Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - JUSTICE

L’ancien ministre qatari des Finances inculpé de corruption

Ali Cherif al-Emadi, 54 ans, a été inculpé de « corruption, détournement de fonds publics, blanchiment d’argent et d’abus de pouvoir », a indiqué l’agence de presse officielle QNA en citant le parquet, ajoutant que l’ancien ministre des Finances sera jugé avec d’autres accusés. Aucun détail sur les accusations, les sommes en jeu ou l’identité des coaccusés n’a néanmoins été communiqué. Des diplomates possédant des informations sur cette affaire ont déclaré que de nombreux hommes d’affaires et de fonctionnaires avaient été interrogés. L’ancien ministre avait été arrêté en mai 2021 alors qu’il était l’un des dirigeants d’entreprise les plus influents du Moyen-Orient, sans être placé en détention. M. al-Emadi avait pris les commandes du ministère des Finances et de la Qatar National Bank (QNB) en 2013, après avoir gravi dès 2005 les échelons de la QNB, devenue l’un des groupes bancaires les plus importants de la région. Peu avant l’arrestation de M. al-Emadi, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, avait révisé la loi pour mettre fin à l’immunité des ministres.

Ali Cherif al-Emadi, 54 ans, a été inculpé de « corruption, détournement de fonds publics, blanchiment d’argent et d’abus de pouvoir », a indiqué l’agence de presse officielle QNA en citant le parquet, ajoutant que l’ancien ministre des Finances sera jugé avec d’autres accusés. Aucun détail sur les accusations, les sommes en jeu ou l’identité des coaccusés n’a...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut