Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit

L'Ukraine accuse la Russie de détenir deux employés de la centrale nucléaire de Zaporijjia

Vue aérienne sur la centrale de Zaporijia, dans le sud de l'Ukraine. Photo AFP / Satellite image ©2022 Maxar Technologies

L'Ukraine a accusé vendredi la Russie de détenir deux employés de la centrale nucléaire de Zaporijjia (sud), occupée militairement par Moscou, après les avoir "violemment passés à tabac".

Jeudi, "l'armée russe a fait irruption dans les locaux où se trouve le Département des programmes sociaux de la centrale et, en présence d'autres employés, a violemment frappé le chef du département, Oleksiï Troubenkov, et son adjoint, Iouriï Androsov", a déploré l'opérateur nucléaire Energoatom dans un communiqué. "Après ce violent passage à tabac", les Russes "les ont fait sortir et les ont emmenés dans une direction inconnue", a dénoncé Energoatom. Le responsable de la sûreté nucléaire de la centrale, Konstantin Beiner, a également été "jeté au sous-sol", selon Energoatom, mais n'est pas détenu par les forces russes. L'opérateur nucléaire ukrainien Energoatom a accusé les soldats de Moscou, qui occupent le site depuis début mars, de "se déchaîner et se transformer en véritables policiers et geôliers", "intensifiant la répression" des employés.

Ce n'est pas la première fois que Kiev accuse Moscou de malmener le personnel ukrainien sur le site de la plus grande centrale nucléaire d'Europe. Fin septembre, son directeur général avait été arrêté par les forces russes, avant d'être libéré quelques jours plus tard.

Depuis plusieurs mois, l'Ukraine et la Russie s'accusent mutuellement de bombardements autour de la centrale de Zaporijjia, située non loin de la ligne de front, faisant craindre la survenue d'un accident d'ampleur. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, la Russie a positionné 500 soldats russes sur le site. Les appels à démilitariser les lieux se sont multipliés par l'Agence internationale de l'énergie atomique et la communauté internationale (AIEA), sans succès jusqu'ici.


L'Ukraine a accusé vendredi la Russie de détenir deux employés de la centrale nucléaire de Zaporijjia (sud), occupée militairement par Moscou, après les avoir "violemment passés à tabac".

Jeudi, "l'armée russe a fait irruption dans les locaux où se trouve le Département des programmes sociaux de la centrale et, en présence d'autres...