Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Indignation au Liban après l'autodafé d'un Coran en Suède

Le Hezbollah dénonce "un acte criminel infâme" et en fait porter "l'entière responsabilité" aux autorités suédoises ; Le mufti sunnite Deriane appelle la communauté internationale à agir.

Indignation au Liban après l'autodafé d'un Coran en Suède

L'extrémiste de droite suédo-danois, Rasmus Paludan, brûlant un exemplaire du Coran à Stockholm, en Suède, le 22 janvier 2023. Photo Twitter/@ThePollLady

Des responsables musulmans au Liban ont unanimement condamné dimanche "l'acte criminel" survenu samedi à Stockholm, la capitale suédoise, où l'extrémiste de droite suédo-danois Rasmus Paludan a brûlé un exemplaire du Coran. Le Hezbollah, parti chiite pro-iranien, ainsi que le mufti de la République Abdellatif Deriane, plus haute autorité sunnite du pays, ont notamment appelé les autorités suédoises et internationales à punir cet acte.

L'autodafé perpétré par Rasmus Paludan a eu lieu à proximité de l'ambassade de Turquie, dans le cadre d'une manifestation autorisée par la police suédoise.


Responsabilité de la Suède
Dans un communiqué publié par l'Agence nationale d'information libanaise (Ani, officielle), le Hezbollah "condamne cet acte criminel infâme contre la foi islamique et les symboles sacrés de l'Islam, et considère que cet événement fait partie d'une série d'atteintes honteuses envers le prophète" Mahomet. Le parti chiite ajoute que cet événement constitue "un grave abus envers la communauté musulmane à travers le monde, vis-à-vis duquel on ne peut se taire".

"Nous faisons porter au gouvernement suédois l'entière responsabilité de cet acte hideux, nous l'appelons à punir immédiatement les responsables, et à empêcher la répétition de ce genre de crimes", fustige également le parti chiite. De son côté, le mufti jaafarite Ahmad Kabalan, proche du Hezbollah, estime que les pays islamiques et arabes "ne doivent pas seulement condamner mais aussi prendre des mesures répressives fortes contre la Suède".

Lire aussi

Khamenei remet le Liban au cœur du bras de fer régional

"Ce qu'ils appellent liberté n'est rien de plus qu'un rideau de crimes civilisationnels et de bûchers envers tout ce qui est lié à l'Islam, dans ce fléau occidental, cet Occident d'où provient Hitler", renchérit le mufti, dans des déclarations relayées par plusieurs médias locaux.

"Présenter des projets de lois internationales"
Dans la même veine, le mufti sunnite  de la République Abdellatif Deriane a dénoncé "la tolérance des autorités suédoises envers le leader extrémiste Rasmus Paludan".

Le mufti Deriane a dénoncé "un acte odieux basé sur la haine et la provocation envers tous les musulmans du monde", appelant à "juger quiconque porte atteinte à l'Islam et au Coran et à le punir en conséquence". Dans un communiqué publié par l'Ani, il a demandé aux instances et organisations internationales de "présenter des projets de lois internationales empêchant les atteintes aux lois de Dieu (...) pour prévenir ce genre de comportements racistes qui ajoutent de la haine entre les peuples et les nations".

Dimanche après-midi, le Premier ministre sortant Nagib Mikati a dénoncé "une agression insolente envers les religions du Livre et ce que représente l'Islam", dans une brève déclaration publiée sur Twitter. "De tels comportements haineux n'atteindront pas leur objectif de porter atteinte à la foi islamique et à son essence", a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a déploré dimanche un "acte profondément irrespectueux" au lendemain de l'autodafé du Coran à Stockholm, en exprimant sa "sympathie" aux croyants après plusieurs protestations dans le monde musulman.

La semaine dernière, un tollé avait été provoqué en France après des caricatures publiées par le journal satirique Charlie Hebdo représentant le guide suprême de la République islamique d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei. Le Hezbollah avait dénoncé ces dessins et exhorté "le gouvernement français à prendre des mesures fortes pour punir" les dessinateurs du journal satirique.


Des responsables musulmans au Liban ont unanimement condamné dimanche "l'acte criminel" survenu samedi à Stockholm, la capitale suédoise, où l'extrémiste de droite suédo-danois Rasmus Paludan a brûlé un exemplaire du Coran. Le Hezbollah, parti chiite pro-iranien, ainsi que le mufti de la République Abdellatif Deriane, plus haute autorité sunnite du pays, ont notamment appelé les...

commentaires (18)

Cet acte est certes condamnable mais ne fait pas de victimes alors que des terroristes continuent à attaquer ou faire exploser des églises bondées de fidèles en prière

Hitti arlette

13 h 54, le 23 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • Cet acte est certes condamnable mais ne fait pas de victimes alors que des terroristes continuent à attaquer ou faire exploser des églises bondées de fidèles en prière

    Hitti arlette

    13 h 54, le 23 janvier 2023

  • "Tantum religio potuit suadere malorum" Vieux de deux mille ans, ce vers de Lucrèce n'a rien perdu de sa véracité!

    Georges MELKI

    11 h 38, le 23 janvier 2023

  • OU ETAIT CETTE INDIGNATION QUAND ERDOGAN LE TURC MUSULMAN OTTOMAN CONVERTIT LA GRANDE CATHEDRALE D,AGIA SOFIA EN MOSQUEE, ET QUAND AU PAKISTAN ON TUE LES CHRETIENS ET ON BRULE LEURS BIBLES ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    09 h 57, le 23 janvier 2023

  • Allez, encore un qui veut se prendre une fatwa pour les vingt années qui viennent. Sont fous ces suédois !

    Gloups

    22 h 49, le 22 janvier 2023

  • C’est un acte débile, perpétré par un débile. S’il avait été chiite, cet individu aurait probablement paradé dans des quartiers chrétiens en criant "Chiiaa! Chiiaa!"…

    Gros Gnon

    20 h 30, le 22 janvier 2023

  • Yalla,allez ouste,tous dehors,rentrez chez vous..."Coran people".

    Marie Claude EL-HAGE

    18 h 45, le 22 janvier 2023

  • Lah ya zalameh

    Abdallah Barakat

    17 h 25, le 22 janvier 2023

  • Ayayayay... ceci voudrait-il dire que le hezb va couper ses relations diplos avec la Suède ?? Catastrophe pour la monarchie vikinguienne...

    Wlek Sanferlou

    15 h 59, le 22 janvier 2023

  • Je comprends et partage l'indignation des musulmans devant un acte odieux. Ce que je refuse ce sont les generalisations du soi-disant homme de religion Kabalan qui fait porter la responsabilite a l'ensemble des Suedois, d'abord, et a tout le monde occidental ensuite. Ce genre de discours de haine est exactement similaire a l'acte du fasciste Rasmus Paludan. Notons bien que M. Erdogan a son tour a rejoint le mufti Kabalan sur la meme voie haineuse.

    Michel Trad

    15 h 32, le 22 janvier 2023

  • Qu'est-ce qui est plus grave ? Tuer, massacrer et mitrailler des civils innocents ? Ou bruler un livre ? seuls les pacifistes et sans taches de sang sur les mains auraient le droit de protester ou de jeter la première pierre. Les autres barbus du hezb, vous este tout autant criminels, même bien plus.

    Aboumatta

    15 h 13, le 22 janvier 2023

  • Faire de cet acte un événement marquant est EXACTEMENT ce que recherche le coupable. L'IGNORER est la seule réponse sensée. Les chiens (et les cons) aboient (et aboieront encore longtemps), la caravane doit passer.

    KASSIR Mounir

    15 h 05, le 22 janvier 2023

  • Brûler un livre est condamnable en soi. Faut-il pour autant se mettre à massacrer à tout va ?

    Citoyen Lambda

    14 h 50, le 22 janvier 2023

  • Il n'existe qu'un seul et même Dieu pour tous les croyants de toute religion. Ces actes de haine d'où qu'ils proviennent sont des symptômes maladifs individuels provocateurs et dangereux. S'agissant de l'acte répulsif condamnable, ce n'est pas une façon de se venger de la Turquie.

    Esber

    14 h 29, le 22 janvier 2023

  • C'est l'hôpital qui se fout de la charité. Les barbus iraniens qui donnent des lecons de religion et de droit de l'homme. Chaque individu est libre de ses actes et aucun gouvernement n'est responsable de quoique ce soit. Allez aboyer avec vos assassins en Iran.

    Citoyen

    13 h 52, le 22 janvier 2023

  • Combien de fois au Pakistan , Afghanistan , Iran , Daesh et même l’Inde ont brûlé des bibles et massacre des chrétiens. Lasciamo perdere comme on dit en italien

    Eleni Caridopoulou

    13 h 45, le 22 janvier 2023

  • correction ; "faut pas en faire une affaire d'état" ( et pas d'étant)

    radiosatellite.co

    13 h 45, le 22 janvier 2023

  • Faut arrêter le délire. Combien de fois, combien de statue de la Vierge Marie ont été détruits ou détériorées.On se plaint mais cela s'arrête vite fait. Ok le coran est un livre sacré. C'est le CONTENU qui est sacré et non le livre en papier. Si des abrutis ont brulé un livre. Ils sont crétins. Ca ne reste qu'un livre. C'est comme les iraniens, palestiniens ou autres camps anti américains, lorsqu'ils brulent des drapeaux américains et les piétinnent. Cela reste un drapeau en tissu. Faut pas en faire une affaire d'étant. Ok on conteste, ok on leur fait comprendre que cela ne se fait pas. Point. On ne va pas aller au "jihad" pour ce genre d'acte débile. Celui qui a brulé est un imbécile tout comme les imbéciles qui se défoulent sur des drapeaux. Le contenu de la BIBLE, de l'EVANGILE, du CORAN, de la THORA est sacré et à appliquer: Non le livre en lui-même. Enfin, c'est mon avis parce que si nous suivons les imbécilités de ce débile de suédois qui a brulé le livre et les réactions sur-enflammées pour un livre...Nous ne nous en sortirons jamais. Le monde est composé de très nombreux idiots et crétins. Ce ne sont pas eux qui vont dicter nos actions et réactions tout de même !!!

    radiosatellite.co

    13 h 44, le 22 janvier 2023

  • Si ça peut aider à les calmer je veux bien brûler une bible

    M.E

    13 h 34, le 22 janvier 2023

Retour en haut