Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Présidentielle : pressions à Washington pour des sanctions contre les responsables du blocage

La vacance à la magistrature suprême est néfaste, mais élire le « mauvais président », c’est encore pire, déclare l’ancien responsable David Hale à « L’OLJ ».

Présidentielle : pressions à Washington pour des sanctions contre les responsables du blocage

David Hale, ancien secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires politiques, à Baabda, le 15 avril 2021. Photo d’archives Dalati et Nohra

La diplomatie américaine semble inactive ces derniers temps sur la scène libanaise, le pays du Cèdre étant un dossier secondaire sur l’agenda des priorités internationales de Washington. Ce désintérêt relatif est d’autant plus marqué que...
La diplomatie américaine semble inactive ces derniers temps sur la scène libanaise, le pays du Cèdre étant un dossier secondaire sur l’agenda des priorités internationales de Washington. Ce désintérêt relatif est d’autant plus marqué que...
commentaires (14)

Sa7 el nom! Quel SCOOP MÉDIATIQUE ! Et maintenant qu'allez vous faire? Absolument RIEN! As usual!

Marwan Takchi

16 h 52, le 22 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Sa7 el nom! Quel SCOOP MÉDIATIQUE ! Et maintenant qu'allez vous faire? Absolument RIEN! As usual!

    Marwan Takchi

    16 h 52, le 22 décembre 2022

  • Lorsque vous mentionnez des sénateurs Américains, ce serait une bonne idee d’attacher l’Etat qu’ ils représentent. Menendez, New Jersey etc…

    Guy Nohra

    06 h 32, le 22 décembre 2022

  • Une des sanctions souhaitées devrait concerner ce ministre de l'énergie qui a retardé la formation de l'équipe pour gérer le problème de l'électricité et l'éloigner de la politique et de la corruption. Au contraire, il bâcle un projet pour augmenter les tarifs sur les gens qui paient et fermer l'œil sur les abus innombrables comme si c'était la meilleure solution.

    Esber

    05 h 26, le 22 décembre 2022

  • Des propos sans lendemain comme toujours. Tandis que le pays sombre de plus en plus dans une processus de désintégration.

    Esber

    20 h 45, le 21 décembre 2022

  • What are you waiting for to impose severe sanctions towards this huge crapulous mafia ?

    Wow

    13 h 29, le 21 décembre 2022

  • Seuls les responsables libanais peuvent sauver leur pays. Voilà on y est, ces dits responsables sont les premiers à enfoncer leur nation pour des considérations purement personnelles et pécuniaires. Pour les pousser à agir ou à dégager, les sanctions tant attendues feront automatiquement l’affaire. Une fois que les gros poissons tombés , les brebis galeuses retrouveront le chemin de la bergerie, c’est mathématique. Nos espoirs sont suspendus aux lèvres des responsables politiques occidentaux prononçant enfin les sanctions sévères et irrévocables de tous les pilleurs d’une voix ferme et unanime. Apparemment ils ne sont pas encore prêts pour cet acte courageux vu l’intérêt de leurs pays respectifs. Alors il ne nous reste que les États Unis pour exiger de tous ces couards à faire leur boulot s’ils ne veulent pas perdre la face dans la région et même au delà dans un avenir proche, puisque les agresseurs eux, continuent d’avancer en gagnant du temps et des territoires tout en en imposant leurs conditions alors qu’ils sont dans une situation on ne peut plus critique. It’s now or never.

    Sissi zayyat

    12 h 10, le 21 décembre 2022

  • On a beau critiquer les américains, on se rend à l’évidence que ce sont les seuls qui ont osé sanctionner des politiciens véreux jusqu’alors. Les sénateurs ont exhorté l’administration à recourir à toutes sortes de mesures dissuasives, de manière à pousser les législateurs libanais à élire au plus tôt un nouveau président et à mettre sur pied un gouvernement chargé de mettre en place les réformes. Oui bien sûr c’est le rôle premier que cette administration devrait jouer, mais de quelle administration parle t-on puisque tous ses chefs sont des pions corrompus au service des usurpateurs. Tout est dit dans ce passage, «  Les sanctions envisagées consistent en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs pour les personnes et pour les entités »Pour les Occidentaux, les Européens plus particulièrement, nous en sommes encore à un stade où les sanctions sont uniquement présentées comme une épée de Damoclès. Cette épée finira par leur tomber dessus s’ils continuaient à jouer à l’autruche en cédant aux exigences des Mollahs qui ont réussi déjà à accaparer l’Irak, se sont imposés en Syrie et sont sur la bonne voie pour dominer le Liban. Il serait trop tard de sauver quoi que soit une fois ces usurpateurs installés confortablement dans toute la région. Il faut donc agir en amont, c’est à dire hier avant demain , il y a feu en la demeure. Les occidentaux devraient nous montrer leur volonté à vouloir sauver notre pays et leur honneur sans trembler

    Sissi zayyat

    11 h 57, le 21 décembre 2022

  • comme vous y allez , ça va leur flanquer la frousse !!

    OBEGI CHARLES

    10 h 56, le 21 décembre 2022

  • SEULS LES RESPONSABLES LIBANAIS PEUVENT BOUGER LES CHOSES. DAVID. H LES CONNAIT BIEN CES RESPONSABLES. ET IL LE SAIT BIEN QU'ILS PEUVENT. MAIS LA QUESTION, EST CE QU'ILS VEULENT BOUGER LES CHOSES. DAVID BALLOUT LE SAIT AUSSI. FIN

    Gebran Eid

    10 h 37, le 21 décembre 2022

  • Seules des sanctions, également avalisées par l'union européenne, pourraient contribuer à faire bouger les lignes. Sinon, comment freiner la chute ?A moins que ce soit elle, précisément, qui soit avalisée, car nul ne sait plus de quoi 'Liban' est le nom.

    I A

    09 h 59, le 21 décembre 2022

  • Il est temps de les sanctionner maintenant et pas après , vous attendez quoi ? Que tout le peuple libanais émigre ?

    Ziad

    09 h 47, le 21 décembre 2022

  • Cessez de menacer de sanctions. Agissez ou taisez vous.

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 06, le 21 décembre 2022

  • Il serait grand temps que les responsables de l'UE et des USA prennent des sanctions ,qui consisteraient en une interdiction de pénétrer sur leurs territoires, contre ceux qui persistent à violer la constitution,donc considérés comme hors la !oi, en faisant pression sur les autorités des pays du Golfe ils pourraient isoler totalement ces personnes, ces mesures étant probablement aussi douloureuses que des sanctions financières, qui au demeurant, ne semblent pas les impacter outre mesures, après tout le Liban étant devenue une prison à ciel ouvert, ces élus partageraient le lot commun de leurs compatriotes.

    C…

    07 h 01, le 21 décembre 2022

  • Tout le monde sait que ces corrompus ont fait fuir leurs fortunes, leurs dizaines voire centaines millions de dollars à l’étranger dans des comptes secrets et paradis fiscaux, en leur nom aussi bien au nom de leurs proches. D’où la crise bancaire actuelle. Le fric et les liquidités sont sont à l’extérieur… La seule solution pour pénaliser ces pourris? C’est de confisquer leurs fric. Paradis fiscaux ou non, si les américains le voulaient, tout cet argent serait déjà confisqué ( et non gelé). Tout le reste n’est que gesticulations.

    LE FRANCOPHONE

    00 h 33, le 21 décembre 2022

Retour en haut