Rechercher
Rechercher

Le décryptage - Cinq minutes pour comprendre

Que faut-il retenir de l'année 2022 au Liban ?


Premières législatives depuis le début de la crise et la thaoura ; fin du mandat de Michel Aoun, choléra, poursuite du plongeon de la monnaie locale... Cela fait plusieurs années, maintenant, que le Liban est engagé sur une terrible pente dans un contexte de crise économique et sociale violente… Le bilan de l’année écoulée ne permet malheureusement pas de conclure que la tendance à la dégringolade est enfin inversée.

Malgré les nombreux rendez-vous politiques qui auraient pu permettre un renouveau dans le pays, le Liban fait face à une situation inédite en cette fin d'année 2022 : une double vacance du pouvoir. Pas de président et un gouvernement chargé de gérer les affaires courantes. Aucune réforme d'ampleur n'a encore été entreprise par les responsables dans ce contexte d'atermoiements politiques, alors qu'en parallèle les injustices s’enchaînent et se multiplient dans le pays.

Dans ce sombre tableau, quelques bonnes nouvelles, en particulier sur le plan culturel, ont tout de même pu relever notre quotidien.

Alors, quels ont été ces grands événements, heureux et moins heureux, qui ont fait l'année 2022 au Liban ?

Nous faisons le point, en vidéo, dans ce nouvel épisode de notre série « Décryptage ».

Pour comprendre en 5 minutes

Pourquoi, à chaque pluie diluvienne, le Liban sombre-t-il dans le chaos ?

A voir aussi

Réchauffement climatique : À quoi ressemblera le Moyen-Orient en 2050 ?

Et aussi

Comment élit-on un président au Liban?




Premières législatives depuis le début de la crise et la thaoura ; fin du mandat de Michel Aoun, choléra, poursuite du plongeon de la monnaie locale... Cela fait plusieurs années, maintenant, que le Liban est engagé sur une terrible pente dans un contexte de crise économique et sociale violente… Le bilan de l’année écoulée ne permet malheureusement pas de conclure que la tendance...

commentaires (5)

Très bon résumé de cette année 2022. 2023 devrait être une bien meilleure année si on laisse tranquille le Hezbollah et puis si la majorité des gens dans le pays garde la main pour permettre à tous les corrompus de rester au pouvoir. Cela permettrait indirectement au pays d'exporter le savoir-faire de sa population

Georges Olivier

19 h 40, le 29 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Très bon résumé de cette année 2022. 2023 devrait être une bien meilleure année si on laisse tranquille le Hezbollah et puis si la majorité des gens dans le pays garde la main pour permettre à tous les corrompus de rester au pouvoir. Cela permettrait indirectement au pays d'exporter le savoir-faire de sa population

    Georges Olivier

    19 h 40, le 29 décembre 2022

  • Gifs dans le commentaires pour 2023 svp ?

    michael mouawad

    16 h 11, le 22 décembre 2022

  • Je ne vois qu’une SEULE CHOSE A RETENIR avec GRAND PLAISIR. Un évènement tant attendu par les libanais. Une date tant rêvée par la grande majorité des libanaises et libanais. Un jour si spécial, qu’il nous fait oublier tous les autres événements : LE DÉPART ( ENFIN) DE MICHEL AOUN….Quel jour heureux… Enfin… parti . Allez, Bonne journée tout le monde.

    radiosatellite.co

    14 h 54, le 22 décembre 2022

  • JE MAUDIS LA CENSURE - DES LIBRES EXPRESSIONS, - ELLE EST GAFFE ET INJURE - AUX FRANCHES CONVICTIONS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 10, le 22 décembre 2022

  • Au moins dans votre liste il y a une bonne chose…

    Gros Gnon

    11 h 02, le 22 décembre 2022

Retour en haut