Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Retour de Bitar : comment vont réagir Amal et le Hezbollah ?

Les deux formations chiites tablent sur les clivages qui minent la justice pour se tirer d’affaire et n’écartent pas le recours à la rue.

Retour de Bitar : comment vont réagir Amal et le Hezbollah ?

Des partisans armés du tandem chiite Amal-Hezbollah passent devant les soldats déployés après des affrontements meurtriers dans le quartier de Tayouné, le 14 octobre 2021. Anwar Amro/AFP

La décision du juge d’instruction près la Cour de justice Tarek Bitar de relancer l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth – sur la base d’une interprétation juridique contestant les raisons de sa suspension – et la riposte cinglante du...

La décision du juge d’instruction près la Cour de justice Tarek Bitar de relancer l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth – sur la base d’une interprétation juridique contestant les raisons de sa suspension – et la riposte cinglante du...

commentaires (15)

Il manque toujours autant de pragmatisme chez les Libanais. Les politiques pourraient être jugés mais jamais emprisonnés, jamais condamnés. C'est un gaspillage d'énergie et de fonds publics alors qu'on pourrait investir dans les salaires des auxiliaires de justice et dans les locaux des professionnels de la justice

Georges Olivier

22 h 56, le 25 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Il manque toujours autant de pragmatisme chez les Libanais. Les politiques pourraient être jugés mais jamais emprisonnés, jamais condamnés. C'est un gaspillage d'énergie et de fonds publics alors qu'on pourrait investir dans les salaires des auxiliaires de justice et dans les locaux des professionnels de la justice

    Georges Olivier

    22 h 56, le 25 janvier 2023

  • Cet homme est très courageux. Bien plus que la plupart d'entre nous qui acceptons sans broncher d'être pillés, affamés, dépouillés de tous les services de bases, et même assassinés. Pire, qui continuons à vôter et soutenir ceux qui ont contribué à mener le Liban à sa perte. Pourvu qu'il dispose d'un bon bouclier qui le protège de toutes les menaces ambiantes.

    N.A.

    18 h 17, le 25 janvier 2023

  • La conclusion de cette affaire n'est pas au Liban. Il apparait aux yeux de la communaute internationale que la justice Libanaise est inoperante et impuissante. La justice internationale devra s'y substituer. Et peut-etre pas seulement pour l'affaire du port.

    Michel Trad

    16 h 42, le 25 janvier 2023

  • Ils ne s’arrêteront que lorsque notre pays ressemblera à leur idéologie crasseuse, leur régions poisseuses et leur mode de vie que les libanais patriotes ont toujours rejeté. Ce sera par la force et la terreur qu’ils s’imposeront comme seuls décideurs de tout ce qui touche à notre dignité et notre existence en tant que peuple civilisé qui aspire à l’évolution plutôt que l’obscurantisme qu’ils prêchent et qu’ils veulent instaurer par la force. Si le peuple ne bouge pas ils auront réussi avant même qu’on est eu le temps de dire ouf. Anéantir la justice est la première étape pour faire aboutir leurs projets de sapes.

    Sissi zayyat

    15 h 10, le 25 janvier 2023

  • Le juge Bitar est la conscience, ou ce qu'il en reste de ce pays. Son courage dans ce pays sans foi ni lois est déjà une leçon d'une justice lâchée à se battre à mains nues contre des mafieux rodés à toutes sortes d'acrobaties et d'entourloupes déjà connues et reconnues depuis des décennies. Et que font les autres juges, courageux, vivant dans l'opulence et la chaleur de leurs maîtres payeurs. Le peuple a une mémoire.

    Citoyen

    15 h 09, le 25 janvier 2023

  • Si le Hezbollah et tous ceux qui sont incriminés ou mêlés, de près ou de loin, directement ou indirectement, n’avaient rien a se reprocher, cette affaire se serait terminé en un temps deux mouvements. Il est clair que ces messieurs y sont trempés jusqu’à la prunelle de leurs yeux et cherchent par tous les moyens a l’étouffer. Le reste ne sont que bêtises inutiles.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    14 h 35, le 25 janvier 2023

  • DOMINO. DÉPART : 1- Retarder, ÉLECTION PRÉSIDENTIEL, 2- FINUL , SEAN MORT POUR RIEN Deux décorés , AFFAIRE CLASSÉE ( !? ) 3- LE $ Flambe 4- Arrivée COMIQUE de Touristes(MAGISTRATS)accompagnés de Personnages SUSPECTS ( !? ) 5 –EN PLEIN HIVER ( ?) , NOTRE MAGISTRAT DORMANT SE RÉVEILLE – BIZARRE ? –avec en main UN «SCHEDULE» DE RENDEZ- VOUS BIEN ÉTABLI ( !?) ( IL a eu besoin de 1 an pour la mise en page ! ) 6- NOTRE HIBERNANT reçoit L’APPUI DES USA, E.U., surtout de notre BIEN AIMÉE FRANCE ( BOF , pour ce qu’ ELLE représente ! ) VITE IL FAUT ACCUSER QUELQU’UN L’IRAN , SYRIE, LE HB ,RUSSIE 7 - interligne : des énergumènes dorment dans la chambre à coucher de la république , EUX ils PLANIFIENT de manifester !! 8 - LES ROOFTOPS sont bondes….. 9 - essence à 1 Million et quelques. OR ces accusations sont une PERTE DE TEMPS qui vont se terminer en queue de poisson… Ceux qui ne sont pas d’accord dans ce TRAGIQUE BORDEL 28 pièces de DOMINO suffisent ??

    aliosha

    13 h 03, le 25 janvier 2023

  • Est ce que les partis politiques qui oppose le juge Bitar veillent sur l'état et la loi? Ou veillent uniquement sur leur état et leur loi? Voilà le titre digne d'analyse.

    Sarkis Dina

    10 h 58, le 25 janvier 2023

  • - LE JUGE BITAR EST DE BONNE FOI. - MAIS DES BARBUS ET LEURS ALLIES LES CLIQUES, - VENDUES, POURRIES ET SURTOUT HORS LA LOI, - REPETERONT LEURS VILES RETHORIQUES. = - AVEC AU CRENEAU L,ETOILE COMPLICE - POUR DISCREDITER L,INTEGRE JUSTICE, - ET PAR DEFIS ET INTIMIDATIONS, - REMETTRE UN STOP AUX LEGALES ACTIONS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 53, le 25 janvier 2023

  • Inconsciemment, notre réflexe de libanais nous pousse à dire « Que Dieu le protège »… c’est fou, cette terreur dans laquelle, « ils » nous font vivre. Désormais faire son boulot, dire ce qu’on pense…. Nous prions pour éviter toute atteinte ou agression corporelle !!! Ils nous font vivre dans la terreur… Au fait? La personne ou l’organisation qui pratique « la terreur » sur les autres….on l’appelle comment déjà ? La réponse, vous la connaissez.

    radiosatellite.co

    10 h 43, le 25 janvier 2023

  • Bravo au courageux Juge Bitar. Que justice soit faite pour les familles des victimes, pour les personnes injustement arrêtées et pour tout le peuple libanais ! Une lueur d'espoir qui nous laisse entrevoir une sortie du tunnel !

    Abdallah TAMBEY

    10 h 15, le 25 janvier 2023

  • Le "tandem chiite" ressemble de plus en plus à un "rouleau compresseur tandem", qui aplatit tout sur son passage...

    Georges MELKI

    10 h 00, le 25 janvier 2023

  • Pour une fois enfin , le CPL n'est pas évoqué dans cette bataille inexorable !

    Chucri Abboud

    08 h 39, le 25 janvier 2023

  • Par Toutatis, arretez de le traduire en "Parti de Dieu"... Dieu n'a rien a voir avec ces affaires, et certainement, s'il existe, ne serait pas avec un groupe contre les autres....

    Elie George Haddad

    07 h 26, le 25 janvier 2023

  • Quelle question ! Dans un pays aussi foutu politiquement, judiciairement et économiquement que le Liban, c'est les milices et la loi du plus fort - en l'occurrence les coupables qui gardent le Liban sous le joug iranien et offrent aux visiteurs le spectacle désolant et affligeant de la route de l'aéroport, jadis entourée de parcs verdoyants et maintenant de bidonvilles immondes - qui font la loi, et qui font fi de ce qu'un juge qui n'est pas sous leur houlette peut dire ou faire. Alors oui, toutes ces analyses, comme celles de cet article, ne seraient que perte de temps quand c'est la dictature du plus fort qui s'impose et prime tout, et ceux qui protestent cet état des choses peuvent toujours courir. Eh oui, quelle question !

    Jacques Saleh, PhD

    01 h 29, le 25 janvier 2023

Retour en haut