Rechercher
Rechercher

Politique - Affaire Riad Salamé

L’enquête européenne prend le pas sur la libanaise

Fixée pour des interrogatoires dans le cadre des investigations locales, l’audience prévue demain sera finalement consacrée aux questions des magistrats européens.

L’enquête européenne prend le pas sur la libanaise

Le gouverneur de la BDL Riad Salamé mis en cause dans une enquête libanaise et d’autres européennes. Photo T.H.B.

Alors que nombre d’observateurs craignaient que l’enquête libanaise contre le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, son frère Raja et son assistante Marianne Hoyek n’entrave celles que mènent des enquêteurs européens pour des malversations...
Alors que nombre d’observateurs craignaient que l’enquête libanaise contre le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, son frère Raja et son assistante Marianne Hoyek n’entrave celles que mènent des enquêteurs européens pour des malversations...
commentaires (5)

La justice libanaise qui se rappelle des droits de l’homme et des lois locales aussitôt qu’il s’agit d’un corrompu n’a pas froid aux yeux ni même l’ombre d’une décence en le déclarant haut et fort alors que le peuple libanais a été dépouillé et anéanti par ces pourris sans que l’on daigne parler de ces choses là comme si les libanais étaient des sujets de seconde zone mais que la justice. Qu’ils de l’argent clairement que leur justice est la uniquement pour protéger les corrompus et les malfrats ce sera beaucoup plus court et plus véridique. Vous avez dit bizarre. Je dis pathétique et ulcérant que de voir des hommes prétendus garants de notre justice se rendre ridicules sans honte puisque le ridicule n’a jamais tué personne, et surtout pas dans notre pays.

Sissi zayyat

14 h 00, le 14 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • La justice libanaise qui se rappelle des droits de l’homme et des lois locales aussitôt qu’il s’agit d’un corrompu n’a pas froid aux yeux ni même l’ombre d’une décence en le déclarant haut et fort alors que le peuple libanais a été dépouillé et anéanti par ces pourris sans que l’on daigne parler de ces choses là comme si les libanais étaient des sujets de seconde zone mais que la justice. Qu’ils de l’argent clairement que leur justice est la uniquement pour protéger les corrompus et les malfrats ce sera beaucoup plus court et plus véridique. Vous avez dit bizarre. Je dis pathétique et ulcérant que de voir des hommes prétendus garants de notre justice se rendre ridicules sans honte puisque le ridicule n’a jamais tué personne, et surtout pas dans notre pays.

    Sissi zayyat

    14 h 00, le 14 mars 2023

  • - COMMISSIONS DE COURTAGE, - ET DE COMPLICITE. - TOUT DEPOSANT ENRAGE, - SUR LA TENACITE, - QUE CERTAINE AME ENGAGE, - AVEC FACILITE, - POUR SAUVER L,APANAGE, - DE LA MAFIOSITE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 27, le 14 mars 2023

  • Cessons de tourner autour du pot. Riad Salame est protégé par Nagib Mikati, il est donc intouchable. Tous les écrits sont juste pour faire plaisir aux lecteurs pendant que Riad Salame mène une vie tranquille

    Lecteur excédé par la censure

    10 h 01, le 14 mars 2023

  • “supprimant les demandes qui seraient contraires à la loi libanaise et aux droits de l’homme.“ heureusement un juge libanais pour protéger les droits de l’homme face au juges Européens!

    Roger Xavier

    09 h 01, le 14 mars 2023

  • Enfin, pour commencer, on va pouvoir lui donner un travail d'intérêt général... nettoyer au karchet les tags qui envahissent l'entrée de la BDL !

    Ca va mieux en le disant

    00 h 40, le 14 mars 2023

Retour en haut