Rechercher
Rechercher

Politique - Gouvernement

Les ministres-magistrats perpétuent la querelle politico-confessionnelle

Le ministre-juge aouniste Henri Khoury s’oppose à ses pairs musulmans. L’exécutif est plus que jamais bloqué.

Les ministres-magistrats perpétuent la querelle politico-confessionnelle

De gauche à droite et de haut en bas : Abbas Halabi, Bassam Maoulaoui, Mohammad Mortada et Henri Khoury. Photos d’archives Dalati et Nohra et ANI

Les discussions politiciennes au sommet vont bon train, alors que l’État, en ruine, ne parvient même plus à assurer un fonctionnement minimal des services publics. Le gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes s’en trouve empêtré, à ce...

Les discussions politiciennes au sommet vont bon train, alors que l’État, en ruine, ne parvient même plus à assurer un fonctionnement minimal des services publics. Le gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes s’en trouve empêtré, à ce...

commentaires (14)

Encore une fois, les politiques libanais démontrent leur nullité absolue, et la constitution sa faiblesse et le caractère léger de sa rédaction puisque chacun peut y lire ce qu’il veut. Pauvre pays ….

JB El catalán

19 h 41, le 20 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Encore une fois, les politiques libanais démontrent leur nullité absolue, et la constitution sa faiblesse et le caractère léger de sa rédaction puisque chacun peut y lire ce qu’il veut. Pauvre pays ….

    JB El catalán

    19 h 41, le 20 décembre 2022

  • Un juge est censé juger, décider et décréter en son âme et conscience. Or ces juges-ministres comme leurs collègues non-ministres d'ailleurs ne savent plus ce que c'est que JUGER EN SON ÂME ET CONSCIENCE. ILS SONT TOUS LES PORTE-VOIX DU CHEF DU PARTI QUI LES A NOMMÉS. QUELLE DÉCADENCE!

    Georges Airut

    02 h 15, le 20 décembre 2022

  • Votre peuple crève faim , de misère et de froid et vous politiciens êtes en train de vous chamailler pour des prises de pouvoir Honte à vous

    joseph khalil

    17 h 42, le 19 décembre 2022

  • LA LIBRE EXPRESSION REFUSE LA CENSURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    15 h 37, le 19 décembre 2022

  • C’est un euphémisme que de parler de bagarres confessionnelles lorsqu’on sait que ces mêmes vendus ont cédé tout le pouvoir et les instituions du pays au vendus leurs compères pour bénéficier de passe-droits et d’avantages pécuniaires pour se remplir les fouilles pendant que les mercenaires détruisaient leur pays. Ils sont là à vouloir récupérer les ministères juteux qu’ils ont exploité et ruiné pour s’enrichir tout en nous faisons croire qu’ils veulent qu’ils défendent les chrétiens qu’ils ont massacré au nom d’une alliance contre nature parce qu’ils ont été évincé du pouvoir puisqu’ils ne servent plus à rien maintenant que tous le pays est aux mains de leurs alliés d’hier qu’ils continuent à ménager en fonction des promesses qu’ils leur font pour les garder dans leur giron et ainsi achever le pays. Si le peuple libanais n’avait, ne serait-ce que le 5e de patriotisme des Ukrainiens dans leurs gènes et leur cœur, ces malotrus n’auraient pas tenu un mois au pouvoir. Nous avons ce que nous méritons point. Quant aux juges aussi vendus que tous les autres au pouvoir, ils ne se sont jamais rebellés ni ne se sont opposés ouvertement contre ce pouvoir pour les mêmes raisons que les partis vendus, L’ARGENT FACILE et les postes pompeux. Ils ne valent guère mieux que tous ces corrompus.

    Sissi zayyat

    13 h 02, le 19 décembre 2022

  • Ce n'est même plus une question de 3ayb, sinon de faux arguments soi-disant constitutionnels pour masquer la vérité de ces désaccords fondés sur la corruption, le manque de patriotisme et les intérêts personnels. Je tiens le peuple responsable. Plutôt que d'aller faire la queue pour voir les sapins et lumières de Noël, descendez tous à la rue et renversez ces bandits, tous sans exception! Mais la majorité des libanais n'est pas patriotique, elle manque de sagesse et de savoir politique et reste scotchée à ses za3ims... ayez honte ne serait-ce qu'en voyant le courage et la persévérance du peuple iranien... . malheureusement nous sommes au Liban, un état anarchique et hors-la-loi, qui a perdu le respect du monde.

    CW

    11 h 56, le 19 décembre 2022

  • Que vont-ils encore être capables d'inventer, nos "ministres-magistrats"...maintenant avec double titre...!!!...pour nous prouver encore et toujours et à longueur de journées, qu'ils n'ont définitivement pas les capacités et le savoir faire dus à leur fonction ? Mais qu'ils ne savent faire qu'une chose: se quereller sur tout et rien, histoire d'occuper leur temps...et les médias, et de justifier leurs salaires. Nous, le petit peuple, pouvons occuper notre temps à compter les quelques sous qui restent au fond de nos tiroirs, pour savoir s'ils suffiront pour acheter le strict nécessaire...juste pour survivre ! - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 22, le 19 décembre 2022

  • Qu’attend l’armée pour virer tous ces malotrus et reprendre les choses en main… Quitte à ce que la démocratie soit confisquée, autant que ce soit par n’importe quoi sauf eux.

    AntoineK

    09 h 16, le 19 décembre 2022

  • Le seul pays au monde a avoir des juges mercenaires. Tfeeeeeh. Kellon ya3ne kellon.

    Michel Trad

    09 h 05, le 19 décembre 2022

  • Pendant que ces messieurs continuent d’entretenir des discussions oiseuses sur le bout de gras, halal, qui reste à partager et continuent de considérer le bas peuple avec une supériorité mêlée de mépris, la population entière continue de souffrir. À l’approche des fêtes les prix flambent , notre monnaie nationale n’en finit plus de chuter, livrée qu’elle est à une organisation criminelle, les « changeurs » devenus au fil des mois de véritables banquiers qui ne font que perpétuer ce comportement criminel initié par les banquiers et leurs comparses actionnaires, tous des politiciens …. La question est de savoir jusqu’à quand le peuple Libanais continuera à faire preuve de résilience … moins longtemps ce sera et mieux l’on se portera. Devra t on avoir recours à la violence, seule langage que « ces responsables » comprennent afin de les renverser.. Quand on voit par exemple le cirque permanent du parlement où des députés, théoriquement, chargés de défendre nos intérêts voter Badri ou Mandéla…

    C…

    07 h 25, le 19 décembre 2022

  • Raison de plus pour que ce pays abolisse le confessionnalisme, facteur majeur de division .Nous avons besoin de patriotisme et non de connerie. Et que tous ces incompétents assis sur les chaises du gouvernement DÉGAGENT, TOUS, Nous en avons MARRE. Il est grand temps que le peuple libanais se lève comme un seul "homme" pour manifester sa colère contre les mafieux qui sont en place. Il n'y a pas de révolution pacifique qui soit contre les criminels.

    KASSIR Mounir

    06 h 24, le 19 décembre 2022

  • Franchement les gars… Si M KHOURY sait lire le français et lit ceci. Franchement ??? Vous n’avez pas honte de vous disputer , vous 4 , pour des raisons si débiles??? Ca nous ramène aux bancs d’école , gamins de 5 ans où l’on se disputait sur un super sujet important : « mon père est plus fort que ton père » … Évidemment, on se disputait pour imposer , chacun, sa vision de père le plus fort !!! 3AYB…!!! Si vous obéissez aux ordres de votre parti… n’avez-vous pas aussi un minimum d’indépendance personnelle? ( vous êtes juges et censé ne pas recevoir d’ordre au nom de l’indépendance de la justice) . De l’étranger… vous paraissez ( tous … cette fois nous parlons de tous) RIDICULES pour des blocages, disputes de cet ordre là… 3AYB… c’est honteux !!!!!

    radiosatellite.co

    01 h 21, le 19 décembre 2022

  • Ils discutent du sexe des anges ? Et tout cela ne concerne que ceux qui, justement, empechent l'election d'un nouveau president, comme la constitution les y oblige. La quitessence de la canaille mafieuse. Kellon ya3ne kellon.

    Michel Trad

    00 h 42, le 19 décembre 2022

  • Cette situation incroyable ressemble à celle du concile de Constantinople durant lequel les sages de l'Eglise discutaient du sexe des anges pendant que les barbares assaiaient la ville. Les barbares étant les prédateurs et les membres du concile les soi-disants représentants du gouvernement...

    Joseph ADJADJ

    00 h 41, le 19 décembre 2022

Retour en haut