Rechercher
Rechercher

Société - Internet

Punition de l'OTAN, projet américain, câbles israéliens : ces théories complotistes sur le séisme

La théorie la plus en vogue sur les réseaux sociaux prétend que le séisme a été provoqué par les ondes radio d'un programme de recherche américain dédié à l'étude de l'ionosphère. Un scénario réfuté par plusieurs experts.

Punition de l'OTAN, projet américain, câbles israéliens : ces théories complotistes sur le séisme

De nombreux complotistes ont relayé cette photo d'un nuage rouge orangé qui aurait été aperçu en Turquie lors du séisme du 6 février. Photo Twitter @realstewpeters

Depuis le tremblement de terre meurtrier du 6 février, qui a fait plus de 47.000 morts en Turquie et en Syrie et a été ressenti dans de nombreux pays de la région, plusieurs théories complotistes, semblant sortir tout droit de films de science-fiction, circulent de manière effrénée dans les rues et sur les réseaux sociaux.

Le 21 février, après une des répliques ressenties au Liban, "nous sommes descendus dans la rue, de peur que le bâtiment ne s'écroule, et j'entendais beaucoup de gens autour de moi dire que les secousses étaient artificielles, provoquées par l'homme", explique notamment Rana*, qui vit dans la banlieue-sud de Beyrouth. 

Dans les rues d'Antioche, grande ville de Turquie carrément rasée par le tremblement de terre, les théories vont aussi bon train. Un homme rencontré par notre envoyée spéciale sur place, Caroline Hayek, affirme ainsi que la secousse dévastatrice a été provoquée par Israël. L'homme, de confession alaouite, est persuadé que l'État hébreu a installé des câbles sous la Turquie, émettant des courants électro-magnétiques à l'origine de la secousse. L'Arménie a également été pointée du doigt pour son implication "terroriste" présumée derrière la catastrophe. 

Opération punitive de l'OTAN
La théorie qui a le plus de succès sur les réseaux concernant le caractère soi-disant artificiel du séisme, qui a eu la cote dernièrement, prétend que le séisme a été provoqué par les ondes radio d'un programme de recherche américain dédié à l'étude de l'ionosphère, la couche supérieure de l'atmosphère, le projet HAARP basé en Alaska aux États-Unis. Bien que réfutée par de nombreuses publications sérieuses, cette interprétation des faits revient régulièrement sur le devant de la scène ces dernières semaines. 

Des internautes prétendent que le séisme a été accompagné d'éclairs lumineux ou encore d'un nuage de couleur orange, ce qui expliquerait qu'il n'est pas d'origine naturelle. D'autres, convaincus également de cette théorie, affirment que le HAARP aurait provoqué le séisme en guise d'opération punitive de l'OTAN ou des États-Unis envers la Turquie.

Le conspirationniste américain Stew Peters, connu pour avoir répandu de nombreuses infox lors de la pandémie de Covid-19, fait partie de ceux qui soutiennent cette théorie complotiste. Dans une publication du 11 février sur son compte Twitter, le polémiste avait publié la photo d'un grand nuage de couleur rouge orangé assortie du commentaire : "Voici le nuage créé par HAARP au-dessus de la Turquie, juste avant le séisme". Parmi les comptes qui ont également relayé ces informations conspirationnistes sur les réseaux sociaux, des proches du groupe américain QAnon, un mouvement politique adepte des théories complotistes.

Commentant ces photos du nuage rouge orangé, plusieurs plateformes qui réfutent les fausses informations en ligne expliquent, article de la BBC et explications scientifiques à l'appui, que le nuage n'est pas lié au séisme et que la photo, représente un nuage lenticulaire (Altocumulus lenticularis) observé en janvier à Bursa, en Turquie. Ce type de nuage est un phénomène naturel qui survient d'habitude en haute montagne. 

Qu'est-ce que le programme HAARP ?
Créé dans les années 90 à l'initiative du Congrès américain, le programme HAARP affirme sur son site Internet être l'émetteur haute puissance et haute fréquence le plus performant au monde pour étudier l'ionosphère, qui commence à environ 60-80 km d'altitude et s'étend jusqu'à plus de 500 km d'altitude. Il se constitue de 180 antennes à haute-fréquence installées à Fairbanks, en Alaska.

Ce programme de recherche est régulièrement la cible de théories infondées sur les réseaux sociaux, qui l'accusent d'être une "arme géophysique" de Washington. Réagissant à ces accusations, le service de fact-checking de l'AFP a interrogé des experts qui ont affirmé qu'il n'y a "aucune preuve scientifique, ni aucun mécanisme plausible permettant au programme de provoquer un tel séisme". Les scientifiques expliquent également que les "lumières sismiques", présentées par des internautes comme une preuve de l'implication de HAARP, sont des phénomènes régulièrement observés lors des séismes. Jessica Matthews, responsable du programme, avait déclaré à l'AFP que "les équipements de recherche du site HAARP ne peuvent pas créer ou amplifier les catastrophes naturelles". 

Depuis le tremblement de terre meurtrier du 6 février, qui a fait plus de 47.000 morts en Turquie et en Syrie et a été ressenti dans de nombreux pays de la région, plusieurs théories complotistes, semblant sortir tout droit de films de science-fiction, circulent de manière effrénée dans les rues et sur les réseaux sociaux.Le 21 février, après une des répliques ressenties au Liban,...
commentaires (7)

Connerie humaine quand tu nous tiens ...

Remy Martin

09 h 05, le 26 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Connerie humaine quand tu nous tiens ...

    Remy Martin

    09 h 05, le 26 février 2023

  • Terre plate (ou creuse), reptiliens IVème Reich, et maintenant, tremblement de terre sur commande! C'est vraiment gentil à tous ces gens, dans cette période de morosité planétaire (quel euphémisme!), de nous donner quelques occasions de nous dérider un peu. Merci!

    Yves Prevost

    07 h 58, le 26 février 2023

  • Nuage orange? Hem hem… il n’y aurait pas plutôt du Bécile derrière le séisme?

    Gros Gnon

    01 h 24, le 26 février 2023

  • Ce nuage orange n’est que le gigantesque vagin de la mère de Jupiter.

    Akote De Laplak

    00 h 52, le 26 février 2023

  • Nuage Orange ! Ca ne vous interpelle pas ? Surtout quand on parle de Tsunami ? ???

    Michel Trad

    20 h 08, le 25 février 2023

  • Haha. Je trouve que l'empire ne devra pas contredire cette légende du nuage orange qui a causé le tremblement de terre en Anatolie, qu’il a fabriqué pour punir, et continuer à faire peur et se faire obéir. Comme les légendes religieuses, depuis l’aube de la société humaine, qui servent à mettre aux pas les princes et leurs peuples.

    DAMMOUS Hanna

    19 h 10, le 25 février 2023

  • De toutes les liseuses dans le marc de café et dans le plomb fondu versé dans l’eau au-dessus de têtes d’enfants innocents, aucune n’a prévu ce cataclysme? Quelle incompétence… Elle devraient se recycler dans la lecture des nuages oranges…

    Micheline

    15 h 28, le 25 février 2023

Retour en haut