Rechercher
Rechercher

Économie - Consommation

Pourquoi la man’ouché coûte-t-elle si cher ?

Farine, levure, sucre, huile d’olive et zaatar : il n’y a pas plus libanais que la man’ouché. Pourtant, son prix oscille aujourd’hui entre 30 000 et 50 000 livres. « L’Orient Today » est allé à la rencontre de boulangers beyrouthins pour quelques explications...

Pourquoi la man’ouché coûte-t-elle si cher ?

À Beyrouth, la man’ouché au zaatar coûte aujourd’hui entre 30 000 et 50 000 livres libanaises. Photo João Sousa

À Beyrouth, la man’ouché au zaatar coûte aujourd’hui entre 30 000 et 50 000 livres libanaises. Un prix qui pose question alors qu’il n’y a pas plus simple ni plus local que cette célèbre galette au thym. La raison principale de sa cherté...
À Beyrouth, la man’ouché au zaatar coûte aujourd’hui entre 30 000 et 50 000 livres libanaises. Un prix qui pose question alors qu’il n’y a pas plus simple ni plus local que cette célèbre galette au thym. La raison principale de sa cherté...
commentaires (10)

Erreur: un kilo de farine fait 6 à 7 galettes

kindarji joseph

07 h 13, le 06 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Erreur: un kilo de farine fait 6 à 7 galettes

    kindarji joseph

    07 h 13, le 06 mars 2023

  • ….""LE ZAATAR LOCAL N’AYANT PAS LES QUALITES REQUISES POUR ETRE UTILISE DANS LES MANA’ICHE""….. ""Qualité requise"" ??? Voilà une atteinte à la réputation d’une plante originaire de chez nous. Selon les érudits en botanique, les botanistes, (je ne suis, ni érudit, ni botaniste) le zaatar local a un nom : l’""origanum libanoticum"". Ce n’est donc pas du thym qui entre dans la composition de la galette mais de l’origan. En général on confond les deux plantes, mais c’est de l’origan. Ma tante qui habite à la ferme a lu l’article, m’a confirmé par son légendaire bon sens, qu’il faut ajouter le prix de l’eau, et la levure et la main d’œuvre, (généralement bon marché) après l’énergie et autres produits d’importation… la manouché est le caviar du pauvre que tout visiteur du Liban doit déguster. Cher ou pas cher, selon ma tante, (encore elle) il n’y a de plus cher que le bon marché. Adresse utile à retenir, à l’entrée de Baskinta, un Krikor a les mains en or pour faire une manouché farcie de quelques tranches de tomate, de menthe, et comme ça; par miracle, la pâte est tout aussi croustillante que les concombres…

    NABIL

    12 h 28, le 10 février 2023

  • La man ouche est quand même la nourritureDu pauvre .il faudrait s arranger pour qu elle soit à petit prix . De même pour un sandwich de falafel.

    Marie Assi

    12 h 03, le 10 février 2023

  • C'est effectivement incroyable cette histoire de produits alimentaires. Pour l'huile d'olive, ce n'est pas étonnant que celle en provenance d'Espagne soit moins chère; l'Union Européenne inonde des marchés qui n'en ont pas besoin, la surproduction subventionnée qui fait la richesses de quelques industriels sur le dos des petits paysans, en Europe et sur les marchés d'exportation et au passage pollue de façon irrémédiable des terres autrefois fertiles. En France, en Bretagne en particulier, on exporté des volailles en Afrique de l'ouest ou dans les pays du Maghreb, qui sont vendus moins cher que ceux produits sur place. Étrange non? Bref, on rend dépendant de fait de vastes endroits du monde qui pâtissent, le mot est faible, de notre mode vie. Je parle, ici des pays occidentaux qui se sont gavés et se gavent encore, main dans la main avec certaines élites locales, sur le dos des populations des pays dits du sud. Et encore, arrivé là, on a pas parlé de la farine ou du zaatar...

    SAOUZANET Richard

    11 h 31, le 10 février 2023

  • pourquoi le zaatar est il importe?

    Maya B.

    12 h 44, le 06 février 2023

  • De toutes les façons, tout le monde raconte une chose et son contraire sur tous les sujets, des plus anodins aux plus graves. Si on ajoute à ça l'effet ravageur des réseaux sociaux dans un pays qui a toujours eu une très forte culture de la rumeur, on y perd son latin à tenter de cerner les raisons de ceci ou cela, à commencer par le prix d'une man'ouché : pourquoi n'y a t-il pas un zaatar libanais produit à prix correct, pourquoi l'huile d'olive libanaise est-elle plus chère que l'andalouse, etc...?

    IBN KHALDOUN

    12 h 37, le 06 février 2023

  • C’est quand même bizarre qu’un grossiste achète l’huile d’olive à ce prix au litre. Même au détail il coûte deux fois moins cher.

    Sissi zayyat

    12 h 07, le 06 février 2023

  • - LA MAN,OUCHE N,EST PLUS LE METS DES DEMUNIS. - ELLE N,EST AUJOURD,HUI QU,AUX NANTIS ACCESSIBLE. - AUX PAUVRES LES CAFARDS, CANCRELATS ET FOURMIS, - LA MAFIA LAISSA POUR SEUL ALIMENT POSSIBLE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 35, le 06 février 2023

  • De l'huile d'olive ? Pas du tout. C'est de l'huile végétale-tournesol, soja... qui est utilisée. L'huile d'olive est très chère, collante et puante dans les petits "fours" à manakich.

    Joema

    09 h 20, le 06 février 2023

  • Je suis très surpris par les déclarations de Georges Hanna sur l'huile d'olive et le zaatar. Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui achète de l'huile d'olive importée! Quant au zaatar, la réputation du zaatar jordanien n'est plus à faire, mais je serais choqué d'apprendre qu'on produit du mauvais zaatar pour autant. Est-ce qu'on pourrait avoir des articles là-dessus? En particulier sur l'huile d'olive?

    Naccache Georges

    02 h 28, le 06 février 2023

Retour en haut