Haddad Viviane

    10 h 08, le 02 avril 2023

  • Mais où est le problème, tout va bien Madame la Marquise, le contrat est signé en livres... donc plus le temps passe, moins ca coûte cher ! Allez, soyons fous, les jardins ne coûteront pas p'us d'un demi-dollar à la fin de l'année.

    Ca va mieux en le disant

    22 h 59, le 01 avril 2023

  • I wish there would similar contracts to clean the Justice Palace.

    Mireille Kang

    17 h 37, le 01 avril 2023

  • 14400$ pour 47 employés, si l’on prélève 2000 $ pour les produits d’entretiens et autres, cela fait un salaire de 261$ mensuel par employé … soit le salaire d’un cadre supérieur (au Liban), pour une superficie équivalant à 7 terrains de foot ball !!! Pas mal pour un contrat de gré à gré…

    C…

    16 h 27, le 01 avril 2023

  • 14400 USD/mois pour nettoyer le sérail et une bande de ministres + polititiens pour nettoyer les poches des gens... symbiose ultime...

    Wlek Sanferlou

    15 h 18, le 01 avril 2023

  • Lorsqu'ils ont terminé au Sérail, qu'ils passent rapidement chez moi svp, je ne suis pas très loin et je prépare un excellent café

    IBN KHALDOUN

    15 h 16, le 01 avril 2023

  • D'une part nos "responsables surdoués" envisagent de fermer certaines ambassades libanaises faute de moyens financiers, de l'autre ils payent 13'460 Dollars...par mois pour le nettoyage du Grand Sérail et l'entretien de ses jardins...assumé par, tenez-vous bien...47 employés !!! On s'imagine que tous les produits hygiéniques etc. mentionnés sont utilisés en effet...par ces 47 employés...!!! Il n'y a que chez nous, au Liban, que de telles magouilles invraisemblables peuvent exister...et l'on devine aisément qui en bénéficie financièrement, en plus de la Société C-PLUS ! - Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 15, le 01 avril 2023

  • 47 employés!!! c'est disproportionné, mais le montant ne me choque pas trop. Car il y a nettoyage et nettoyage. Par exemple: une salle de bain; 2 fois par jour? ou tous les deux jours?, ce n'est pas pareil.

    Céleste

    12 h 36, le 01 avril 2023

  • Ca sent l escroquerie a plein. Nez

    Robert Moumdjian

    06 h 24, le 01 avril 2023

  • Ya balash...!

    IBN KHALDOUN

    21 h 48, le 31 mars 2023

  • Ils se foutent du monde en utilisant l article 46 pour justifier une passation de gré á gré. Vraiment ils font tout et n'importe quoi pour éviter la transparence l'attribution des marchés

    Moi

    20 h 42, le 31 mars 2023

  • - COMBINES ET VOLS SONT DES RAGES MALVEILLANTES. - QUAND DU GROS DE LA VIANDE IL NE RESTE QU,UN OS, - LES HYENES AVEC LEURS MACHOIRES PUISSANTES, - AVEC FUREUR LE BROIENT JUSQU,AU PLUS FINS MORCEAUX. - D,HYENES ET DE LOUPS NOTRE PAYS FOISONNE. - VOLANT ET CROQUANT TOUT, RIEN NE RESTE A PERSONNE. - S,EN AFFRANCHIR EST UN VENERABLE DEVOIR, - SINON, CHER LIBAN, C,EST L,ADIEU NON L,AU-REVOIR.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    19 h 50, le 31 mars 2023

Retour en haut